Share on Facebook

13 infections courantes qui augmentent le risque de crise cardiaque

Des MST à la pneumonie et à la grippe, ces infections fréquentes peuvent affaiblir l’organisme et provoquer une crise cardiaque chez les personnes vulnérables.

1 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec certaines infections.ESB Professional / Shutterstock

Le lien entre infection et trouble cardiaque

Deux raisons majeures expliquent pourquoi les infections peuvent mener à une crise cardiaque, souligne le Dr Sean J. Cloonan, spécialiste en médecine interne et en maladies infectieuses au Groupe médical Scardale.

La première est que les infections mettent l’organisme sous pression. « Et un déséquilibre de ce genre peut amener quelqu’un au bord de la crise cardiaque, ajoute Cloonan. L’infection doit être envisagée comme un point de bascule. »

La deuxième raison, selon lui, c’est l’inflammation déclenchée à travers le corps par les infections. Elle peut accélérer la formation de plaques dans les artères. Lisez ce qui suit pour en apprendre plus sur les infections susceptibles de faire empirer un trouble cardiaque.

Assurez-vous de connaitre ces 7 signes que vous risquez de faire une crise cardiaque.

2 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec la grippe. Tero Vesalainen / Shutterstock

Grippe


Une étude de la Faculté d’hygiène et de médecine tropicales de Londres, publiée dans le New England Journal of Medecine (Bulletin de médecine de Nouvelle-Angleterre), a montré que la grippe est l’une des maladies respiratoires qui font grimper le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Chez les participants à l’étude, le risque a augmenté fortement dans les premiers jours suivant le diagnostic. L’administration du vaccin contre la grippe n’a pas fait croître le risque.

Votre grippe pourrait être mortelle. Soyez à l’affut de ces 9 signes dangereux.

3 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec la bronchite. Image Point Fr / Shutterstock

Bronchite


D’après la même étude, cette infection respiratoire causée par l’inflammation des parois des bronches peut aussi faire augmenter les risques de crise cardiaque et d’AVC. N’ignorez jamais ces signes d’un AVC.

D’après les chercheurs, le risque de crise cardiaque était cinq fois plus élevé et le risque d’AVC, trois fois plus élevé, durant les trois jours consécutifs au diagnostic de maladie respiratoire. Le risque diminue cependant avec le temps : dans les trois mois suivant la guérison, il était presque retourné à la normale.

4 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec la pneumonie. create jobs 51 / Shutterstock

Pneumonie


Une autre infection respiratoire problématique : la pneumonie. Une étude du European Journal of Preventive Cardiology (Bulletin européen de cardiologie préventive) a montré que les patients ayant souffert d’une infection pulmonaire nécessitant une hospitalisation ont présenté un risque six fois plus élevé de maladie cardiovasculaire au cours de l’année suivant l’infection, en comparaison des personnes non infectées.

Et le risque a persisté avec le temps : deux et trois années après la maladie, celui-ci restait plus de deux fois supérieur chez les patients hospitalisés. Même cinq années après, il demeurait au-dessus de la normale. Une étude de 2015 publiée dans le Journal of the American Medical Association (Bulletin de l’Association médicale américaine) est parvenue à des conclusions semblables.

Êtes-vous certain de souffrir d’une pneumonie? Voici comment la différencier du rhume et de la grippe.

5 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections respiratoires. Elle Aon / Shutterstock

Autres infections respiratoires


Une étude menée par des chercheurs de la Faculté de médecine d’Ashton à Birmingham, au Royaume-Uni, et présentée cette année à une conférence du Collège américain de cardiologie (ACC) a montré que les infections respiratoires peuvent augmenter le risque de crise cardiaque et doubler le risque d’attaque causée par l’athérosclérose (accumulation de plaque dans les artères).

Les chercheurs ont même ajouté que le risque pouvait être supérieur à celui causé par l’obésité et égaler les dangers de l’hypertension et du diabète.

