Share on Facebook

Propagation du coronavirus: pourquoi certaines personnes sont-elles plus contagieuses?

Concernant la propagation du coronavirus, une proportion relativement faible de porteurs du virus serait responsable de la plupart des cas de transmission de la COVID-19. Y a-t-il vraiment quelque chose de différent chez ces personnes?

1 / 8
Comment mettre et enlever son masque de protection incorrectement.ZINKEVYCH/GETTY IMAGES

Comprendre la propagation de la Covid-19

Parmi les nombreux mystères entourant la Covid-19, on se demande pourquoi une proportion si faible de personnes semble responsable de la contamination d’autant de gens. Des recherches préliminaires publiées dans Epidemiology suggèrent que moins de 20% des porteurs de la Covid-19 sont responsables de 80% des nouveaux cas.

«La très grande majorité des gens n’infectent que très peu de personnes, voire aucune, déclare le Dr Robert Glatter, un urgentologue au Lenox Hill Hospital à New York. En fait, c’est une minorité restreinte d’individus qui propagent agressivement le virus. On les appelle les ‘’superpropagateurs’’ ou ‘’supercontaminateurs’’.»

Combien de personnes devez-vous infecter pour être considéré comme un individu à haut risque? Il n’y a pas de chiffre précis, explique le Dr Glatter, mais c’est davantage que les deux ou trois personnes contaminées en moyenne par un patient de la Covid-19 comme le disent les chercheurs. Le plus grand mystère demeure la raison pour laquelle certaines personnes transmettent autant le virus alors que d’autres non.

Personne ne peut répondre à cette question pour le moment, mais il existe plusieurs théories importantes expliquées par des sommités en santé.

2 / 8
Comment la propagation du coronavirus se fait-elle?ARTUR DEBAT/GETTY IMAGES

La charge virale

La charge virale fait référence à la quantité de virus qui voyage dans notre corps. Ainsi, certaines personnes hébergeraient plus de virus que d’autres, ce qui signifie qu’elles peuvent expulser plus de particules contagieuses, de dire le Dr Aaron Glatt, un expert pour la Société américaine des maladies infectieuses.

Une étude publiée en juillet 2020 dans JAMA Network Open suggère que les personnes ayant une charge virale élevée peuvent projeter des millions de particules dans l’air, particulièrement quand elles toussent, soit beaucoup plus que quelqu’un ayant une charge virale plus faible et respirant normalement.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies recommandent donc le port du masque pour tout le monde dans les lieux publics, lorsque nous sommes à proximité de gens qui ne vivent pas sous le même toit que nous et quand nous ne pouvons pas respecter une distance de 2 mètres.

«Les personnes en contact avec quelqu’un qui porte un masque auront moins de conséquences graves parce que le masque empêche le virus de se propager autant», dit le Dr Glatt, également professeur et titulaire de la chaire de médecine au Mount Sinai South Nassau.

Est-il possible d’attraper deux fois la Covid-19? Voici en quoi consiste une réinfection au coronavirus.

3 / 8
La toux vient du fond de la gorge alors qu’une infection à streptocoque se manifeste plus haut.DIEGO CERVO/SHUTTERSTOCK

Le cycle de transmission

À quel point une personne est contagieuse peut aussi dépendre du stade auquel elle est rendue dans son cycle de transmission. Ça signifie que de nombreuses personnes pourraient en contaminer beaucoup d’autres si le moment est propice.

«La transmission d’un virus contagieux atteint son sommet assez tôt dans l’infection et diminue sur une période de 7 à 10 jours, confirme le Dr David M. Aronoff, directeur de la division des maladies infectieuses au Vanderbilt University Medical Center à Nashville. Une des raisons pourquoi la ‘personne A’ transmettrait plus de virus que la ‘personne B’ pourrait s’expliquer par le stade de sa maladie.»

En général, vous êtes plus à risque de transmettre le virus un ou deux jours avant l’apparition des symptômes (lorsque vous êtes présymptomatique) et durant les premiers jours de l’apparition des symptômes. La période précédant le développement des symptômes de la Covid-19 – par exemple toux, fièvre et difficulté à respirer – est la plus problématique. Vous pourriez ainsi, sans le savoir, transmettre le virus lors de vos déplacements.

Pensez à nettoyer ces choses dès que vous rentrez à la maison pour éviter la propagation du coronavirus.

4 / 8
Pour vivre jusqu'à 100 ans : cultivez les bons amis.KIKOVIC/SHUTTERSTOCK

La transmission asymptomatique

Entre 20 et 40% des gens ayant la Covid-19 ne développent jamais de symptômes, explique le Dr Aronoff. Ces personnes asymptomatiques peuvent aussi transmettre le virus, mais pas autant que quelqu’un qui est présymptomatique.

Par ailleurs, les personnes asymptomatiques présentent le même risque que les cas présymptomatiques. «Ignorant complètement qu’elles sont contaminées, elles peuvent adopter un comportement risqué, explique-t-il. Nous ne sommes vraiment pas en mesure de prédire qui est asymptomatique et qui est présymptomatique.»

