Share on Facebook

Chasse-moustiques: ce qu’il faut savoir pour faire un bon choix

Profitez du temps chaud sans vous laisser contrarier par les moustiques! Les insectifuges (aussi appelés chasse-moustiques ou répulsif à insectes) peuvent aider à vous protéger des piqûres de moustiques, de mouches noires et de tiques. Santé Canada souligne qu’il est d’autant plus important de se protéger puisque les changements climatiques et environnementaux augmentent les risques de contracter une maladie transmise par les insectes.

1 / 18
Pour une maison plus lumineuse, retirez les moustiquaires.Africa Studio/Shutterstock

Barrières physiques et autres protections

La première ligne de défense contre les insectes piqueurs consiste à se protéger grâce à des barrières physiques, telles qu’une moustiquaire. Il en existe pour la tête, le visage et le cou qui s’utilisent sur une casquette ou un chapeau.

Évitez de vous vêtir de vêtements aux couleurs vives ou aux imprimés fleuris et portez des vêtements longs et amples, particulièrement à l’aube et au crépuscule. Évitez les vêtements ajustés, car les moustiques sont souvent capables de piquer à travers le tissu jusqu’à la peau. Les vêtements de couleur claire rendent les tiques plus visibles et facilitent leur retrait avant qu’elles piquent. De plus, ces couleurs n’attirent pas autant les moustiques que les vêtements foncés.

Veillez à porter des souliers fermés et à entrer votre chandail dans votre pantalon et le bas de votre pantalon dans vos chaussettes afin d’éviter que les moustiques se faufilent sous vos vêtements!

Assurez-vous de savoir pourquoi les moustiques vous piquent toujours plus que les autres!

2 / 18
Pourquoi les moustiques vous prennent pour cibleShutterstock

Facteurs de risque

Plusieurs choses peuvent attirer les moustiques: le groupe sanguin (O serait leur groupe préféré), la fréquence d’exercice/le métabolisme, les bactéries à la surface de la peau, les aliments consommés et même le dioxyde de carbone que l’on dégage en respirant!

Les moustiques sont également attirés par la chaleur et par l’humidité et, pour cette raison, ils seront plus appâtés par une personne dont la température corporelle est élevée.

Une étude japonaise de 2002 a révélé que la consommation d’alcool – la bière en particulier – a tendance à attirer les moustiques. Des chercheurs ont même démontré que les moustiques préféraient la peau des personnes qui avaient bu plus de 350ml de bière.

Sans qu’on sache vraiment pourquoi, les femmes enceintes attireraient également plus les moustiques.

Voici 14 faits choquants (mais fascinants) sur les maringouins.

3 / 18
Chasse-moustiques: choisir un insectifuge.Elizaveta Galitckaia/Shutterstock

Choisir un insectifuge

Seuls les insectifuges homologués par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada, pour leur innocuité et leur efficacité, peuvent être vendus au pays en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires. Ces produits autorisés portent une étiquette d’insectifuge — avec un numéro d’homologation de produit antiparasitaire [numéro EPA, ce numéro compte jusqu’à cinq chiffres] — et peuvent être utilisés sur la peau.

Garder à l’esprit qu’un chasse-moustiques fonctionnera seulement contre les insectes qui sont indiqués sur l’étiquette. Ainsi, un produit qui éloigne les maringouins peut ne pas avoir d’effet sur les tiques et les mouches noires.

Les insectifuges sont offerts sous différentes formes, comme des lotions, des lingettes humides, des gels ou des vaporisateurs. Il existe également des produits à accrocher et des vêtements traités à l’aide d’insecticide. L’essentiel est de choisir des produits qui répondent le mieux à ses propres besoins. Par exemple, pour un bref séjour à l’extérieur, choisir un produit contenant une plus faible concentration et répéter l’application uniquement au besoin — plus la concentration est élevée, plus la protection est de longue durée. Suzanne Bisaillon, Fellow CIRANO et spécialiste en gestion des risques dans le domaine de la santé, ajoute qu’«il est préférable d’en appliquer plus fréquemment pour que ce soit efficace: si vous transpirez trop, le produit sera éliminé par la sueur.»

