Share on Facebook

12 choses que les sexologues aimeraient que vous sachiez

Des sexologues remettent les pendules à l’heure en vous expliquant ce que vous pouvez attendre d’eux, quand vous devriez les voir et, accessoirement, ce que vous pouvez faire pour améliorer votre vie sexuelle.

1 / 12
Vous n’avez pas besoin de passer à l’acte devant (ou avec) votre thérapeute !wavebreakmedia / Shutterstock

Vous n’avez pas besoin de passer à l’acte devant votre thérapeute!

Vous avez peut-être entendu dire qu’il vous faudrait montrer, plutôt qu’expliquer, votre problème en thérapie sexuelle. Et si vous avez regardé la série Masters of Sex, c’est effectivement comme ça que ça se passe avec eux: en vertu de la thérapie de substitution sexuelle, les chercheurs ou leur personnel ont des relations sexuelles pour aider les patients. Mais les sexologues ne surveilleront pas ou ne participeront pas à vos ébats sexuels. Ils ne feront que vous aider à renouer avec le sentiment amoureux.

«Jamais le sexe, les attouchements ou le déshabillage ne font partie de la thérapie professionnelle, affirme Shannon Chavez, psychologue clinicienne agréée et sexologue à Beverly Hills, en Californie. Cette thérapie est semblable à une thérapie conventionnelle, sauf qu’elle traite principalement de la santé sexuelle et qu’elle est axée sur la recherche de solutions et le court terme. Je décris mon approche thérapeutique comme une thérapie par la parole faisant un usage étendu du coaching, de l’éducation sexuelle aux adultes, des approches comportementales et des exercices. Nous sommes un outil pour l’apprentissage de la pleine conscience, de la gestion du stress et de l’autonomie.»

Consultez aussi ces choses que votre conseiller conjugal connaît à propos de votre relation – mais qu’il ne vous dit pas!

2 / 12
Vos problèmes sexuels sont peut-être d’ordre médicalpixelaway / Shutterstock

Vos problèmes sexuels sont peut-être d’ordre médical

Une thérapie sexuelle peut aider à régler beaucoup de problèmes d’ordre sexuel, mais il pourrait aussi être dû à un problème de santé qui nécessite une intervention médicale – comme la dysfonction érectile ou un dysfonctionnement sexuel féminin. «De nombreux couples ne savent pas que certains problèmes de désir sexuel ou d’excitation sexuelle peuvent être causés par un problème médical», explique Pepper Schwartz, thérapeute, professeure de sociologie à l’Université de Washington et auteure de 22 livres, dont American Couples: Money, Work and Sex.

«Si une femme qui vit une relation bien établie éprouve des problèmes sexuels persistants pendant six mois ou plus, le problème est peut-être plus médical que relationnel. Le dysfonctionnement sexuel féminin le plus fréquent est la baisse de la libido, qui cause de la détresse. Un thérapeute ou un professionnel de la santé peut passer en revue la longue liste des raisons pouvant expliquer la perte du désir sexuel et aider à en déterminer la cause. La solution ne se résoudra peut-être pas en quelques séances, mais la première étape pour résoudre un problème sexuel qui vous gâche la vie est d’admettre qu’il s’agit d’un problème et de trouver quelles sont les meilleures options thérapeutiques.»

Vous avez moins de 35 ans? Méfiez-vous de ces 8 problèmes de santé sexuelle.

3 / 12
La communication est la clé d’une saine sexualitéklublu / Shutterstock

La communication est la clé d’une saine sexualité

Que leurs relations sexuelles soient parfaitement saines ou non, beaucoup de couples sont gênés de parler de sexualité. Les experts affirment pourtant que la communication peut éviter bien des tracas. «Parler de sexe est tout aussi important que d’avoir des relations sexuelles, note Shannon Chavez. Cela vous aide à évaluer vos attentes et à trouver les mots qui vont vous aider à les décrire. Si vous vous sentez mal à l’aise de parler ouvertement et honnêtement de sexe avec votre partenaire, il sera difficile de partager vos désirs ou de dévoiler vos inquiétudes.» La sexologue conseille de ne pas se limiter à la chambre à coucher pour parler de sexualité. «Je suggère d’en parler autour d’une tasse de café ou de thé le matin, en faisant une belle promenade ou en se blottissant dans les bras l’un de l’autre.»

