Share on Facebook

Masque de protection: 11 erreurs que vous commettez probablement

Depuis le 18 juillet 2020, au Québec, le port du couvre-visage ou du masque de protection sera obligatoire dans tous les lieux publics intérieurs. Voici donc les erreurs les plus courantes de manipulation de masques – que vous commettez probablement déjà –, afin de mieux protéger ceux qui vous entourent et préserver votre santé. L’essentiel à retenir est que le masque de protection est efficace que si vous l’utilisez correctement.

1 / 12
Les erreurs que vous commettez probablement avec votre masque de protection.Ander5/Shutterstock

Porter un masque de protection ne suffit pas

Vous savez maintenant que les masques de protection peuvent prévenir la transmission de la COVID-19. Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et le gouvernement du Québec recommandent tous deux le port du masque de protection lorsqu’il est difficile de maintenir les deux mètres de distanciation sociale recommandés.

«L’épicerie est l’exemple parfait [de quand le porter]», explique Ann Marie Pettis, présidente de l’Association des professionnels de la lutte contre les infections et de l’épidémiologie. Les gens conçoivent des couvre-visage en tissu pour se conformer et assurer leur sécurité, mais les masques de protection ne fonctionnent que lorsqu’ils sont portés et entretenus de la bonne manière.

Si vous hésitez entre un masque de protection et une visière, ceci vous aidera à opter pour la meilleure solution.

2 / 12
Utiliser les mauvais matériaux pour les masques de protection.A. MARTIN UW PHOTOGRAPHY/GETTY IMAGES

Utiliser les mauvais matériaux

Idéalement, un masque doit être efficace pour filtrer les particules de coronavirus et être fait de tissu qui permet à l’air de circuler librement. Par logique, s’il n’est pas confortable, vous serez moins susceptible de le porter comme il se doit.

Une récente étude a révélé que certains tissus sont préférables à d’autres. Les chercheurs ont mis à l’épreuve une trentaine de matériaux, des coussinets de soutien-gorge, aux filtres à café. Ceux qui ont le mieux réussi étaient le denim léger, les serviettes en papier et les draps 100% coton avec un tissage de 80 à 120 fils. Les tissus faits de fibres naturelles et d’un tissage plus serré se sont également avérés meilleurs pour filtrer les particules virales.

Voici une bonne astuce: si vous tenez votre tissu à la lumière et que vous pouvez voir à travers, le tissage est trop lâche. De plus, quel que soit le matériau que vous utilisez, il doit être lavable et séchable à la machine, vous pourrez donc le nettoyer régulièrement.

Voyez comment faire vous-même votre masque de protection.

3 / 12
Comment mettre et enlever son masque de protection incorrectement.ZINKEVYCH/GETTY IMAGES

Mettre et enlever son masque de protection incorrectement

Si vous n’aviez à vous souvenir que d’une chose, n’oubliez pas de vous laver les mains avant toute manipulation! Transférer par inadvertance des particules virales vers votre masque et votre visage n’est vraiment pas souhaitable. Il est recommandé de se laver les mains avec de l’eau et du savon pendant 20 secondes immédiatement avant et après avoir mis un masque, et de nouveau immédiatement avant et après l’avoir retiré.

«Le principal message à retenir est à propos de l’hygiène des mains», explique Pettis. «Vous ne pourrez jamais trop les laver.» Assurez-vous simplement de les hydrater fréquemment afin que votre peau ne gerce pas ou ne développe pas de petites écorchures qui pourraient provoquer une infection, ajoute-t-elle.

Après vous être lavé les mains, ne manipulez le masque que par les élastiques. Fixez d’abord une extrémité, puis étirez-le sur votre bouche et votre nez. Si vous portez des lunettes, il est préférable de les enlever pour mettre le masque de protection afin d’éviter la buée et de les remettre une fois le masque en place.

Pour enlever le masque de protection, retirez-le par-derrière, en prenant soin à nouveau d’utiliser les liens plutôt que de toucher le tissu. Si votre masque a des sangles qui s’attachent à l’arrière de votre tête, détachez d’abord celle du bas, puis celle du haut, selon les recommandations de la University of Utah Health.

Faites attention à ces erreurs que vous commettrez sans doute cet été.

4 / 12
Porter son masque de protection dans le mauvais sens.D3SIGN/GETTY IMAGES

Porter son masque de protection dans le mauvais sens

Si le masque a des plis: ils vont à l’extérieur, le bord plié en bas. De plus, le masque de protection doit être bien ajusté et couvrir complètement votre nez et votre bouche. Les côtés du masque doivent s’étendre au moins 2 à 3 cm au-delà de chaque coin de votre bouche. Le bas doit envelopper votre menton, qui sert d’ancrage, note Consumer Reports. Les hommes peuvent avoir à couper leur barbe pour un meilleur ajustement – et n’oubliez pas de la laver plus souvent!

5 / 12
Mettre son masque de protection trop tard.OZGURDONMAZ/GETTY IMAGES

Mettre son masque de protection trop tard

Beaucoup de gens mettent leur masque juste avant d’entrer dans une épicerie ou dans un autobus, mais il est parfois trop tard, car des interactions imprévues se sont produites plus tôt, a déclaré la docteure Allison Haddock du Baylor College of Medicine. Idéalement, vous devriez mettre votre masque avant de franchir le seuil de votre porte d’entrée.

Si vous vivez en appartement, cette règle est particulièrement importante, explique le New York Times, notant que les ascenseurs et les cages d’escalier sont particulièrement la cible de germes et de microbes. À ce sujet, assurez-vous de savoir comment éviter d’attraper le coronavirus dans l’ascenseur.

