Vertus et bienfaits des algues: pourquoi les intégrer à son alimentation

Il existe plus de 2500 variétés d’algues, que l’on classe généralement d’après leur couleur : brunes, rouges, vertes et bleu-vert. Les algues regorgent de bienfaits et vertus santé.

Algues-alimentShutterstock

Les bienfaits et vertus des algues et leurs nombreuses utilisations

Les algues, aliments peu courants chez nous, constituent en revanche jusqu’à 25 % du régime alimentaire des Japonais, qui les apprêtent à toutes les sauces, de la soupe à la salade en passant par les viandes et les fruits de mer, qu’elles rehaussent avec bonheur.

Algues à cuisiner

Le kombu, une algue brune de la famille du varech, s’utilise pour faire des bases de bouillon. Autre membre de la même famille, le wakame s’intègre bien aux soupes et aux sautés. On compte beaucoup d’autres cultures où les algues font partie de la cuisine.

La porphyra – laitue pourpre, nori en japonais – sert, en Irlande et au pays de Galles, à préparer des galettes.

La dulsePalmaria palmata – relève les potages en Écosse, tandis que la mousse d’Irlande, une autre algue rouge, constitue la principale source de carraghénanes, des fibres utilisées comme épaississant dans de nombreux produits du commerce (sauces, desserts…).

Si la majorité des algues proviennent de la mer, certaines vivent en eau douce, telles les spirulines ; ces algues microscopiques, de couleur bleue ou verte, sont traditionnellement consommées au Mexique et en Afrique, où elles enrichissent en protéines l’alimentation de certaines populations. Elles sont maintenant employées dans des compléments alimentaires.

Bienfaits des algues sur la santé

Les algues sont une source privilégiée de nutriments essentiels, dont les protéines (très abondantes dans les spirulines). Elles sont pour la plupart riches en iode, dont la thyroïde a besoin pour produire les hormones qui régissent les métabolismes. Leurs fibres aident à faire baisser les taux de cholestérol et de glucose dans le sang.

Leur teneur en minéraux et oligoéléments varie d’une algue à l’autre, mais on y trouve calcium, cuivre, fer, potassium, magnésium, sélénium, fluor, nickel, silicium, zinc, cobalt, phosphore et manganèse. Certaines algues rouges, riches en pigments, fournissent du bêta-carotène, précurseur de la vitamine A.

Une portion de 100 g d’algues fraîches ou réhydratées (environ 15 g d’algues sèches) n’apporte que de 50 à 60 kcal, mais jusqu’à 4 à 6 g de protéines, 120 mg de magnésium (soit 30% de l’apport nutritionnel conseillé, ou ANC), 200 μg de vitamine B9 ou acide folique (les deux tiers de l’ANC), ainsi que des quantités intéressantes de fer, de calcium, de bêta-carotène.

Quelques précautions…

Les algues ont l’inconvénient d’avoir une teneur en sodium généralement élevée : elles ne conviennent pas aux régimes hyposodés.

Par ailleurs, des valeurs limites ont été fixées pour les métaux lourds (mercure, plomb, etc.) dans les algues mises sur le marché, afin d’éviter les risques de contamination par ces toxiques. La teneur maximale en iode est également prévue par la législation (5000 mg par kilo d’algue séchée, 6000 mg pour les laminaires), car un excès peut être nocif.

Vous avez apprécié cet article? Ces liens pourraient également vous intéresser:

Découvrez encore plus de bienfaits santé des algues

Les remèdes de la mer

11 super légumes et superaliments santé

Popular Videos