Vous pouvez également utiliser le protocole pour l’application d’insectifuge, conçu par le gouvernement du Québec.

Faites attention à ces signes indiquant une possible allergie aux piqûres de moustique.

4 / 18
Chasse-moustiques: quelques ingrédients insectifuges.Elizaveta Galitckaia/Shutterstock

Quelques ingrédients insectifuges

Il y a deux catégories de produits chasse-moustiques: ceux qui les tuent et ceux qui les repoussent — notamment grâce à une odeur qu’ils détestent.

Il existe de nombreux insectifuges dont certains contiennent des produits chimiques synthétiques et d’autres des ingrédients naturels. À noter que les produits insectifuges à base d’huile de soya ne sont plus disponibles sur le marché canadien.

5 / 18
Chasse-moustiques: attention aux enfants avec la diéthyltoluamide.Jes2u.photo/Shutterstock

Diéthyltoluamide (DEET)


À la lumière des informations disponibles, le DEET (N,N-diéthyl -3— méthylbenzamide ou N, N-diethyl-m-toluamide) est une molécule homologuée depuis les années 1950 et est l’ingrédient actif offrant la meilleure protection contre les insectes piqueurs.

Les produits contenant du DEET peuvent être utilisés en toute sécurité à condition de respecter le mode d’emploi et d’appliquer la bonne concentration selon l’âge. La Société canadienne de pédiatrie recommande aux adultes et aux enfants de plus de 12 ans d’utiliser un insectifuge qui contient jusqu’à 30% de DEET tandis que les enfants de 2 à 12 ans devraient utiliser un insectifuge qui contient jusqu’à 10% de DEET. Sachez qu’il est possible d’appliquer le produit jusqu’à trois fois par jour, mais ne l’utilisez pas quotidiennement pendant plus d’un mois.

Pour ce qui est des enfants de 6 mois à 2 ans, vous ne devez pas appliquer le produit — jusqu’à 10% de DEET — plus d’une fois par jour. N’utilisez pas d’insectifuge contenant du DEET chez les nourrissons de moins de 6 mois.

Il est important de savoir que les pourcentages de concentration ne limitent pas l’efficacité du produit, mais plutôt la durée pendant laquelle il est efficace. Des concentrations de 5, 10, 15 et 30% de DEET protègent pendant 2, 3, 5 et 6,5 heures respectivement. Pour les autres produits, référez-vous au tableau que l’on trouve sur le Portail santé mieux-être du gouvernement du Québec.

Le point de saturation maximal du DEET se situe à une concentration de 40%, puisqu’un insectifuge ayant une concentration supérieure n’est pas pour autant plus efficace. En effet, «la plupart des produits présentent un pic où l’efficacité est maximale. Dépassé ce maximum, vous augmentez les réactions adverses sans gain quant à l’efficacité du produit», précise Suzanne Bisaillon.

Avec le réchauffement de la planète, les insectes peuvent survivre dans des habitats plus variés. Voici comment les changements climatiques affectent votre santé.

6 / 18
Le Coca Cola peut être utilisé pour soulager les piqures d'insectes.dimid / Shutterstock

Icaridine

L’icaridine (aussi appelée picaridine ou KBR 3023) est largement utilisée en Europe, mais a été homologuée qu’en 2012 au Canada. Le Comité consultatif de la médecine tropicale et de la médecine des voyages (CCMTMV) de l’Agence de la santé publique du Canada considère l’icaridine comme la meilleure option pour les voyageurs de six mois à 12 ans.

L’icaridine — disponible en concentration de 5 à 20% — offre une protection de 3 à 5 heures, lorsqu’employée à une concentration de 10%, et de 8 à 12 heures lorsque la concentration est à 20%.

