11 faits sur la santé, révélés par les selles

« Le temps passé aux toilettes peut vous renseigner sur votre état de santé », affirme le Dr Gabriel Neal, médecin de famille et professeur adjoint de médecine au Texas. Comment savoir si vos selles sont normales ? Voici les avis d’experts qui abordent aussi l’importance de regarder avant de vider la cuvette.

1 / 11
Faits révélés par les selles : allez aux toilettes sans effort est un signe de santé. Viacheslav Nikolaenko/Shutterstock

Si vous allez à la selle sans effort, tout va bien

Faire « caca » ne doit pas exiger trop d'efforts ni provoquer de douleur. Idéalement, vous devriez évacuer vos matières fécales presque sans pousser et vous sentir allégés par la suite, déclare à la revue Time Anish Sheth, gastroentérologue américain et auteur de What's Your Poo Telling You? (Sur le même sujet, vous pouvez lire comment les scientifiques expliquent certaines habitudes de défécation.)

Ne manquez pas ces 11 choses que vous ignorez probablement sur votre urine.

2 / 11
Faits révélés par les selles : le brun est la couleur de choix.iStock/kilks

Le brun est la couleur de choix

Les selles doivent être de teinte brune ou verte. « Habituellement, un aliment prend trois jours avec d'être évacué, dit le Dr Neal. Une teinte verdâtre peut indiquer que l'aliment a été digéré plus rapidement, mais ce n'est habituellement pas une cause de souci ». Une selle noirâtre ou goudronneuse contient peut-être du sang (lisez plus loin le paragraphe à ce sujet). « Plus l'excrément est foncé, plus le sang provient de loin dans le transit gastro-intestinal », poursuit le Dr Sheth. Il explique que si le sang provient de l'estomac, d'un ulcère par exemple, il va devenir plus foncé pendant son passage dans le système digestif.

Renseignez-vous sur la santé de vos fesses.

3 / 11
Faits révélés par les selles : la fréquence peut signaler un problème.iStock/gmcoop

La fréquence de vos selles peut révéler un problème

La fréquence « normale » des selles varie d'une personne à l'autre, mais on appelle couramment constipation le fait de faire un numéro 2 trois fois ou moins par semaine. En cas de constipation, optez pour ces remèdes naturels pour un soulagement rapide. Il est cependant plus difficile de déterminer ce qui constitue une fréquence excessive.

En raison de leurs choix de vie ou de leur génétique, certains vont à la selle trois fois par jour ou plus. C'est normal tant que la fréquence reste constante ; le signe réel de problème est un changement important. « Si votre horloge digestive passe de trois selles par semaine à trois selles par jour, il pourrait y avoir un problème à ne pas ignorer », affirme le Dr Neal.

Toutefois, il n'y a pas à s'inquiéter de légères variations de la fréquence ou de la consistance des selles. « Vous pourriez avoir mangé un aliment que votre estomac n'a pas apprécié ou être simplement un peu déshydratés, continue le médecin. Il s'agit de facteurs parmi bien d'autres qui peuvent modifier la couleur, la taille, la fréquence et la consistance des selles ».

4 / 11
Faits révélés par les selles : une mauvaise odeur peut signaler un problème. Dean Drobot/Shutterstock

Des selles très malodorantes peuvent signaler un dérèglement

L'odeur nauséabonde qui fait fuir tout votre entourage dépend souvent de ce que vous avez mangé, mais cela pourrait être un signe de problème de santé. « Un aliment mal digéré commence dans le côlon un processus de fermentation qui transforme les glucides en gaz, ce qui peut produire des selles nauséabondes », explique le Dr Neal. Un système digestif en santé commence à dégrader les aliments dans l'intestin grêle, de sorte qu'il en arrive moins dans le côlon lorsque la fermentation commence. Si vos selles ont une odeur qui dépasse le « parfum » habituel, parlez-en au médecin. Vous pourriez avoir une intolérance ou une sensibilité dont il faut s'occuper.

Consultez la liste des aliments qui peuvent altérer vos odeurs corporelles.

5 / 11
Des selles très molles peuvent être le signe de la maladie coeliaque. Africa Studio/Shutterstock

Selles très molles (mais non liquides), indice de maladie cœliaque ?

Même si la maladie cœliaque n'affecte qu'environ 1 % de la population, la Fondation québécoise de la maladie cœliaque estime que 90 % des Québécois qui en sont atteints ne le savent pas. L'apparence des selles peut être le seul signe de la maladie, selon la revue Prevention. La personne atteinte de la maladie cœliaque est incapable de tolérer le gluten, une protéine du blé, du seigle et de l'orge. La consommation de gluten détruit les villosités (les minuscules filaments qui tapissent les parois de l'intestin grêle) et empêche l'absorption des nutriments contenus dans les aliments ingérés. C'est ce qui explique l'expulsion de selles molles plusieurs fois par jour. Discutez avec le médecin de la possibilité de dépister la maladie cœliaque. Le passage à une alimentation sans gluten peut favoriser l'absorption, solidifier les selles et régler tout autre symptôme connexe, notamment fatigue, ballonnement, dépression ou éruption cutanée.

Avant de rayer le gluten de votre alimentation, apprenez-en plus sur ce régime à la mode.

