Barre énergétique : seulement pour les sportifs ?

Les barres énergétiques composées majoritairement d’ingrédients sucrés et gras (chocolat, pâte d’amande, noisettes…) et renfermant très peu d’eau, ces barres constituent de véritables concentrés d’énergie – leur destination première.

Barre énergétique, une source d'énergie pour les sportifsShutterstock

Barre énergétique : qui doit en consommer ?

Les barres énergétiques, destinées en premier lieu à des athlètes de haut niveau, sont en réalité consommées par tout le monde et souvent plus pour leurs qualités pratiques que pour leurs caractéristiques nutritionnelles. On les prend volontiers pour calmer un petit creux ou une fringale, voire pour remplacer un repas, et pas forcément pour refaire le plein d’énergie après un effort physique.

Barre énergétique : un aliment pour les sportifs

Pour un athlète ou un sportif qui se livre à un
 effort d’endurance ou à des exercices prolongés (marathon, ski de fond, randonnée), ce type d’aliment peut rendre des services appréciables.
Il doit en effet compenser les dépenses énergétiques au fur et à mesure de l’effort : il évite ainsi le « coup de fatigue » dû à la baisse brutale du taux de sucre dans le sang, tout en épargnant les réserves de glycogène (le « carburant » du muscle).

Les barres énergétiques, et particulièrement celles classées parmi les « aliments diététiques
de l’effort », sont élaborées pour répondre à ces besoins. Il s’agit soit de barres riches en sucre et en vitamine B1 (les plus courantes), soit de barres à dominante lipidique (à base de pâte d’amande, par exemple) et enrichies en vitamines B1 et B2, très utiles pour des sports comme l’alpinisme ou le ski de fond. Enfin, il existe aussi des « barres équilibrées de l’effort », qui peuvent constituer une bonne partie de la ration journalière en
 cas d’activité sportive se déroulant dans des conditions extrêmes (raids, spéléologie…).

Alors qu’elles présentent des avantages pour les athlètes faisant de la compétition, les barres énergétiques n’ont pas de réelle utilité pour un sportif occasionnel : elles n’augmentent ni son énergie, ni son endurance, ni sa musculature, et ne lui permettent pas non plus d’obtenir de meilleures performances. Et, comme elles sont souvent consommées en plus de l’alimentation habituelle, elles risquent même de provoquer une prise de poids si leurs calories ne sont pas brûlées tout de suite.

Les barres énergétiques peuvent-elles remplacer un repas ?

On s’imagine parfois qu’on peut remplacer un repas en mangeant une ou deux barres énergétiques. Certes, côté calories, le compte y sera peut-être : une barre apporte en moyenne 100 à 150 kcal et on peut en avaler deux ou trois dans l’après-midi. Mais leur teneur en protéines est très insuffisante : 1 à 3 g par barre au maximum, alors qu’on préconise au moins 15 à 20 g par repas. Leur apport vitaminique et minéral est en général modeste, sauf s’il s’agit de barres équilibrées de l’effort.

De plus, elles sont riches en graisses et en sucres simples, et n’assurent pas une satiété durable. Elles auraient même tendance à donner envie de grignoter à nouveau du sucré… Bref, l’inverse de ce qu’il faut pour bien se nourrir !

Avantages et inconvénients

Avantages :

  • Parfois bonne source de fibres, de glucides, de vitamines et de minéraux, éventuellement de protéines.
  • Pratique et facile à transporter.

Inconvénients :

  • Souvent riche en calories, sucre et graisses.
  • Peut coller aux dents et favoriser les caries.

Vous aimerez aussi :

Les 11 meilleures collations santé les plus savoureuses
10 bouchés santé et collations faibles en sucre
Les 50 meilleures recettes de smoothies santé pour stimuler votre entrainement

Popular Videos