Une étude publiée en août 2020 dans JAMA Pediatrics suggère que les enfants asymptomatiques peuvent également transmettre le virus.

5 / 8
Au Canada, certaines personnes portent des masques pour se protéger de la COVID-19.Maria Sbytova/Shutterstock

Les différentes souches virales

Comme tous les virus mutent rapidement, il peut y avoir de nombreuses souches à un moment donné qui présentent toutes des caractéristiques légèrement différentes. Cela signifie que des personnes peuvent être contaminées par une souche plus contagieuse du SRAS-CoV-2, le virus causant la Covid-19. «Certains types de virus peuvent être plus contagieux que d’autres, souligne le Dr Peter Katona, un expert en maladies infectieuses et président du groupe de travail sur le contrôle des infections à la UCLA Fielding School of Public Health à Los Angeles. La souche actuelle n’est pas aussi mortelle que celle d’il y a six mois, mais elle est peut-être plus contagieuse.»

Des rapports préliminaires publiés dans bioRxiv en avril ainsi qu’en juin 2020 suggèrent qu’une variante du virus appelée D614G peut être en train de se propager plus rapidement, bien qu’elle ne semble pas plus mortelle. Malheureusement, il n’est pas possible de savoir si c’est vraiment en train d’arriver, à moins que les scientifiques puissent procéder à un grand volume d’analyses génétiques rapides.

Apprenez à faire la différence entre les symptômes de la COVID-19 et les symptômes de la grippe.

6 / 8
Comprendre la propagation de la Covid-19.ORBON ALIJA/GETTY IMAGES

Les bonnes (ou mauvaises) circonstances

Peu importe son niveau de contagion, une personne ne peut transmettre le virus à moins d’en avoir l’occasion – lors d’un grand rassemblement intérieur par exemple. La personne et l’environnement vont de pair, déclare le Dr Aronoff.

Prenez la même personne et placez-la dans deux situations différentes – la première dans un parc public avec d’autres personnes à plusieurs mètres de distance et l’autre dans un bar plein à craquer – et vous arriverez à des résultats largement différents. «Le pire scénario est un bar bondé et mal ventilé où vous devez crier parce que la musique est forte», explique le Dr Aronoff.
«De nombreuses éclosions dans le monde ont été reliées à des événements uniques où un superpropagateur a probablement contaminé des dizaines de personnes», déclare le Dr Glatter.

Un immense rassemblement religieux en Corée du Sud et le White House Rose Garden aux États-Unis en septembre sont parmi les grands événements ayant le plus contribué à la propagation du virus.

Quand il est question de la Covid-19, il est plus sécuritaire d’être à l’extérieur qu’à l’intérieur. Mais certains environnements intérieurs sont mieux que d’autres. Selon le Dr Aronoff, la ventilation, la température ambiante et l’humidité y jouent un rôle en affectant la taille des gouttelettes et, par conséquent, la distance qu’elles peuvent parcourir et leur capacité à voyager.

7 / 8
Le covid-19, au coeur des préoccupations mondiales.Robert Wei / Shutterstock.com

La distanciation sociale et le port du masque

Une personne est aussi plus susceptible d’en contaminer d’autres dans des lieux où beaucoup ne prennent pas les précautions appropriées contre la Covid-19 comme garder une distance sécuritaire et porter un masque. «Tout dépend du degré de relâchement des règles sanitaires, confirme le Dr Katona. À la Maison-Blanche, aucune précaution n’était prise.»

Appliquer ces trois mesures simples et concrètes changerait drastiquement la donne en termes de propagation du virus:

  • porter le masque;
  • pratiquer la distanciation sociale;
  • bien se laver les mains.

Voici quelle est la meilleure défense contre le coronavirus.

8 / 8
On ne comprend pas bien les importantes variations du métabolisme d'une personne à l'autreRawpixel.com/Shutterstock

Les différences biologiques

Il est également possible que des différences biologiques puissent rendre certaines personnes plus sujettes à propager le virus et d’autres plus susceptibles de le contracter. «Nous ne pouvons écarter qu’il puisse y avoir des caractéristiques génétiques ou d’autres prédispositions qui font de certaines personnes (contaminées) un meilleur terreau pour le virus, explique le Dr Aronoff. Une partie de cela relève des statistiques et du hasard.»

En d’autres mots, il y a beaucoup de hasard dans la façon dont la Covid-19 se propage et contamine les gens, mais le virus profite aussi de notre humanité.

«Nous sommes une espèce très sociale, et si nous n’acceptons pas de garder nos distances et de porter le masque, conclut le Dr Aronoff, nous continuons de fournir au virus des occasions de se propager. Nous continuons d’alimenter la bête.»

Découvrez comment lire les expressions faciales quand les gens portent un masque.

Contenu original Reader's Digest