6 / 11
Des selles flottantes ne signalent rien d'anormal.iStock/mauro grigollo

Rien d'anormal à ce qu'une crotte flotte à l'occasion

Si un étron flotte au lieu de couler au fond de la cuvette, il y a peut-être trop de gaz dans votre système digestif, peut-on lire dans Prevention. « Si vous avez mangé beaucoup de haricots, de pousses, de chou ou consommé un gros repas, les matières fécales auront tendance à flotter à cause des gaz qu'elles contiennent ; il n'y a pas raison de s'inquiéter », dit le Dr Sheth. Si cela se produit sans raison ou que vous voyez des taches huileuses dans la cuvette, c'est peut-être que votre organisme n'arrive pas à absorber les gras des aliments à cause d'une inflammation ou d'une infection du pancréas, par exemple. Une allergie ou une infection de la paroi intestinale peut avoir le même effet. Demandez au médecin de faire tester un échantillon de vos selles. Des analyses supplémentaires pourraient être requises pour élucider la question.

7 / 11
Constipation et régularité des selles peuvent coexister.iStock/Wavebreakmedia

Surprise! Constipation et régularité des selles peuvent coexister

Bien des gens qui vont à la selle tous les jours estiment qu'ils ne sont pas constipés. « Mais si vos selles sont dures et sortent en petits bouts plutôt qu'en longue banane expulsée sans effort, vous pourriez être constipé », déclare le Dr Seth.

C'est la plupart du temps lié à une alimentation insuffisante en fibres. L'adulte nord-américain moyen en consomme environ 15 g par jour – beaucoup moins que les 25 g recommandés pour les femmes et les 38 g recommandés pour les hommes. Lisez les étiquettes et tenez un journal alimentaire pendant une semaine pour vérifier votre consommation de fibres. Si vous êtes en déficit, ajoutez des fruits, des légumes, des grains entiers, des haricots, des noix et des graines à votre alimentation. Voici quelques astuces pour consommer plus de fibres au quotidien.

Et n'oubliez pas de boire de l'eau. Selon des chercheurs qui ont publié dans l'American Journal of Gastroenterology, l'apport de liquides est le plus grand prédicteur de constipation. Les gens qui boivent moins d'eau risquent davantage de souffrir de constipation que les autres.

8 / 11
La forme des selles peut signaler un problème.iStock/TheDman

La forme des selles, indice de problème ?

Les chercheurs ont conclu qu'un système digestif en santé produisait des selles en forme de saucisse. « Parfois, la matière fécale est un peu plus ferme – la “saucisse” est craquelée par endroits – ou prend la forme de morceaux mous irréguliers », explique dans la revue Men's Health le Dr Richard J. Saad, gastroentérologue et professeur adjoint de médecine à l'Université du Michigan. Si c'est plus dur ou plus mou, il peut y avoir un problème. (Consultez l'échelle de Bristol des selles qui classifie visuellement les selles en sept catégories.)

Même si des variations de forme (ou de fréquence) peuvent être un simple symptôme de constipation, elles peuvent aussi indiquer un problème plus grave – syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn, obstruction intestinale, cancer du côlon ou de l'estomac –, affirme le Dr T. Lee Baumann, consultant de Birmingham (Alabama) et auteur de Clearing the Air: Art of the Bowel Movement. Si la constipation n'est pas en cause, voyez le médecin sans tarder. C'est particulièrement important si vos excréments ressemblent à de fins rubans ou à de longs crayons, signe éventuel d'obstruction intestinale ou de cancer du côlon. N'ignorez jamais ces symptômes du cancer du côlon.

9 / 11
Faits révélés par les selles : des médicaments peuvent avoir une effet sur le système digestif.iStock/solidcolours

Certains médicaments affectent le système digestif

Vous avez la diarrhée? Divers médicaments peuvent stimuler ainsi le système. Selon Men's Health, les coupables sont le plus souvent les antibiotiques, les analgésiques à base d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antiacides contenant du magnésium et les inhibiteurs de la pompe à protons pris pour combattre les aigreurs gastriques. Si vous soupçonnez qu'un de ces agents est la cause de vos courses vers les toilettes, demandez au médecin de modifier la posologie ou de changer de médicament.

10 / 11
Faits révélés par les selles : des médicaments peuvent entrainer un changement de couleur.iStock/txking

Certains médicaments changent la couleur des selles

Des médicaments en vente libre, comme le Pepto-Bismol, peuvent rendre les selles noires. Le soufre des voies digestives se combine alors à l'ingrédient actif du médicament, le bismuth, pour former une substance de couleur noire, le sulfite de bismuth. Ce changement temporaire et sans danger peut durer plusieurs jours après l'excrétion du médicament.

Retrouvez des produits naturels pour soulager vos maux d'estomac.

11 / 11
Du sang dans les selles signale un problème.iStock/RASULOVS

Du sang dans les selles ? Une investigation s'impose

Même s'il s'agit d'une petite quantité, la présence récurrente de sang dans les selles doit être mentionnée au médecin. « Ce peut-être un signe d'hémorroïdes, de fissure anale, de polype précancéreux dans le côlon ou de maladie inflammatoire chronique de l'intestin », écrit la Dre Vasudha Dhar, professeure adjointe de médecine clinique à l'Université Columbia, dans everydayhealth.com.

En cas d'hémorroïdes, soignez-les avec ces remèdes maison.

Contenu original Reader's Digest