Levure de bière et germe de blé, pour renforcer sa santé

Levure de bière et germe de blé sont deux suppléments alimentaires utilisés depuis plus d’un siècle pour leurs effets bénéfiques sur la santé.

La levure de bière et le germe de blé : des aliments de préventionShutterstock

La levure de bière et du germe de blé pour renforcer sa santé

La levure de bière est un micro-organisme unicellulaire, appelé Saccharomyces cerevisiae, qui est utilisé dans la fermentation de la bière. Pour préparer ce supplément alimentaire, des cultures du micro-organisme sont centrifugées et déshydratées, le plus souvent par lyophilisation. On obtient alors une poudre ocre jaune que l’on peut mélanger aux aliments.

Le germe de blé, comme son nom l’indique, est la partie du grain de blé qui contient l’embryon de la future plante. Il est séparé de la graine, puis séché et réduit en une poudre de couleur jaune pâle que l’on peut utiliser en l’état.

Levure de bière et germe de blé sont deux suppléments alimentaires traditionnellement utilisés depuis plus d’un siècle pour leurs effets bénéfiques sur la santé. L’un et l’autre sont particulièrement riches en vitamines. Il est possible de prendre des suppléments de ces aliments sous forme de comprimés, gélules et en poudre.

Les bienfaits santé de la levure de bière et du germe de blé

L’intérêt de la levure de bière et du germe de blé réside dans leur composition spécifique, notamment leur richesse en vitamines, minéraux et oligoéléments.

La levure de bière renferme de nombreux acides aminés essentiels (que le corps humain ne sait pas synthétiser), une quantité remarquablement élevée de chrome très bien assimilé, et toutes les vitamines du groupe B. Celles-ci interviennent dans tous les grands métabolismes : utilisation du glucose pour la production de l’énergie cellulaire, transmission de l’influx nerveux, synthèse des graisses, stockage de l’énergie, synthèse des acides gras, des acides nucléiques, des acides aminés, nutrition des tissus.

Le germe de blé, pour sa part, est particulièrement riche en protéines, en sélénium, en zinc et en plusieurs vitamines B. Mais il est surtout renommé pour sa richesse en vita mine E, dont on connaît aujourd’hui le très fort pouvoir antioxydant. Cette vitamine est désormais reconnue comme l’un des chefs de file des molécules antioxydantes. Elle opère en synergie avec la vitamine C, le bêta-carotène, la vitamine A et différents oligoéléments – manganèse, cuivre, fer et sélénium, pour ne citer que les plus importants. Tous ces micronutriments agissent comme cofacteurs d’enzymes capables de neutraliser les radicaux libres en excès dans les cellules, notamment les superoxydes dismutases, les catalases, les oxydases et le glutathion peroxydase.

La levure de bière et le germe de blé comme moyens de prévention

La levure de bière :

  • Régule tous les grands métabolismes.
  • Diminue les effets du vieillissement.
  • Atténue les troubles de la peau et des phanères.
  • Agit contre les petites dépressions réactionnelles.
  • Régule les troubles du transit intestinal.

Le germe de blé :

  • Diminue les effets du vieillissement.
  • Participe aux mécanismes de détoxication.
  • Contribue à l’équilibre vitaminique et minéral de l’alimentation.

Principaux effets bénéfiques :
En fonction des effets décrits ci-dessus, on comprend que ces deux suppléments alimentaires puissent être utilisés en cure préventive, particulièrement chez ceux qui ne bénéficient pas d’une alimentation équilibrée (personnes âgées et adolescents en particulier). Ils sont très utiles également dans le cadre d’un régime restrictif, dans lequel ils peuvent compenser d’éventuelles carences vitaminiques et minérales.

Autres effets bénéfiques :
Cliniquement, l’effet attendu des vitamines B et E et des antioxydants est de réguler tous les grands métabolismes, toutes les grandes fonctions et, singulièrement, de ralentir les effets du vieillissement cellulaire. De plus, ils participent à tous les mécanismes de détoxication, entre autres pour éliminer les molécules étrangères comme les médicaments de synthèse, les produits de la pollution, notamment atmosphérique, et pour lutter contre les effets du tabac et de l’alcool.

Suppléments de levure de bière et de germe de blé : les doses recommandées

Doses :
Les gélules et comprimés de levure de bière sont généralement dosés entre 350 et 450 mg de poudre contenant environ 35 milliards de cellules déshydratées de saccharomyces. Vous pouvez en absorber 2 à 4 par jour, en cure de 1 mois. Si la levure de bière est présentée en poudre, les doses préconisées varient entre 1 et 4 cuill. à café par jour.
Les gélules de germe de blé contiennent également 350 à 450 mg du produit. On recommande 4 à 6 gélules par jour en cure de 1 mois. Sous forme de poudre, la dose conseillée de germe de blé est de 1 à 3 cuill. à soupe par jour.

Conseils d’utilisation :
Ces deux suppléments alimentaires se prennent avant ou pendant les principaux repas. Il est raisonnable d’en faire des cures de plus en plus fréquentes avec l’âge.

Effets secondaires possibles :
Levure de bière et germe de blé sont de véritables compléments alimentaires. Ils ne présentent donc aucun effet secondaire indésirable. Cependant, l’utilisation de trop grandes quantités de levure de bière (plus de 4 cuill. à café par jour) peut entraîner des ballonnements et des flatulences. Il suffit de diminuer les doses pour voir ces effets indésirables disparaître.

En cas d’intolérance ou d’allergie au blé ou aux levures, vous devez vous abstenir de prendre ces suppléments alimentaires. La levure est déconseillée en cas d’infections récurrentes par les candidas (mycose). Si vous suivez un traitement  médical, consultez votre médecin avant de prendre des suppléments. 2 cuill. à café de levure de bière fournissent près de 10 % de l’apport nutritionnel conseillé.

D’autres informations utiles

Levure de bière et germe de blé sont parfois associés à d’autres substances,  notamment dans des produits anti-radicalaires. Vous devez alors les rechercher dans la liste des ingrédients. Des travaux récents ont montré que l’organisme  utilisait mieux les vitamines naturelles contenues dans des produits alimentaires que les vitamines de synthèse, qui ont pourtant la même  formule. Ce phénomène  inexpliqué incite à chercher une autre spécificité dans les molécules issues du monde vivant.

Les recherches sur le vieillissement s’orientent de plus en plus vers le rôle agressif, sur les membranes cellulaires, des radicaux libres en excès contenus dans les cellules. L’augmentation de la longévité constatée dans les pays développés serait peut-être due à une meilleure alimentation, avec une consommation accrue de légumes, de fruits et de supplément alimentaires végétaux, sources de molécules antioxydantes.

Jusque dans les années 1970, la vitamine E était considérée comme n’intervenant que dans les mécanismes de la reproduction du rat de laboratoire. Depuis, la découverte des antioxydants et de leur rôle lui a donné son statut de vitamine  essentielle pour l’homme.

Vous aimerez aussi :

Comment consommer plus de grains entiers 

6 astuces pour manger plus de fibres chaque jour

11 super légumes et superaliments santé 

Popular Videos