Share on Facebook

COVID-19: le masque est-il vraiment efficace?

Nous avons posé la question à Amy Tan, médecin de famille et organisatrice de Masks4Canada, pour savoir si le masque de protection avait un réel impact.

1 / 8
COVID-19: le masque est-il vraiment efficace?Logra/Shutterstock

Enrayer la propagation de la COVID-19 grâce au masque de protection

La plupart des Canadiens admettent que le masque aide à enrayer la propagation de la COVID-19. Dans quelle proportion?

La science a prouvé que, si 80% de la population porte un masque en tissu réutilisable, la transmission de la COVID-19 diminue de 40%. C’est assez pour que le nombre de cas n’augmente pas de façon exponentielle. C’est capital. Voilà pourquoi il faut qu’une forte proportion du public y adhère.

Propagation de la COVID-19: voilà pourquoi certaines personnes sont plus contagieuses.

2 / 8
Parce que mon masque vous protège et que le vôtre me protège?Deliris/Shutterstock

Parce que mon masque vous protège et que le vôtre me protège?

Exactement. Au début de la pandémie, on pensait que le masque protégeait le porteur, mais nous savons maintenant que son principal avantage n’est pas d’empêcher le virus de pénétrer, mais de retenir les gouttelettes.

Assurez-vous d’opter pour la meilleure protection si vous hésitez entre masque ou visière.

3 / 8
Y a-t-il un masque idéal?mamaza/Shutterstock

Y a-t-il un masque idéal?

Un masque en coton à haute densité de fibres tissées serré, c’est bon, mais inutile de rechercher la perfection; ce qui compte, c’est de réduire le risque. Si mon masque retient la plupart des gouttelettes, vous courez un moindre risque d’attraper le virus ou d’être très malade.

N’hésitez pas à fabriquer vous-même l’un de ces couvre-visage et masques sans couture!

4 / 8
Faut-il le laver son masque?kckate16/Shutterstock

Faut-il le laver?

On lave son masque à la fin de chaque journée. La laveuse, c’est l’idéal, mais on peut se contenter de le savonner sous l’eau chaude comme on se laverait les mains. D’ailleurs, lavez-les toujours avant de toucher votre masque et ne manipulez que les attaches pour l’enlever ou le mettre.

Informez-vous pour savoir combien de fois porter votre masque de protection entre deux lavages.

5 / 8
Et le masque jetable, est-ce un bon choix?FamVeld/Shutterstock

Et le masque jetable, est-ce un bon choix?

Le masque jetable bleu et blanc qu’on voit souvent retient efficacement les gouttelettes. C’est parce que le masque de coton est réutilisable que je le recommande; il est plus écologique… et plus économique qu’un stock à renouveler constamment.

Mais le masque de protection fait maison est-il vraiment efficace?

6 / 8
À quel point un masque devrait-il être ajusté?MBLifestyle/Shutterstock

À quel point un masque devrait-il être ajusté?

Choisissez de préférence un masque qui épouse bien la forme du nez – sans trop serrer toutefois – afin qu’il ne glisse pas sans arrêt. Si vous en essayez un et que vous le trouvez inconfortable, ne renoncez pas pour autant à en porter un. Cherchez celui qui convient. Les masques ne sont pas d’une taille universelle.

Soyez attentif à ces erreurs que vous commettez probablement avec votre masque de protection.

7 / 8
Il y en a qui portent leur masque même à la maison. Est-ce exagéré?Boonlert Saikrajang/Shutterstock

Il y en a qui portent leur masque même à la maison. Est-ce exagéré?

Nous conseillons aux membres d’une famille touchée par une éclosion de s’isoler les uns des autres et de ne pas aller à la même salle de bains, mais ce n’est pas toujours possible. Le masque procure alors une protection additionnelle aux sujets plus fragiles. Si vous recevez à la maison des gens qui ne font pas partie de votre bulle, tout le monde devrait porter un masque.

Apprenez à lire les expressions faciales quand les gens portent un masque.

8 / 8
Quand la pandémie sera finie, le masque sera-t-il plus largement considéré comme une mesure de protection?Maria Sbytova/Shutterstock

Quand la pandémie sera finie…

Quand la pandémie sera finie, le masque sera-t-il plus largement considéré comme une mesure de protection?

Je ne sais pas si toute la population l’adoptera, mais j’espère que ça deviendra la réaction normale dans le cas d’une autre épidémie de même nature. Si nous n’avions pas tant discuté de l’utilité du masque en mai et au début de juin, nous ne serions pas là où nous en sommes aujourd’hui. J’espère que nous tirerons des leçons de cette pénible épreuve.

Après cette pandémie, il y a des choses du quotidien que nous ne tiendrons jamais plus pour acquises.

Contenu original Selection du Reader’s Digest