Adoptez ces 11 règles de communication pour le bien-être de votre couple.

4 / 12
Il est normal de ressentir une attirance sexuelle pour d’autres personnesnd3000 / Shutterstock

Il est normal de ressentir une attirance sexuelle pour d’autres personnes

Il est possible que vous éprouviez de l’attraction pour une autre personne, même si vous êtes heureux en mariage, et vous n’avez pas à vous sentir coupable pour ça. «Même si vous vous engagez, vous ne pouvez pas bouleverser votre physiologie du jour au lendemain et ne plus éprouver de désir que pour votre partenaire! observe Shadeen Francis, thérapeute conjugale et familiale spécialisée en thérapie sexuelle. Si vous avez été attiré par d’autres avant le début de votre relation, vous continuerez très probablement de l’être après. Cela ne veut pas dire que vous voulez que cela se concrétise sur le plan sexuel – ou physique, ou émotionnel – avec cette personne. La croyance voulant que tous les stimuli sexuels doivent aboutir à l’acte sexuel est un mythe fondé sur la peur, cette même peur qui sous-tend des comportements sexuels problématiques tels que l’agression et l’infidélité.» Bref, ressentir est une chose, passer à l’acte en est une autre.

Lisez ces vérités que vous ignorez sur l’infidélité.

5 / 12
Vous devez sentir que votre sexologue vous convientwavebreakmedia / Shutterstock

Vous devez sentir que votre sexologue vous convient

Tout comme les thérapeutes généralistes, les sexologues ont souvent différents types de formation et d’approche. Assurer que vous vous sentez à l’aise avec votre thérapeute et avec ses méthodes. «Lors de la première séance, prenez le temps de poser toutes les questions sur sa formation, ses antécédents, son approche ou sur tout autre sujet que vous jugez utile d’aborder, explique Kelli Young, sexologue et psychothérapeute à Toronto. Considérez la première séance comme une entrevue d’évaluation. À la fin de cette séance, vous devriez savoir si le thérapeute et le plan qu’il vous propose pour régler votre problème vous conviennent.»

Vérifiez, avec ces 9 signes, si votre thérapie fonctionne.

6 / 12
Ne jugez pas les préférences de votre partenaireDean-Drobot / Shutterstock

Ne jugez pas les préférences de votre partenaire

Il se peut que vous ne soyez pas toujours au diapason avec votre partenaire sur ce qu’est une relation excitante, mais le ou la juger n’apportera rien de constructif à votre relation. «Si votre partenaire vit une chose à laquelle vous n’adhérez pas, ne lui faites pas honte lorsque vous en discutez, recommande la sexologue Carla Rosinski. Notre sexualité est déjà assez compliquée comme ça. Et comme toujours quand nous communiquons en couple, nous voulons parler en toute sécurité et sans être jugés de nos sentiments et de nos désirs. Si votre partenaire parle de quelque chose qui ne vous plaît pas et que vous ne voulez pas vraiment essayer, soyez gentil et honnête. Ou prenez le risque et faites des expériences!»

La sexualité fait partie des sujets de dispute communs à tous les couples : voici comment les régler.

7 / 12
Ne laissez jamais les problèmes s’envenimerOlena-Yakobchuk / Shutterstock

Ne laissez jamais les problèmes s’envenimer

Beaucoup de gens laissent traîner leurs problèmes sexuels pendant des mois ou des années – alors que les experts s’entendent pour dire que, plus tôt vous obtenez de l’aide, mieux c’est. «Mon meilleur conseil est de ne pas laisser le problème s’éterniser, dit Pepper Schwartz. Plus les couples de longue date nient le problème ou ne font rien pour le régler – sauf en n’ayant plus de relations sexuelles ou en faisant l’amour sans en avoir envie –, et plus il est difficile de trouver une solution.»

