Share on Facebook

Des femmes nous confient comment elles vivent l’infidélité

Que feriez-vous si votre mari vous était infidèle ? Voici trois femmes qui, chacune à leur façon, ont dû se prendre en main et reprendre leur vie.

1 / 3
L'infidélité peut mettre fin un mariage.fizkes/Shutterstock

Mon mari m’a trompée : «Après avoir découvert une lettre d’amour pour une autre femme, je lui ai demandé de partir.»

Le mariage de Sandra Barrett* n’était pas à ses yeux seulement un bon mariage, c’était un magnifique mariage ! Elle et Bill, son mari, riaient tous les jours et chérissaient leurs deux fils. Bill faisait sa part de travaux domestiques et participait à l’éducation des enfants, planifiait les voyages pour toute la famille et écrivait souvent des poèmes.

Après 17 ans de mariage, ils faisaient encore l’amour régulièrement. Mais au début de cette année, les choses ont soudainement changé.

Son mari si longtemps attentionné a commencé à partir de plus en plus souvent en voyage d’affaires et, quand il était à la maison, il se montrait plus distant et passait beaucoup de temps à texter.

Le soupçonnant d’avoir une aventure, elle l’a confronté à plusieurs reprises à ce sujet. Il a nié à chaque fois, l’accusant même d’être paranoïaque, ce qui l’a conduite à aller en thérapie pour traiter ce qui semblait être une jalousie maladive. «Il m’avait convaincue que tout était dans ma tête», se souvient Sandra Barrett, 51 ans, infirmière à Ottawa.

Puis elle a trouvé cette lettre d’amour, écrite par son mari à une de ses anciennes flammes.

Son mari a finalement tout avoué : il avait une aventure depuis six mois. Il aimait cette femme, mariée elle aussi, et voulait vivre avec elle dès qu’elle aurait quitté son mari. Apprenez à déceler les 12 indices subtils qu’il ne vous aime plus.

Il lui a proposé d’aller vivre dans le sous-sol en attendant que les choses se règlent. «Il ne voulait que ça se sache et a essayé de me convaincre que ce serait mieux pour les enfants.» Mais Sandra n’a rien voulu savoir et lui a demandé de partir. Ce qu’il a fait.

Les trois mois suivants ont été franchement pénibles. Sandra Barrett ne mangeait plus, ne dormait plus. Après coup, l’infidélité vous tourmente sans cesse, réalise-t-elle bientôt. «Vous remettez en question votre mariage, votre perception de la réalité.»

Assurez-vous de connaitre les 12 signes et indices d’une infidélité dans un couple.

Comment elle s’en est sortie

Durant des nuits les plus sombres, elle a flirté avec l’idée du suicide. Mais elle n’est pas allée jusque-là. Sandra Barrett savait qu’elle devrait suivre le conseil qu’elle avait donné à bon nombre de ses patientes dévastées par l’infidélité de leur conjoint : prenez soin de vous en premier.

Elle a pris des antidépresseurs pendant le jour pour gérer sa tristesse et sa rage, puis des somnifères la nuit pour gagner un peu de ce sommeil dont elle avait tant besoin. Elle a aussi commencé à courir et à faire de la méditation, a tenu un journal et a été chercher de l’aide pour elle et ses enfants auprès d’un professionnel. Retrouvez plus de traitements contre la dépression.

Comme elle s’inquiétait de la douleur émotionnelle causée par l’échec de son mariage, elle a pris un peu de recul avec le travail. «Je sentais que je n’avais pas toute ma tête et je craignais de commettre une erreur avec un de mes patients.»

Elle a d’abord pris un congé d’un mois, puis est revenue à mi-temps pendant plusieurs mois. Pendant tout ce temps, elle s’est consacrée à ses enfants : devoir s’occuper d’eux lui a permis de passer à travers ce cauchemar, dit-elle.

Et en parler l’a aidée. Comme ses amis et sa famille savaient ce qui s’était passé, d’autres femmes lui ont confié leur histoire d’infidélité, ce qui l’a fait se sentir moins seule. Après un an, Sandra Barrett estime que le pire est désormais derrière elle.

«Il fallait que je m’occupe de moi. Je sais qu’en faisant tout ça, je réussirai d’une manière ou d’une autre à m’en sortir.»

2 / 3
L'infidélité est une épreuve difficile à traverser pour un couple.Kostiantyn/Shutterstock

Mon mari m’a trompée : «Nous sommes toujours ensemble, mais ne faisons plus l’amour.»

Barbara Samuel* a toujours pensé qu’une femme ne pouvait pas vivre avec un homme qui l’avait trompée. Mais quand elle a trouvé un courriel que l’homme avec lequel elle vit depuis vingt ans avait écrit à une collègue avec laquelle il avait une aventure depuis deux ans, elle s’est rendu compte que partir n’était pas aussi simple qu’elle l’avait cru.

Elle a d’abord pensé vendre sa maison de Toronto et aller vivre dans un appartement avec sa fille de 10 ans, mais la dure réalité s’est imposée à elle.

Déménager voudrait dire que sa fille ferait la navette entre ses parents. Et que Barbara devrait assumer seule les frais de son logement. «Se séparer semblait plus facile à dire qu’à faire. J’étais une femme indépendante de 45 ans, mais je me sentais aussi piégée qu’une femme au foyer de 50!»