6 / 12
Un masque de protection humide, retiré trop tôt.JASMIN MERDAN/GETTY IMAGES

Un masque humide, retiré trop tôt

Dans un même ordre d’idées, retirer votre masque avant de monter dans votre véhicule pourrait s’avérer être trop tôt. Le docteur Haddock recommande d’attendre d’être arrivé à la maison pour l’enlever correctement, avec les mains propres. Si vous devez le retirer, ne le jetez pas simplement sur le siège passager! Placez-le dans un sac refermable et utilisez un désinfectant pour les mains avant et après la manipulation.

Vous pouvez porter le même masque toute la journée, jusqu’à 12 heures, dit Pettis, tant qu’il n’est pas devenu humide à cause de votre respiration. «Dès qu’un masque devient humide, il n’est plus efficace et doit être changé!»

7 / 12
Contaminer son masque de protection.DRAZEN_/GETTY IMAGES

Contaminer son masque de protection

«Ce que j’ai remarqué principalement, c’est que les gens ne réalisent pas qu’ils touchent à leur masque», explique Pettis. «Ils l’ajustent, le tripotent, peuvent contaminer leurs mains ou souvent, le tirent vers le bas pour prendre une collation et finissent par le porter autour du cou. Un masque est porté ou ne l’est pas!», critique Pettis. N’importe laquelle de ces actions rend inefficace votre masque de protection. Son ajustement devrait d’ailleurs se faire dès que vous le mettez, avec des mains propres, et non quelques heures plus tard. S’il est bien ajusté, il ne bougera pas.

Pas de masque de protection? Essayez de réaliser l’un de ces 3 modèles de couvre-visage qui ne nécessitent aucune couture!

8 / 12
Mettre des masques de protections sur les mauvaises personnes.DRAGANA991/GETTY IMAGES

Mettre des masques de protections sur les mauvaises personnes

Les CDC préviennent que les nourrissons et les enfants de moins de deux ans ne doivent jamais porter de masques. Leurs voies respiratoires sont plus petites, ce qui rend la respiration à travers un masque plus difficile, rapporte le Nationwide Children’s Hospital. Si les bébés ont du mal à respirer, ils ne peuvent pas retirer leur masque sans assistance, ce qui pourrait entraîner leur suffocation. Ces bambins ne peuvent pas non plus respecter les recommandations pour ne pas toucher au masque.

Pour des raisons similaires, les personnes atteintes de démence ou d’autres troubles cognitifs ne devraient pas porter de masque de protection.

Enfin, les personnes souffrant d’affections respiratoires sous-jacentes – asthme, emphysème, pneumonie, etc. – devraient également renoncer à porter un masque. Elles peuvent ne pas être en mesure de respirer correctement lorsqu’elles en portent un.

9 / 12
Ne pas laver son masque de protection.LUBO IVANKO/GETTY IMAGES

Ne pas laver son masque de protection

Il est essentiel de laver votre masque de protection en tissu à chaque fois que vous le portez. Utilisez un détergent et l’eau la plus chaude que le tissu puisse supporter. «La chaleur tuera les germes de coronavirus s’il y a lieu», déclare Pettis. Les experts conseillent également de faire culbuter les masques dans la sécheuse au réglage le plus chaud que le matériau peut tolérer.

Si vous ne sortez encore que très peu souvent et que vous portez un masque qu’occasionnellement, vous pouvez le laisser reposer dans un sac en papier entre les utilisations. «Si vous l’avez porté une seule fois, il y a une semaine de cela, vous pouvez le reporter, car le virus ne survit probablement pas plus d’un jour ou deux sur des surfaces molles», dit Pettis.

Assurez-vous de savoir combien de fois porter votre masque et à quelle fréquence le laver.

10 / 12
Ne pas nettoyer votre masque de protection trop rapidement.NORA CAROL PHOTOGRAPHY/GETTY IMAGES

Prendre des raccourcis

Internet regorge d’idées créatives pour nettoyer votre masque plus rapidement, comme le vaporiser de désinfectant ou d’eau de Javel ou encore le faire chauffer au micro-ondes. Sachez que les experts ne recommandent aucune de ces méthodes!

Même si les produits chimiques d’un produit désinfectant en aérosol ont le temps de se dissiper avant de porter le masque de protection à nouveau, ces produits peuvent toujours provoquer une réaction respiratoire ou cutanée. En outre, selon Pettis, ces produits ne font probablement pas aussi bien l’élimination des particules virales des surfaces molles que des surfaces dures.

11 / 12
Mal entreposer son masque de protection.THE_BURTONS/GETTY IMAGES

Mal entreposer son masque de protection

Ne vous contentez pas d’accrocher votre masque à côté de votre parapluie et de l’attraper la prochaine fois que vous sortirez faire les courses. Entre les utilisations, il est préférable de le ranger dans un sac en papier propre et sec, afin qu’il reste exempt de germes. Évitez d’utiliser des sacs en plastique à cette fin, car ils favorisent, à l’inverse, la croissance des micro-organismes.

Voici ce que vous devez savoir avant de visiter vos amis dans le contexte de pandémie.

12 / 12
Porter son masque de protection pour la mauvaise raison.POLLYANA VENTURA/GETTY IMAGES

Porter son masque de protection pour la mauvaise raison

«Porter un masque en public ne vous protège pas. Il protège les personnes autour de vous, jusqu’à concurrence de deux mètres de distance», explique Pettis. En fait, un nombre croissant de recherches suggère que la COVID-19 peut infecter des gens sans qu’ils ne s’en rendent compte puisqu’ils sont asymptomatiques. Et c’est la raison pour laquelle il faut porter un masque!

Pendant que vous y êtes, jetez un coup d’œil aux bonnes habitudes qu’on devrait conserver après la pandémie!

Contenu original Reader's Digest