Adoptez quelques bonnes habitudes des cardiologues pour protéger votre coeur.

6 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections des voies urinaires. gpointstudio / Shutterstock

Infections des voies urinaires


Les chercheurs britanniques qui ont participé à la conférence du Collège américain de cardiologie ont aussi étudié les infections des voies urinaires, et ils ont conclu que celles-ci posaient des risques similaires de crise cardiaque. L’étude, qui a suivi un échantillon de 34 000 patients, est jusqu’à présent la plus vaste à établir une corrélation entre ces infections communes et une augmentation du risque de crise cardiaque et d’AVC.

Les chiffres sont frappants : les personnes hospitalisées pour une infection des voies respiratoires ou urinaires ont vu leur risque de crise cardiaque grimper de 40% et elles étaient 2,5 fois plus susceptibles d’avoir un AVC, par rapport aux patients non infectés.

Assurez-vous de connaître ces 10 secrets que l’urine peut révéler.

7 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec la septicémie. Jacob Lund / Shutterstock

Septicémie


La septicémie est une réaction extrême du système immunitaire à une infection existante, où le cœur et le système circulatoire entrent en dysfonctionnement et où la tension artérielle se met à chuter. Cet état ralentit le flux sanguin vers les principaux organes, qui peuvent commencer à défaillir. Les patients hospitalisés pour cette affection potentiellement mortelle dans l’étude européenne ont présenté par la suite un risque élevé de maladie cardiovasculaire.

D’après les chercheurs, cette condition est probablement causée par une inflammation systémique pouvant entraîner une rupture de plaque athéromateuse et amener une crise cardiaque ou un AVC. Les experts ajoutent que l’inflammation persiste dans l’organisme longtemps après la guérison de l’infection.

La septicémie est difficile à diagnostiquer. Méfiez-vous de ses symptômes silencieux.

8 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec la chlamydia. Nopphon_1987 / Shutterstock

Chlamydia


Une recherche a montré que la chlamydia, une infection transmissible sexuellement commune, peut augmenter les risques de crise cardiaque chez les hommes jeunes. Le rédacteur principal de l’étude, membre de l’Université du Wisconsin, avertit cependant qu’il s’agit d’une recherche préliminaire encore incomplète. Le Dr Cloonan est lui aussi prudent : « Le lien est loin d’être clair. De petites études ont été faites ici et là pour essayer de le confirmer, mais il n’y a rien de concluant. »

Renseignez-vous sur l’évolution des ITS (infection transmissible sexuellement) au Canada.

9 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec le VIH. Africa Studio / Shutterstock

VIH


« Il est clairement établi que les porteurs du VIH présentent des risques élevés de crise cardiaque, dit le Dr Cloonan, et cela serait relié à une inflammation chronique. » Le virus provoque une activation chronique du système immunitaire, mettant en circulation des molécules appelées cytokines qui à la longue, finissent par endommager les artères. « Certaines des anciennes médications contre le VIH ont aussi contribué à élever le risque cardiovasculaire, mais on espère pouvoir montrer que la nouvelle génération de médicaments a un effet négligeable sur ce plan. »

Lisez ces 11 choses que vous devriez savoir sur le sida.

10 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections buccales. Andrey_Popov / Shutterstock

Infections buccales


Pour des raisons non encore élucidées, certaines populations de bactéries de l’intérieur de la bouche peuvent endommager le cœur. Parmi les agents responsables, on désigne les abcès dentaires, la gingivite (inflammation des gencives) et la parodontite (qui provoque l’apparition de poches de pus).

De nombreuses études ont établi un lien entre la parodontite et les maladies cardiaques, selon l’Association américaine de cardiologie (AHA). Comme mesure préventive, brossez-vous les dents deux fois par jour, utilisez la soie dentaire, voyez deux fois par an votre dentiste pour un nettoyage et surveillez les signes d’infection dentaire ou de maladie des gencives.