Inspirez-vous de ces secrets de couples sexuellement épanouis.

8 / 12
Le sexologue vous recommande de briser la routine wavebreakmedia/Shutterstock

Un peu de fantaisie pour briser la routine

Les thérapeutes suggèrent de ne pas prendre le sexe trop au sérieux. «Le bon sexe doit être amusant et ludique, alors lorsque les choses ne se passent pas comme vous voulez, sortez votre sens de l’humour et pensez de façon créative, dit Kelli Young. Essayer quelque chose de nouveau peut ajouter du plaisir et de l’excitation à votre relation sexuelle: une nouvelle position, une musique langoureuse, un éclairage romantique, des parfums, des lotions, des lubrifiants… les possibilités sont infinies.»

Suivez ces quelques pistes pour retrouver la passion de la lune de miel.

9 / 12
Vous ne devriez pas faire de choses qui vous mettent mal à l’aisemytro-Zinkevych / Shutterstock

Vous ne devriez pas faire de choses qui vous mettent mal à l’aise

La thérapie sexuelle est là pour vous aider à avoir une vie sexuelle plus épanouissante, et non pour vous forcer à adopter des comportements qui vous dégoûtent. «La thérapie sexuelle consiste à aller à la rencontre du patient là où il se trouve, dit Shannon Chavez. Il s’agit de créer un environnement sûr et agréable où il pourra explorer la sexualité. Le malaise et la honte sont les premiers facteurs que nous voulons écarter. L’avantage de la thérapie sexuelle est que vous aurez accès à de nombreuses ressources, outils et options pour la guérison.»

10 / 12
Planifier vos relations sexuelles n’est pas une mauvaise idéesergign / Shutterstock

Planifier vos relations sexuelles n’est pas une mauvaise idée

Planifier vos relations sexuelles sur votre calendrier peut sembler un peu ridicule, mais les experts disent que c’est souvent la clé pour maintenir l’étincelle dans une relation à long terme – en particulier lorsque les obligations de la vie empiètent sur votre relation. «Les relations sexuelles planifiées peuvent être tout aussi érotiques, passionnées et agréables que les relations spontanées, dit Shadeen Francis. Et malgré vos plus grandes responsabilités, planifier vos rapports sexuels aura souvent pour conséquence d’en augmenter la fréquence.»

Prévoyez l’un de ces repas aphrodisiaques pour augmenter le désir.

11 / 12
Vous n’avez pas besoin d’être dans une relationnd3000 / Shutterstock

Vous n’avez pas besoin d’être dans une relation pour consulter un sexologue

Bien que la thérapie sexuelle s’adresse surtout aux couples, les personnes qui n’ont pas de relations sexuelles en profiteront également, surtout si elles ont des problèmes qui les empêchent d’avoir des rapports intimes avec d’autres personnes, comme des antécédents de violence ou des réticences à l’égard de la sexualité. «Comme la sexualité occupe une place de premier plan, la soumettre à l’analyse et voir de quelle manière elle interfère avec d’autres aspects de notre vie ne peut que nous faire le plus grand bien», dit Carla Rosinski.

12 / 12
Suivre une thérapie ne signifie pas la fin de votre relationEfetova-Anna / Shutterstock

Suivre une thérapie ne signifie pas la fin de votre relation

Beaucoup de gens s’imaginent que suivre une thérapie marque l’échec de leur relation – la dernière étape avant la rupture, en quelque sorte. «En fait, c’est généralement le contraire qui se produit, dit Kelli Young. La plupart des couples qui viennent me voir tiennent profondément l’un à l’autre, et ils ont décidé de prendre des mesures pour faire progresser leur relation. Reconnaître que votre relation sexuelle ne correspond pas à vos attentes et chercher de l’aide pour surmonter les obstacles est un signe de force. Un bon thérapeute peut aider les couples à apporter des améliorations significatives et des changements durables dans leur relation.»

Vous avez plus de quarante ans? Voici à quoi vous attendre côté sexe.

Contenu original Reader's Digest