Son mari a mis immédiatement fin à son histoire, a demandé pardon et a promis de travailler à leur mariage. Elle et son mari ont suivi une thérapie de couple pendant six mois, mais aujourd’hui encore, cinq ans après, l’infidélité continue de plomber leur relation. Voici 9 signes que votre thérapie fonctionne.

«C’est un bon père et, après avoir survécu à la douleur de la première année, j’ai été capable d’aller de l’avant. Mais je mentirais si je disais que j’ai toujours pour lui les mêmes sentiments.»

Elle décrit leur relation comme celle d’«amicaux colocataires». Ils partagent les corvées domestiques, contribuent financièrement aux frais de la maison, s’occupent ensemble de leur fille et se blottissent même l’un contre l’autre dans le canapé en regardant la télé. Mais c’est là que s’arrête leur vie de couple. Leur vie amoureuse est au point mort.

Barbara ne sait pas trop ce que l’avenir lui réserve et reconnaît que la séparation reste possible le jour où leur fille, désormais âgée de 15 ans, quittera la maison. Consultez ces 8 signes que votre mariage s’en va tout droit vers un divorce.

«Mes parents ont divorcé, et je sais ce que ça peut faire à un enfant. Je suis capable de vivre comme ça parce que je ne hais pas mon mari. Je peux même comprendre comment, après des années de monogamie, un partenaire peut avoir une aventure. Mais je sens cette fêlure dans notre mariage et elle ne se refermera peut-être jamais, alors j’essaie de faire des choses qui me rendent heureuse.»

Comme trouver des moyens d’affirmer son indépendance, entreprendre de nouvelles activités – faire partie d’un club de golf ou d’un groupe de randonnée – et aller chercher chez ses amies femmes des liens affectifs.

Son conseil

«Je voyais mon mari comme un roc, et je me suis rendu compte que je devais être mon propre roc.»

Découvrez le récit d’une jeune mère élevant un enfant avec son ex-mari et sa nouvelle compagne.

3 / 3
L'infidélité peut permettre à un couple de comprendre ce qui ne fonctionne pas dans leur mariage.sivilla/Shutterstock

Mon mari m’a trompée : «Mais mon mariage est plus solide que jamais.»

Quand Emily Ross* s’est mariée avec Brian, il y a 18 ans, elle s’est juré de le quitter si jamais il la trompait. Puis, il y a cinq mois de cela, Emily a reçu un courriel au travail venant d’une femme qui disait qu’elle avait une aventure avec son mari et que cela durait depuis deux ans. Brian venait juste de rompre avec elle et la femme se vengeait en confiant à Emily son secret.

Emily, 43 ans, employée de banque à Vancouver et mère de deux enfants, admet que son mariage battait de l’aile depuis des années. Elle en assume en partie la responsabilité : une enfance malheureuse lui avait donné de la vie une vision plutôt sombre. «Je n’étais pas satisfaite de moi-même, et cela nuisait à notre mariage. Je reconnais que j’avais besoin d’aide.»

Quelques mois avant de découvrir l’infidélité de son mari, elle avait participé à une fin de semaine de retraite intensive pour les femmes dont elle était sortie transformée. Cela lui avait permis de faire ressortir la colère et la douleur causées par toutes les trahisons et les échecs relationnels qu’elle avait subis jusque-là.

«Je me suis libérée de ce que mon passé avait de négatif et de ma mauvaise estime de moi. Pour la première fois de ma vie, j’ai commencé à me sentir bien dans ma tête.» Son mariage a bénéficié de cette nouvelle attitude, ce qui a amené Brian à mettre fin à son idylle.

«Je pense que si je n’avais pas fait cette retraite et obtenu cet apaisement, l’infidélité de mon mari m’aurait détruite», explique Emily.

Pour sauver leur mariage, ils ont participé à une retraite pour couples avec le même thérapeute qui, disent-ils, leur a permis de recoller les morceaux et de se rapprocher. «Brian s’est totalement réengagé envers moi. Et je lui ai pardonné, mais j’ai encore besoin de temps avant que la cicatrice se referme complètement.» Découvrez 13 vérités que vous ignorez sur l’infidélité.

Le couple a remis tendresse et romance au menu de sa vie quotidienne. Ils s’embrassent maintenant à la porte de la maison lorsqu’ils rentrent du travail et prennent le temps de s’envoyer des courriels amoureux. Leur vie sexuelle, qui s’était détériorée au cours des ans, est maintenant fertile. «Brian est plus attentionné qu’il ne l’a jamais été. Il a appris à mieux communiquer, et c’est aussi ce que j’essaie de faire.»

«J’ai compris que je n’avais jamais su exprimer mes émotions parce qu’on ne me laissait tout simplement pas le faire lorsque j’étais enfant. J’ai vécu 18 ans avec cet homme et j’ai bâti ma vie avec lui. Nous avons deux enfants et c’est un bon père et un homme bon, mais, comme moi, comme tout le monde, il a ses torts. La chose qui importe, c’est qu’il en prenne conscience et qu’il assume les erreurs qu’il a commises. Voir qu’il le fait a rendu ma décision de rester avec lui beaucoup plus facile.»
*Tous les noms ont été changés par souci de confidentialité.

Suivez nos conseils pour prévenir l’infidélité dans un couple.

Contenu original Best Health Canada