Maintenant que j’ai reçu le vaccin contre COVID-19, puis-je rendre visite à ma famille?

Alors que le vaccin contre COVID-19 est déployé partout au Canada, le spécialiste des maladies infectieuses, le Dr Isaac Bogoch, donne des conseils sur la façon d’assurer la sécurité de votre famille.

Maintenant que j'ai reçu le vaccin contre COVID-19, puis-je rendre visite à ma famille?Parilov/Shutterstock
Quels types de comportements deviennent sécuritaires une fois les gens vaccinés contre la COVID-19?
Dr Isaac Bogoch: Au Canada, nous entrons dans une phase où certains d’entre nous n’ont pas encore été vaccinés, certains ont reçu la première dose d’un vaccin alors que d’autres ont eu leurs deux doses – et les ratios entre ces trois catégories vont continuer de changer au fur et à mesure que la campagne de vaccination progresse.

Nous n’avons pas encore reçu de directives de la direction générale de la santé publique du Canada sur les comportements qui seront acceptables alors que des gens ne sont pas vaccinés ou qu’ils le sont partiellement. Toutefois, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains ont émis des lignes directrices claires sur ce que des personnes complètement vaccinées peuvent faire. Par exemple, elles peuvent se réunir en petit groupe avec d’autres personnes complètement vaccinées dans la maison de quelqu’un, et ce, sans masques et sans distanciation physique.

En attendant, apprenez à lire les expressions faciales qui se cachent derrière le masque.

Excellent. Ça veut donc dire que les vaccins fonctionnent?
Nous savons que les vaccins sont vraiment, vraiment efficaces. Peu importe de quel vaccin il s’agit, il réduira considérablement les risques d’avoir la COVID-19. Et si quelqu’un est assez malchanceux pour l’attraper après avoir été vacciné, ses probabilités d’être malade ou hospitalisé sont grandement réduites.

Si quelqu’un est partiellement ou complètement vacciné, peut-il être porteur du virus et le transmettre à d’autres?
Nous savons grâce aux essais cliniques et aux données probantes qui ont été publiées que les personnes partiellement ou complètement vaccinées peuvent être infectées et aussi transmettre le virus à d’autres. Cependant, il semble que le risque d’être infecté est très, très faible et que le risque de le transmettre aux autres est aussi grandement diminué après la vaccination. Le risque n’est pas à 0%, mais il est significativement plus bas.

En prenant cela en compte, est-ce que des grands-parents complètement vaccinés pourraient rendre visite à leurs enfants et petits-enfants qui ne sont pas vaccinés?
Si les grands-parents sont complètement vaccinés et que leurs enfants et petits-enfants courent un faible risque d’avoir la COVID-19, les grands-parents peuvent certainement être proches d’eux et les prendre dans leurs bras. Certains grands-parents pourraient risquer d’être infectés, mais puisqu’ils sont vaccinés, c’est très peu probable qu’ils le soient. Quant aux autres, il est possible qu’ils soient malades, mais dans de très rares cas.

D’accord, mais comment pouvons-nous savoir si le reste de la famille est à faible risque?
Les autres membres de la famille sont à faible risque s’ils n’ont pas été exposés de façon significative à la COVID-19 et qu’ils n’ont pas le moindre symptôme. Pour les petits-enfants, cela dépendra probablement de l’école qu’ils fréquentent et de l’endroit où ils vivent au Canada. Ultimement, par contre, ce pourrait être difficile de définir clairement ce qu’est un faible risque. Il n’y a pas de réponse toute faite dans ce cas. Nous ne voulons évidemment pas que quiconque attrape ce virus, mais l’objectif principal est de protéger les personnes plus âgées ou susceptibles de subir des conséquences graves.

Vous serez surpris d’apprendre qu’il est possible d’attraper deux fois la Covid-19!

Pour les vaccins à deux doses, quelle est la différence entre une dose et deux doses en termes de risque d’infection et de transmission?
Nous savons que deux semaines après la première dose, les personnes vaccinées sont considérablement protégées contre le virus. Ce n’est pas aussi efficace qu’avoir ses deux doses, mais une seule protège déjà significativement selon ce que nous avons vu dans les données probantes fournies par le Royaume-Uni.

Ceci étant dit, nos vaccins comprennent deux doses et les gens ne se rendront compte de leur plein potentiel de protection que lorsqu’ils auront reçu la seconde dose. Personnellement, je crois que c’est raisonnable pour la plupart des gens d’attendre d’avoir reçu les deux doses de vaccin contre la COVID-19 avant de commencer à relâcher certaines restrictions en petit groupe, ce qui correspond aux recommandations des CDC.