Les produits à base de DEET et d’icardine sont des répulsifs de synthèse et ont l’avantage de protéger à la fois contre les piqûres de maringouins et de tiques. La durée de la protection contre ces dernières est généralement plus courte que celle contre les piqûres de moustiques.

7 / 18
Huiles essentielles : l'eucalyptus faciliter la respiration.Alexander Ruiz Acevedo/shutterstock

Huile d’eucalyptus citronné

Les produits contenant de l’eucalyptus citron (aussi appelé p-Menthane -3,8— diol) sont les seuls insectifuges d’origine végétale efficaces pour repousser les maringouins, et parfois même éloigner les mouches noires.

Selon l’Environnemental Working Group, l’huile d’eucalyptus citronné est un insectifuge de deuxième ligne, car elle offre une protection contre les moustiques et les tiques de moins longue durée que celle du DEET par exemple.

Ces produits ne doivent pas être utilisés chez les enfants de moins de 3 ans. Aussi, l’eucalyptus citron ne doit pas être confondu avec les produits qui contiennent de l’huile d’eucalyptus et de l’huile de citron.

Consultez ces remèdes de grand-mère qui fonctionnent vraiment.

8 / 18
Vaporiser une lotion traite les brûlures.Albina Glisic/Shutterstock

Perméthrine

Ce pyréthroïde de synthèse est très efficace. Sans être homologuée comme répulsif topique — qui peut être appliqué sur la peau — la perméthrine peut être vaporisée sur des vêtements, des moustiquaires et du matériel de camping pour éloigner et tuer les tiques, les moustiques et les autres insectes. Important: assurez-vous toutefois que les jeunes enfants ne mâchouilleront pas un tissu qui a été vaporisé avec du chasse-moustiques!

La perméthrine doit être appliquée uniquement sur les vêtements et l’équipement et jamais directement sur la peau. La Société canadienne de pédiatrie indique que les vêtements d’extérieur prétraités à la perméthrine ne sont d’ailleurs approuvés que pour le personnel militaire au Canada.

9 / 18
Pour soulager les piqures d’insectes, utilisez des huiles essentielles. Madeleine Steinbach/Shutterstock

Mélange d’huiles essentielles

Les huiles sont parmi les plus anciens pesticides utilisés. Les insectifuges faits d’huiles essentielles trouvées dans les plantes, comme la citronnelle, le cèdre, le géranium, le camphre, les aiguilles de pin, l’eucalyptus et le soya, sont généralement moins efficaces que les produits à base de DEET, et leur effet dure souvent que quelques heures.

Ces mélanges d’huiles essentielles peuvent asphyxier rapidement les insectes et interférer avec leur métabolisme en agissant comme un poison. Ils éloignent efficacement les moustiques et les mouches noires.

Bien que naturels, ces huiles ne doivent pas être utilisées chez les enfants de moins de 2 ans. «De toute manière, il existe très peu de produits pour les enfants dans ces âges, car ils peuvent en avaler en suçant leurs doigts!», ajoute Suzanne Bisaillon.

10 / 18
Chasse-moustiques: diffuseur de citronnelle.Mikael Ropponen/Shutterstock

Et la citronnelle?

Aucune étude scientifique ne confirme l’efficacité de la citronnelle contre les moustiques et autres insectes. Cependant, la réputation de la citronnelle n’est pas totalement injustifiée, car, en concentration suffisante, elle a un pouvoir répulsif. Par contre, la durée de son action est extrêmement courte.

Informez-vous sur les bienfaits de la citronnelle dans la cuisine.

