Share on Facebook

The Crown : démêler le vrai du faux concernant la famille royale

La série The Crown, de Netflix, sur la vie de la reine Élisabeth II, est une fiction historique. La question est de savoir ce qui tient des faits et ce qui relève de la fiction.

1 / 13
Le père de la reine Élisabeth II n'était pas encore malade en 1947.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

Le roi George VI n’était pas encore malade en 1947

La série The Crown débute en 1947 dans une scène où l’on voit le roi George VI (le père d’Élisabeth) cracher du sang. Mais dans la vraie vie, le roi George VI, qui a succombé à un cancer du poumon en 1952, n’était pas encore malade en 1947. C’est un an plus tard qu’il a commencé à souffrir de douleurs aux jambes. Les médecins ont diagnostiqué et opéré un blocage artériel, et son cancer du poumon n’a été diagnostiqué qu’en 1951.

Retrouvez les faits qui ont marqués la vie d’Élisabeth II, la monarque au règne le plus long de l’histoire de la Grande-Bretagne.

2 / 13
Le mariage de la reine Élisabeth II ne s'est pas aussi bien déroulé que dans la série.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

Le mariage ne s’est pas aussi bien déroulé que dans la série


Dans la série, le mariage de la princesse Élisabeth et de Philip Mountbatten est traité comme un conte de fées. Dans la vraie vie, il n’a été qu’une succession d’erreurs :
• La tiare de diamant qu’Élisabeth portait – ce petit « quelque chose d’emprunté » – s’est brisée en deux sur le chemin des noces. Un bijoutier, sommé de se présenter, l’a rapidement réparée, mais pas à la perfection. Sur les vraies photos de mariage, on peut voir clairement un trou dans le diadème.
• Voyant qu’elle avait oublié son collier de perles, Élisabeth a envoyé sa secrétaire pour le récupérer, mais la circulation était si dense que celle-ci a dû faire la majeure partie du trajet à pied.
• Le bouquet de mariage d’Élisabeth qui avait disparu… a finalement été retrouvé dans une glacière.

Malgré sa vie extraordinaire, la reine Élisabeth II n’a jamais posé ces 6 petits gestes quotidiens.

3 / 13
La belle-mère de la reine Élisabeth II ne s'est pas présentée habillée en religieuse.Di Studio/Shutterstock

La belle-mère de la reine ne s’est pas présentée habillée comme une religieuse


La première fois que nous voyons la mère de Philip dans The Crown, la princesse Alice de Battenberg, elle est déguisée en nonne, comme pour illustrer ses excentricités bien connues à l’époque.

Mais aussi excentrique qu’elle fut dans la vraie vie, elle portait pour le mariage de son fils une simple robe de soie. Cela ne veut pas dire cependant qu’elle ne portait pas le costume de religieuse lors du couronnement d’Élisabeth, quelques années plus tard. Mais elle était alors effectivement devenue nonne.

Ces 23 photos rarement vues de la famille royale vont vous étonner!

4 / 13
La reine Élisabeth II n’en a jamais pincé pour « Porchie ».Mark Mainz/Netflix/Kobal/Mark Mainz/Netflix/Kobal/Shutterstock

Sa Majesté n’en a jamais pincé pour « Porchie »


Vers la fin de la première saison, alors que le mariage d’Élisabeth et Philip subit de fortes tensions, The Crown évoque la relation d’Élisabeth avec son ami d’enfance, Lord « Porchie » Porchester, comme étant chargée de tensions sexuelles, tandis que Philip devient de plus en plus jaloux.

Cela ne s’est jamais produit. Dès l’âge de 13 ans, Élisabeth n’avait d’yeux que pour un seul homme : Philip. Leur histoire d’amour est une légende, un conte de fées, et Porchie n’a jamais été une menace.

Toutes les histoires ne sont pas aussi belles que celle de la reine Élisabeth et du prince Philip. Consultez ces 9 secrets sur la princesse Diana révélés après sa mort.

