Comment la musique aide votre cerveau

Jouer et écouter de la musique peut avoir de multiples effets bénéfiques sur le cerveau. Voici ce que révèle la plus récente recherche.

Comment la musique aide votre cerveau

La musique est magique. Une bonne mélodie peut nous propulser de notre siège vers le plancher de danse ou nous aider à nous détendre et à nous ressourcer. Une chanson particulière peut nous ramener dans le passé, nous permettre de puiser dans nos émotions profondes ou nous faire rêver. Et bien que les chercheurs étudient depuis longtemps comment la musique interagit avec l’esprit humain, une chose semble évidente: la musique éveille notre cerveau de façon mystérieuse et complexe.

Comment le cerveau traite-t-il la musique

Dans son livre, This Is Your Brain On Music, le professeur Daniel J. Levitin écrit que «l’activité musicale s’applique à presque toutes les régions du cerveau que nous connaissons et presque tout le sous-système neural.» Cela signifie que si vous grattez une mélodie sur votre guitare ou que vous écoutez un orchestre symphonique, la quasi-totalité de votre cerveau est profondément engagée dans le processus. En fait, ce qui complique la compréhension des effets de la musique sur le cerveau c’est qu’il n’y a pas un centre musical unique. Comme pour la compréhension du langage, la musique est traitée de différentes manières: par exemple, une partie de notre cerveau décode le ton et le tempo pendant que d’autres parties comme la mémoire et l’émotion sont mises à contribution. Si vous jouez d’un instrument, votre cerveau doit aussi comprendre quoi faire de vos mains tandis qu’une autre partie est utilisée pour lire les notes de la partition. »«Je pense qu’il y a suffisamment de preuves pour dire que la musique a des pouvoirs bénéfiques sur le cerveau», affirme la Dre Lola Cuddy, professeure émérite au département de psychologie de l’Université Queen’s. «Mais nous devons être très prudents.» Elle explique qu’il y a eu beaucoup d’affirmations sensationnelles à propos de la musique qui ont ensuite été discréditées parce qu’elles n’ont jamais pu être prouvées scientifiquement (pensons, par exemple, à «L’effet Mozart», qui suggérait que l’écoute de la musique de Mozart pouvait rendre quelqu’un plus intelligent).

Comme le souligne la Dre Cuddy, il y a des signes qui indiquent que les enfants qui prennent des leçons de musique réussissent mieux certains types de tests, particulièrement ceux de la lecture et de concentration. «Oui, ce sont peut-être les leçons de musique qui aiguisent ces compétences. Si vous voulez que votre enfant soit meilleur en lecture ou en mathématiques, vous feriez mieux d’obtenir de l’aide dans ces domaines, mais il y a certaines preuves que l’apprentissage de la musique est bénéfique.», dite-elle. Elle ajoute qu’il a des recherches démontrant que les gens qui ont reçu une formation musicale développent mieux leurs capacités auditives. «Par exemple, il semble qu’ils décodent mieux la parole dans un contexte bruyant.»

Musique, aliénation et rééducation

Fait intéressant, la musique peut également jouer un rôle important dans la rééducation du cerveau et de la motricité. Certaines études montrent que parce que la musique et la zone de commande du mouvement partagent des circuits neuronaux, la musique peut aider à améliorer les mouvements chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, ou chez ceux qui ont perdu de la mobilité en raison d’un accident vasculaire cérébral, ainsi que chez les patients qui ont des problèmes de cognition ou de langage.

Les recherches de Lola Cuddy, qui bénéficie de l’aide de la Grammy Foundation et de la Société Alzheimer du Canada, sont orientées vers les patients qui souffrent d’aliénation mentale. «Nous avons constaté que beaucoup de nos patients atteints d’Alzheimer semblent conserver la capacité de reconnaître la musique», souligne-t-elle, évoquant une patiente qui chante sur des airs familiers, même si elle ne reconnaît pas les membres de sa famille et qu’elle est incapable de s’occuper d’elle-même. «C’est très encourageant, parce que ça prouve que nous pouvons non seulement utiliser la musique pour enrichir la qualité de vie des patients, mais nous pouvons également l’utiliser pour aider les soignants à communiquer avec leurs patients. Ils peuvent chanter ensemble, ou se servir de la musique pour accéder aux souvenirs.»

La Dre Cuddy croit que s’ils parviennent à cerner pourquoi certaines parties du cerveau sont épargnées lorsque la démence s’installe, ils contribueront à orienter les futures recherches. «Nous aurons une meilleure compréhension des raisons pour lesquelles certaines zones sont protégées tandis que d’autres sont affectées», espère-t-elle.

Pourquoi l’écoute de la musique est-elle bonne pour vous

En fin de compte, ce que nous savons sur le cerveau n’est que la pointe d’un iceberg infiniment plus complexe. «Il y a tant d’éléments dans la musique et les réseaux sont répartis à travers tout le cerveau», note la Dre Cuddy. En d’autres termes, l’écoute de la musique requiert un énorme réseau compliqué, ce qui s’avère un avantage quand il s’agit de garder le cerveau en bonne santé pour toute la vie.

Qu’il y ait ou non des preuves tangibles que ça peut rendre plus intelligent, il est clair qu’écouter de la musique peut remonter le moral et aider à se détendre, ce qui abaissera la pression sanguine et soulagera les tensions musculaires. «La musique a un effet très thérapeutique», soutient la Dre Cuddy. À la fin de la journée, la musique représente du plaisir et c’est une chose qu’on peut apprécier durant une vie entière. «Si vous écoutez de la musique tôt ou tard dans votre vie, il est probable que vous ne l’oublierez jamais. Les gens peuvent craindre de perdre leurs souvenirs, mais nous pouvons presque affirmer que la musique restera probablement dans votre mémoire», conclut Lola Cuddy.

Vidéos les plus populaires