11 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec l'infection du sang.plenoy m/Shutterstock

Infections du sang


« Quand les bactéries s’infiltrent dans le sang, cela indique qu’une infection devient hors de contrôle, explique le Dr Cloonan, déclenchant une réaction massive du système immunitaire. C’est un autre exemple de ce qui se passe quand un organisme est sous pression, ce qui peut faire grimper le risque de crise cardiaque ou d’AVC. »

Assurez-vous de manger régulièrement les meilleurs aliments pour prévenir les maladies cardiaques.

12 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections du coeur. narikan / Shutterstock

Infections du cœur


Certaines personnes développent une infection du cœur lui-même – la myocardite. Dans un bon nombre de cas, elles ne ressentent aucun symptôme et l’infection guérit sans qu’elles s’en rendent compte.

Selon la Clinique Mayo, d’autres vont par contre souffrir de divers symptômes : douleur thoracique; pouls rapide ou anormal; souffle court; œdème dans les jambes, les chevilles et les pieds;  fatigue et des signes généraux d’infection comme maux de tête, courbatures, douleurs articulaires, fièvre et maux de gorge.

La myocardite sévère affaiblit le cœur et gêne la circulation sanguine. Des caillots peuvent se former dans le cœur, provoquant une crise cardiaque ou un AVC.

13 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections virales.Domaskina / Shutterstock

Infections virales


La cause la plus fréquente de la myocardite est une infection virale. Cela regroupe les virus du rhume; l’hépatite B et C; le parvovirus, qui provoque une éruption cutanée légère (en général chez l’enfant; on l’appelle aussi la cinquième maladie); et le virus herpes simplex.

Les infections gastro-intestinales, le virus d’Epstein-Barr (mononucléose) et la rubéole peuvent aussi causer la myocardite, également fréquente chez les personnes atteintes du VIH/sida.

14 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections bactériennes.Rattiya Thongdumhyu/Shutterstock

Infections bactériennes


De nombreux autres facteurs peuvent aussi provoquer la myocardite, dont les infections dues à des bactéries communes comme le staphylocoque et le streptocoque (qui cause des maux de gorge, la scarlatine et d’autres maladies).

Parmi ces foyers infectieux, on trouve aussi la bactérie responsable de la diphtérie et celle qui cause la maladie de Lyme, véhiculée par la tique. Apprenez-en plus sur la maladie de Lyme.

15 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec les infections à la levure.siam.pukkato / Shutterstock

Infections à levures


D’après la Clinique Mayo, les infections à levures telles que la candidose peuvent également causer la myocardite, particulièrement chez les personnes au système immunitaire affaibli. Si la myocardite n’est pas traitée, elle peut entraîner un trouble cardiaque, une crise cardiaque ou un AVC. Il est donc important de consulter votre médecin au moindre signe d’infection.

Voici comment savoir si vous faites une infection aux levures.

16 / 16
Le risque de crise cardiaque augmente avec ces facteurs de risques.Joyseulay / Shutterstock

Prendre soin de son cœur


« Nous connaissons bien les principaux facteurs de crise cardiaque : tabagisme, diabète et taux de cholestérol élevé », observe le Dr Cloonan. « Chez les personnes qui présentent ces facteurs de risque et qui sont dans la zone limite, une infection sévère peut déclencher une crise cardiaque. »

C’est pourquoi il est essentiel de faire vérifier son taux de cholestérol, d’avoir un taux de sucre dans le sang sain, de surveiller le diabète par des analyses, de conserver un poids santé et d’éviter de fumer. « Gérez vos facteurs de risque afin de vous garder le plus possible en santé, conseille le Dr Cloonan. »

Il recommande aussi de tenir à jour ses vaccins contre la grippe et le pneumocoque afin de réduire le risque de ces maladies – sans oublier le vaccin contre la rubéole, cause éventuelle de myocardite.

Complétez ce quizz pour connaitre l’âge de votre coeur.

Contenu original Reader's Digest