5 / 13
Différence entre la vie de la reine Élisabeth II et la série The Crown : Venetia Scott n'a jamais existé.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

Venetia Scott, qui connaît une fin tragique, n’a jamais existé


Dans la série, la secrétaire de Winston Churchill, Venetia Scott, est fauchée par un autobus alors qu’elle se précipite sur Downing Street avec un message urgent. Sa mort incite le premier ministre à mettre en œuvre sa Loi sur la qualité de l’air. Cela est-il vraiment arrivé dans les années 1950? Venetia Scott a-t-elle vraiment existé?

Eh bien, non. La secrétaire dévouée de Churchill qui lutte contre le smog pour se rendre au travail est en fait l’un des rares personnages inventés de la série. Sa vie et sa mort sont fictives. Mais le Grand smog, lui, est absolument authentique. Pendant plusieurs jours, du vendredi 5 au mardi 9 décembre 1952, Londres a été enveloppée dans un smog épais et toxique qui a causé des milliers de morts et surchargé les hôpitaux.

Aujourd’hui encore, un décès sur 6 est lié à la pollution. Apprenez-en plus sur le rapport troublant de la revue médicale The Lancet.

6 / 13
Différence entre la vie de la reine Élisabeth II et la série The Crown : le brouillard n'a pas provoqué de crise politique.Robert Viglasky/Netflix/Kobal/Shutterstock

Aussi tragique fût-il, le brouillard n’a pas provoqué de crise politique


La « soupe de pois » n’a pas provoqué une crise politique aussi grave que le laisse entendre The Crown. La présence de Venetia Scott ajoute une touche de tragédie à cet événement qui a certes été dévastateur, mais pas si dramatique. C’est vrai : en 1952, suite à un enchaînement de circonstances exceptionnelles, Londres s’est retrouvée plongée dans une épaisse couche de brouillard toxique. Environ 4000 personnes sont mortes des suites de cet événement. Ainsi, lorsque The Crown dépeint les horreurs du brouillard, elle respecte une vérité historique.

Cependant, la série prend des libertés dans la description du bouleversement politique qui en a résulté et concernant le mécontentement de Sa Majesté à l’égard de la façon dont Winston Churchill a géré l’événement (à tel point qu’Élisabeth envisageait de demander la démission de Churchill).

7 / 13
Le mari de la reine Élisabeth II n'a pas eu d'aventure avec la danseuse de ballet.Deswillie/Netflix/Kobal/Shutterstock

L’« aventure » de Philip avec la danseuse de ballet n’est que pure spéculation


The Crown dépeint le prince Philip comme un goujat. S’il est vrai que le vrai prince Philippe est reconnu pour avoir mis les pieds dans le plat à maintes reprises, rien ne prouve qu’il ait eu une liaison avec une danseuse de ballet russe, comme le laisse entendre la série. Le magazine Time suggère même que la ballerine en question, Galina Ulanova, n’était même pas hétérosexuelle.

La vie de la famille royale est loin d’être ordinaire. Voici 14 règles d’étiquette qu’elle doit respecter au quotidien.

8 / 13
Le mari de la reine Élisabeth II n'a pas calmé un éléphant.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

Le prince Philip n’a pas calmé un éléphant enragé d’un seul coup d’œil


Dans le deuxième épisode de The Crown, juste avant qu’Élisabeth apprenne que son père est mort et qu’elle est maintenant reine, elle et Philip font la rencontre terrifiante d’un éléphant enragé lors d’un safari africain. Philippe aurait clamé le mastodonte en le fixant et en marmonnant : « Ne me provoque pas, je vais devenir roi ». Ce formidable affrontement n’a toutefois jamais eu lieu dans la vraie vie, rapporte PEOPLE.

9 / 13
La reine Élisabeth II n'a pas dit non au mariage de sa soeur.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

La reine Élisabeth n’a pas dit non au mariage de sa sœur


On fait grand cas dans The Crown du refus de la reine Élisabeth II de permettre à sa sœur, la princesse Margaret, d’épouser Peter Townsend; la reine avertit même Margaret qu’un tel mariage entraînerait son exclusion de la famille royale.