11 / 18
Chasse-moustiques: les produits qui n’offrent pas une bonne protection.Volkova Vera/Shutterstock

Produits qui n’offrent pas une bonne protection

Plusieurs études scientifiques ont démontré que les bougies et les gadgets portatifs qui émettent des ondes sonores sont inefficaces. Les pièges odorants, les produits combinant hydratant pour la peau et insectifuge et les bijoux imprégnés d’insectifuges ne sont pas non plus très utiles.
Plusieurs insectifuges de zone, comme les lanternes et les spirales, sont homologués au Canada pour éloigner les moustiques d’un secteur. Ces répulsifs contribuent à empêcher les insectes hématophages de se poser et de piquer, mais sont inactifs contre des insectes piqueurs comme les abeilles, les frelons, les guêpes et les fourmis!

12 / 18
Soulager piqûreShutterstock

Comment est établie l’efficacité?


Selon les lignes directrices établies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les chercheurs établissent un protocole de recherche en laboratoire ou sur le terrain. À l’aide de cobayes humains enduits d’insectifuge, ils examinent sa capacité à repousser une ou plusieurs espèces d’insectes, la quantité requise pour être efficace, ainsi que la durée d’action du produit.

Sous le régime de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’ARLA doit régulièrement réévaluer les pesticides homologués pour s’assurer qu’ils demeurent conformes aux normes en matière de santé et d’environnement. La réévaluation est effectuée en tenant compte des données et des renseignements provenant des fabricants de pesticides, des rapports scientifiques publiés et d’autres organismes de réglementation.

13 / 18
Conseils de sécurité: utilisez de l'écran solaire.yurakrasil/Shutterstock

Écran solaire et insectifuge

Les produits combinant un écran solaire et un insectifuge ne sont plus disponibles au Canada, car l’écran solaire doit être appliqué plus souvent que l’insectifuge. Ainsi, en l’appliquant comme un écran solaire, vous vous exposez à une trop grande quantité de répulsif. Si au contraire, vous appliquez le produit selon les directives d’un répulsif, la protection solaire pourrait être insuffisante.

Il est possible de porter en toute sécurité un écran solaire et un insectifuge, distincts, en même temps. Appliquez d’abord l’écran solaire, laissez-le pénétrer pendant 20 minutes, puis appliquez l’insectifuge.

Évitez ces produits qui deviennent dangereux avec les rayons du soleil.

14 / 18
Chasse-moustiques: ce qu’il faut éviter.Bignai/Shutterstock

Ce qu’il faut éviter

Il ne faut pas appliquer d’insectifuge sur une plaie ouverte ou une peau irritée ou brûlée par le soleil. Ne jamais le vaporiser directement sur votre visage — vous pourriez en avoir dans les yeux! Vaporisez-le plutôt d’abord sur vos mains, puis appliquez-le sur le visage.

À l’inverse, ne l’appliquez pas sur les mains d’un enfant (qui pourrait ensuite s’en mettre dans les yeux ou dans la bouche). Enfin, évitez de le vaporiser à l’intérieur d’une tente ou près d’aliments, car vous pourriez en inhaler ou avaler les vapeurs.

15 / 18
L'urticaire est une irritation de la peau qui peut être aiguë ou chronique.Siam.pukkato/Shutterstock

Réactions allergiques

Généralement, les intoxications sont occasionnées à la suite d’une exposition aiguë impliquant des doses élevées ou encore à une exposition chronique occasionnant une accumulation de DEET dans la masse corporelle.

La dermatite de contact et l’irritation oculaire sont les effets indésirables les plus courants. Principalement chez de jeunes enfants, les intoxications associées à une exposition au DEET par voie orale ou topique se traduisent par des effets dermatologiques, allergiques, cardiovasculaires et neurotoxiques, et peut-être aussi par des effets tératogènes. Des cas d’encéphalopathie toxique ont été signalés, généralement en raison d’une utilisation prolongée ou excessive ou de l’ingestion occasionnelle de DEET.

Les personnes sensibles aux huiles végétales peuvent contracter une dermatite ou une irritation oculaire après une exposition à des insectifuges «naturels».