Diriez-vous qu’attendre d’avoir reçu les deux doses est plus important pour certaines personnes?
C’est beaucoup plus important pour les personnes plus âgées et celles dont le système immunitaire est déficient, que ce soit en raison d’un diagnostic de cancer ou des médicaments qu’elles prennent. Ces personnes sont beaucoup moins susceptibles d’obtenir le même niveau de protection contre la COVID-19 après une dose de vaccin comparativement à des individus plus jeunes, en santé, et dont le système immunitaire est efficient.

Si quelqu’un est complètement vacciné, savons-nous finalement pendant combien de temps le vaccin est efficace?
Ce n’est pas encore parfaitement clair quelle est la durée de protection pour les personnes complètement vaccinées. Elle sera probablement différente chez différentes personnes – soit plus longue chez des personnes plus jeunes ou qui n’ont pas de problèmes immunitaires et plus courte chez des personnes plus âgées ou immunosupprimées. Mais nous ne savons pas exactement encore. C’est présentement à l’étude.

D’accord, mais parlons-nous ici en termes de semaines ou de mois?
Je pensais à une année ou plus. Est-ce que la COVID-19 est quelque chose qui nécessitera un vaccin annuel? Espérons que non, mais c’est possible. Ce pourrait être chaque année ou tous les deux ou trois ans. Ce n’est quand même que la première version de nos vaccins contre la COVID-19, et les compagnies pharmaceutiques sont déjà en train de créer des vaccins tenant compte des variants qui circulent en ce moment. Alors peu importe quel vaccin la population reçoit au printemps ou à l’été au Canada, nous aurons probablement tous besoin à un moment donné à la toute fin de l’année 2021 ou au début de 2022 d’une dose de rappel tenant compte des variants.

Les vaccins que nous recevons maintenant sont-ils efficaces contre les variants?
Il existe plusieurs variants différents et plusieurs vaccins différents. En général, tous les vaccins disponibles sont efficaces contre le variant britannique. Et il semble que la plupart des vaccins fourniront un certain niveau de protection contre le variant sud-africain et le variant brésilien, mais pas au même degré. On ne parle pas de zéro, mais c’est en général plus bas. C’est un domaine actif de la recherche, et le rythme d’acquisition des connaissances s’accélère très rapidement.

Découvrez si le masque est réellement efficace contre la Covid-19.

Savez-vous s’il y aura un genre de document ou de «passeport de vaccination» qui nous sera remis lorsque nous serons complètement vaccinés?
Je crois que de nombreux pays y travaillent. En ce moment, au Canada, vous recevez une petite fiche. En Ontario, il y a aussi un rapport électronique pour chaque personne vaccinée incluant l’heure, la date et le type de vaccin reçu. Je pense que c’est également vrai pour d’autres provinces.

Et aurons-nous besoin de cette preuve pour voyager?
Il y a déjà plus de 60 pays dans le monde où nous ne pouvons pas voyager sans preuve de vaccination contre la fièvre jaune. Ça existe depuis des décennies. Quand vous atterrissez dans un de ces pays et que vous descendez de l’avion, les autorités vérifient votre preuve de vaccination. Si vous n’êtes pas vacciné contre la fièvre jaune, deux choses peuvent se produire: vous êtes refoulé et vous reprenez l’avion à vos frais ou encore vous vous rendez à la petite infirmerie de l’aéroport où on vous vaccinera contre la fièvre jaune et vous pourrez alors entrer dans le pays.

Je ne serais donc pas surpris de voir de plus en plus de pays exiger une preuve de vaccination contre la COVID-19 avant de vous laisser entrer. Ça ne veut pas dire que c’est correct, mais c’est probable que ça arrive. Ce sont évidemment de grandes questions éthiques et d’équité. Pouvez-vous forcer quelqu’un à se faire vacciner pour entrer dans votre pays? Et si les gens viennent de pays pauvres qui n’ont pas accès à la vaccination? Pouvez-vous les empêcher de voyager? Si votre pays a accès aux vaccins, peut-être pourrait-il fournir ces vaccins à la frontière aux personnes qui désirent y entrer.

Et pensez-vous que cette preuve de vaccination devra être utilisée pour faire certaines activités dans notre propre pays?
À l’intérieur du pays, vous verrez quelque chose comme ce qui a cours en Israël; si vous êtes vacciné là-bas, vous pouvez entrer dans les restaurants, les bars et les cinémas ainsi que dans d’autres lieux de rassemblement. Que nous aimions ça ou non, je pense que ça risque d’être comme ça à l’avenir.

Popular Videos

Reader's Digest Canada
Contenu original Reader's Digest Canada