Dans la vraie vie, Élisabeth s’est au contraire assuré du bonheur de sa sœur, au point de rédiger des documents qui ont permis à Margaret de conserver son titre royal après son mariage avec Townsend, selon la BBC. Et si le mariage n’a finalement pas eu lieu, c’est que leur relation a simplement pris fin.

10 / 13
Le mari de la reine Élisabeth II n'est pas responsable de la mort de Cécilie.Robert Viglasky/Netflix/Kobal/Shutterstock

On n’a pas reproché au prince Philip la mort de sa sœur, Cecilie


The Crown laisse entendre que la mauvaise conduite de Philip au pensionnat a poussé sa sœur, Cecilie, à sauter dans l’avion où elle a trouvé la mort avec toute sa famille, en 1937.

Ce n’est pas vraiment ce qui s’est passé, a raconté à Vogue l’historien royal Hugo Vickers. D’abord, l’inconduite supposée (une bagarre) ne s’est jamais produite et, plus important encore, Cecilie avait prévu de monter dans cet avion, peu importe ce qui se passait avec son frère.

11 / 13
Différence entre la vie de la reine Élisabeth II et la série The Crown : Philip avait un mentor juif.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

The Crown omet de dire que Philip avait un mentor juif


Les raisons pour lesquelles ce détail a été négligé dans The Crown ne sont pas claires, d’autant plus que la série suggère que la famille de Philip avait des liens avec le parti nazi.

Mais la vérité est que le mentor de Philippe, Kurt Hahn, l’homme qui a fondé Gordonstoun, le pensionnat écossais que Philippe a fréquenté, était un Juif allemand qui s’était opposé aux nazis et avait dû fuir l’Allemagne. L’influence considérable de Hahn sur l’éducation en général n’est pas non plus évoquée dans The Crown. Gordonstoun a inspiré la création de nombreuses écoles dans le monde et Hahn a cofondé Outward Bound, un réseau international d’écoles d’éducation en plein air.

La famille royale nécessite l’aide d’employés dévoués. Découvrez 13 métiers royaux insolites qui existent réellement.

12 / 13
La visite de la reine Élisabeth II au Ghana n’a pas eu l’impact que l’on dit.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

La visite d’Élisabeth au Ghana n’a pas eu l’impact que l’on dit


Au début des années 1960, la reine Élisabeth II s’est rendue au Ghana. Nouvellement indépendant, le Ghana était « courtisé » par l’Union soviétique et donc susceptible de tomber dans le camp communiste.

Dans The Crown, la Reine se lance dans une charmante danse de salon avec le président du Ghana, Kwame Nkrumah, une danse si charmante en fait que Nkrumah décide de repousser la tentation soviétique et de rester dans l’orbite du Commonwealth britannique.

The Crown oublie cependant de mentionner les autres raisons pour lesquelles le Ghana décide de rester dans le Commonwealth, y compris le renversement du gouvernement de Nkrumah peu de temps après.

13 / 13
Différence entre la vie de la reine Élisabeth II et la série The Crown : il n’existe aucune preuve que Plillip a été impliqué dans le scandale Profumo.Alex Bailey/Netflix/Kobal/Shutterstock

Il n’existe aucune preuve que Phillip a été impliqué dans le scandale Profumo


The Crown insinue que Philip était impliqué dans le scandale sexuel de 1963 impliquant John Profumo, ministre de la Guerre, et Stephan Ward, un homme qui veillait à ce que des hommes tels que Profumo puissent « rencontrer » des femmes qui ne demandaient qu’à se « divertir ».

La série souligne à juste titre les liens unissant Ward et Philip, mais Buckingham Palace a toujours nié l’implication du prince dans le scandale, et aucune preuve incriminante n’existe.

Retrouvez d’autres séries disponibles sur Netflix que vous pourriez aimer.

Contenu original Reader's Digest