La musicothérapie : pour soulager vos émotions

La musique est un amalgame d’ondes sonores qui a le pouvoir d’induire une émotion agréable en nous. La musicothérapie se veut une approche visant à aider un individu à mieux gérer des émotions difficiles, telles que l’angoisse et la nervosité. Découvrez comment.

La musicothérapie est une approche aidant à mieux gérer des émotions éprouvantesShutterstock

La thérapie par la musique : pour apaiser et canaliser vos émotions

La musicothérapie réunit des méthodes fondées sur l’écoute ou la production musicales, utilisées comme outils thérapeutiques pour aider à exprimer ses émotions et à faciliter la communication. Elles contribueraient aussi à améliorer des symptômes physiques comme la douleur.

Comment fonctionne la musicothérapie

La musicothérapie, comme les autres thérapies par l’art, offre la possibilité d’exprimer ses émotions et son affectivité en se passant de mots. En stimulant l’état émotionnel, elle rétablit ou améliore la confiance en soi et envers les autres, ce qui permet d’apaiser certaines souffrances et de mieux communiquer. La musique met en jeu la perception auditive ainsi que la perception directe des vibrations musicales. Dans le cerveau, elle stimule le centre des émotions, avec de possibles répercussions sur les systèmes cardiovasculaire, respiratoire,musculaire et végétatif.

Il existe plusieurs méthodes :

  • La musicothérapie réceptive (ou passive) est basée sur l’écoute d’un programme sonore adapté à l’âge, à la culture musicale et aux problèmes psychologiques du patient ; ce programme est établi après un entretien psychologique et un test de réceptivité musicale. Des techniques de relaxation y sont associées pour réduire l’angoisse et la nervosité ;
  • La musicothérapie active est fondée sur des productions sonores au moyen de la voix, de percussions ou d’autres instruments ;
  • Les techniques psychomusicales favorisent la détente et la relaxation. Elles regroupent l’ensemble des applications possibles du son, du rythme, du mouvement, de la voix et de la musique dans une relation d’aide.

Ce que propose la musicothérapie

  • Si vous suivez une psychothérapie et souffrez de troubles émotionnels, névrotiques ou psychotiques, des séances de musicothérapie peuvent faciliter l’amélioration de votre état.
  • En cas de stress, d’anxiété et de douleurs, les techniques psychomusicales ont des effets apaisants. Elles sont d’ailleurs fréquemment utilisées dans les services de soins palliatifs, de chirurgie, de gynécologie obstétrique ou de réanimation des nouveau-nés.
  • Des séances de musicothérapie sont également indiquées en cas de rééducation des troubles neurologiques et sensoriels. Elles sont souvent conseillées pour améliorer les problèmes comportementaux ou d’inadaptation sociale, les handicaps physiques ou mentaux, les difficultés d’apprentissage et les retards scolaires, etc.
  • En gériatrie, la musicothérapie entre dans la prise en charge de la démence sénile.

Contre-indications et mise en garde

  • La musicothérapie réceptive est contre-indiquée dans certaines formes d’épilepsie.
  • Elle est déconseillée aux personnes présentant des troubles hallucinatoires.
  • La musicothérapie constitue une aide et ne doit pas se substituer à un traitement médical.

Comment trouver un praticien

En général, la musicothérapie est pratiquée par des musiciens ayant également une formation en psychologie ou en psychothérapie ou par des professionnels de la santé qui ont une certaine formation musicale. Elle s’est implantée dans certains centres hospitaliers et de réadaptation, dans des centres de santé communautaire et en milieu scolaire. Contactez l’Association de musicothérapie du Canada (www.musicotherapy.ca/fr) pour trouver un musicothérapeute qui exerce dans votre région.

Comment se déroule une séance

Diagnostic :
En fonction de vos besoins, le praticien vous propose des séances individuelles ou collectives de musicothérapie active ou réceptive.
Les premières séances sont consacrées au bilan. Au cours d’un long entretien, le thérapeute vous explique le but de la thérapie et cherche à découvrir vos goûts et votre réceptivité à la musique. Il peut aussi vous mettre en situation face à des instruments simples. Cette première séance lui permet de définir un plan de traitement adapté.

Techniques :

  •  Vous travaillez soit à partir d’instruments de musique, soit à partir de musiques et de sons enregistrés.
  • En musicothérapie active, vos séances peuvent porter sur un travail vocal et respiratoire, qui vise à vous libérer de vos tensions et à prendre conscience de votre corps.
  • Le chant améliore les troubles du langage et stimule la mémoire.
  • Les jeux rythmiques sont utiles pour réapprendre à exprimer ses émotions ; les percussions sont particulièrement adaptées pour les enfants et les personnes en grande difficulté.
  • Le thérapeute peut vous proposer de jouer d’un instrument pour améliorer votre coordination motrice et l’image que vous avez de vous-même.
  • Vous pouvez aussi opter pour la composition et l’écriture de chansons, ce qui favorise l’extériorisation des émotions.
  • En musicothérapie réceptive, vous écoutez des extraits musicaux choisis en fonction de leur pouvoir d’évocation, ce qui vous aide à exprimer vos émotions.

Ce que dit la science

Les études menées sur les effets de la musicothérapie sont nombreuses mais non reconnues car leurs méthodes d’application sont trop diverses (choix des instruments, type de musique, etc.). Cependant, les médecins constatent ses réels effets, notamment pour améliorer l’humeur et réduire l’anxiété. Certains centres hospitaliers du Québec l’intègrent à leur panel de soins.

La musique, remède de l’âme

Dans la Grèce antique, la musique était déjà utilisée pour provoquer une catharsis, réaction émotionnelle intense supposée engendrer une purification spirituelle. À partir du XVIIIe siècle, des médecins occidentaux comme l’Anglais Richard Browne cherchent à analyser ses effets sur le corps. Au début du XXe siècle, différentes approches fondées sur la production et l’écoute musicales s’imposent comme des aides thérapeutiques dans le traitement des troubles mentaux et psychologiques. Le compositeur et psychiatre argentin Rolando Benenzon, qui fut l’un des pionniers de la musicothérapie, ne considérait-il pas la musique comme un langage commun se passant de traduction et permettant « d’ouvrir des canaux de communication » chez l’être humain ?

Vous aimerez aussi :

Comment la musique aide votre cerveau
25 façons de vous détendre jour et nuit
9 bienfaits incroyables de la musique

Vidéos les plus populaires