Pour éviter toute réaction allergique, après être rentré à la maison, enlevez le répulsif à l’eau savonneuse. Gardez également tous les contenants des produits hors de la vue et de la portée des enfants et des animaux de compagnie.
Les chasse-moustiques n’offrent aucune protection contre les piqûres de guêpes, de fourmis ou d’autres insectes piqueurs qui peuvent causer une réaction allergique grave. Les personnes allergiques doivent toujours avoir au moins deux dispositifs d’adrénaline — épinéphrine — auto-injectable avec elles.

Faites attention à ces choses étonnantes qui peuvent provoquer des allergies.

16 / 18
Chasse-moustiques: maladies infectieuses et voyages.Dudarev Mikhail/Shutterstock

Maladies infectieuses et voyages

Les moustiques et les tiques peuvent transmettre plusieurs maladies infectieuses aux humains. Au Canada, le virus du Nil occidental et le virus du sérogroupe Californie (inoculés par des maringouins) et la maladie de Lyme (transmise par des tiques) sont des maladies au potentiel grave qui sont transmises par des arthropodes hématophages, mais qui peuvent toutefois être évitées par de simples insectifuges.

Si vous allez en voyage dans un pays où les insectes piqueurs peuvent transmettre des maladies graves (le paludisme, le Zika…), d’autres moyens de protection pourraient être nécessaires. Consultez votre pharmacien ou un centre de santé-voyage pour en savoir plus.

À noter que les recommandations relatives à l’utilisation des répulsifs diffèrent au Canada et aux États-Unis. Santé Canada n’a effectivement pas évalué l’innocuité chez les nourrissons de moins de six mois, priorisant l’utilisation de produits non chimiques pour protéger les enfants contre les piqûres.

Apprenez-en plus sur les maladies transmises par les moustiques.

17 / 18
Huile essentielle d'arbre à thé : ses principaux bienfaits et vertus santé.Shutterstock

Recette maison

Sachez que vous pouvez également concocter votre recette de chasse-moustiques de la maison. Un peu moins efficace, certes, mais tout à fait sécuritaire! Vous avez simplement besoin d’eau, d’alcool à friction, d’extraits naturels et d’huiles essentielles!

Vous cherchez un chasse-moustiques naturel pour les femmes enceintes et jeunes enfants? Il est possible d’utiliser de l’hydrolat de géranium rosat, à vaporiser directement sur le corps, les cheveux et les vêtements. En effet, le géranium citronnelle et le pélargonium odorant ont pour effet d’éloigner les moustiques. Pourquoi ne pas en planter dans votre jardin?

18 / 18
Les propriétaires de chiens ne doivent pas administrer des médicaments pour humains à leur chien.S QUINTANS/SHUTTERSTOCK

Chasse-moustiques pour animaux

Vos animaux de compagnie font partie de la famille! S’assurer de leur bonheur et de leur santé inclus les protéger des mouches et des tiques. Il existe des chasse-moustiques pour chiens et chevaux composés d’huiles essentielles de camphre, d’aiguilles de pin, d’eucalyptus, de géranium et de citron. Non seulement ils combattent les tiques et les moustiques, mais ils repoussent également les mouches d’étable, les mouches des cornes, les mouches faciales, etc.

Sinon, les produits pour bébés et femmes enceintes sont aussi sécuritaires pour les chats et les chiens (sans DEET). Il est tout de même préférable de consulter un vétérinaire avant l’utilisation d’un insectifuge sur Pitou ou Minou.
Les traitements préventifs en capsule repoussent également les moustiques, les tiques et les mouches et ce, pendant une trentaine de jours. Il suffit de mettre quelques gouttes à certains endroits stratégiques, et votre animal ne sera plus la proie d’indésirables.

Si toutefois votre compagnon a été piqué, mélangez un peu de bicarbonate de sodium à de l’eau pour créer une petite pâte, et appliquez-en sur la piqûre. Cette petite recette maison a l’avantage de ne pas être toxique.

Voici 15 produits pour animaux que vous pouvez faire à la maison.