Cancer du côlon : 6 symptômes à ne jamais ignorer

Si les saignements rectaux sont parmi les symptômes les plus évidents du cancer du côlon, d’autres signes sont beaucoup plus sournois.

1 / 6
L'anémie: un symptôme du cancer du colon.Shutterstock

Vous souffrez d'anémie

Un diagnostic d'anémie peut-être le premier symptôme d'un saignement interne, même si vous n'en percevez aucun signe. «Si une femme a ses règles, l'anémie est moins susceptible de faire l'objet de tests additionnels pour en chercher d'autres causes, telles que le cancer du côlon», constate le Dr Randall Holcombe, oncologue au Mount Sinaï Health System, à New York. «Si un homme est anémique, continue-t-il, vous supposez qu'il saigne de quelque part.» Il n'est pas rare que des gens aient une hémorragie interne pendant six mois avant que cela se manifeste dans les selles, observe la Dre Patricia Raymond, membre du Collège américain de gastroentérologie. Si vous éprouvez le moindre symptôme de l'anémie, comme de la fatigue ou des étourdissements, consultez un médecin.

Méfiez-vous de ces 10 choses surprenantes qui augmentent votre risque de cancer.

2 / 6
Manquer de souffle: le symptôme du cancer du colon.Shutterstock

Vous manquez de souffle

L'essoufflement est un autre signe de saignement interne. Si vous ne saignez pas abondamment ou ne vomissez pas du sang, votre organisme ajoute du plasma dans votre sang sans pour autant fabriquer plus de fer ou de globules rouges, dit la Dre Patricia Raymond, ce qui vous empêche de perdre du sang en grande quantité, mais diminue la capacité de votre sang à transporter l'oxygène.» C'est là que vous pouvez vous sentir à bout de souffle.

Prenez ces bonnes habitudes pour mieux prévenir le cancer.

3 / 6
Cancer du côlon : des ballonnements peuvent être un signal d'alarme.iStock/BernardaSv

Vous souffrez de ballonnements

«Si des choses commencent à être bloquées et refoulées dans votre côlon, vous vous sentirez peut-être ballonné», dit le Dr Holcombe. Se sentir boursouflé et éprouver des crampes abdominales peut avoir bien d'autres causes que le cancer, mais si ces symptômes persistent, consultez un médecin. Si une douleur constante se manifeste dans le côté droit de votre abdomen, cela peut vouloir dire que le cancer en est à un stade avancé et qu'il s'est déjà propagé au foie, ajoute-t-il.

Évitez ces 12 causes de ballonnements les plus fréquentes et voyez si les symptômes persistent.

4 / 6
Les ballonnements sont des symptômes du cancer du côlonShutterstock

Vous êtes souvent constipé

Il n'y a pas de quoi s'inquiéter s'il vous arrive à l'occasion d'être constipé. Toutefois, une constipation persistante et sévère pourrait indiquer un cancer colorectal. «Si vous ressentez une sorte d'obstruction et que cette obstruction semble être là en permanence, vous devriez vous faire examiner», recommande le Dr Holcombe.

Commencez par essayer ces remèdes maison contre la constipation avant de vous inquiéter.

5 / 6
Des selles minces, un symptôme du cancer du côlon.Shutterstock

Vos selles sont fines comme un crayon

Portez attention à ce qui tombe dans les toilettes, même si vous ne voyez pas de sang. Si vos selles ont systématiquement une forme maigre et mince alors qu'elles étaient avant bien dodues, c'est peut-être à cause d'un rétrécissement du côlon dû à des polypes, dit la Dre Raymond. Une diarrhée persistante peut aussi indiquer un problème.

En cas de diarrhée, ces remèdes naturels devraient vous soulager.

6 / 6
La couleur anormales de vos selles pourrait cacher un cancer du côlon.Shutterstock

La couleur de vos selles est bizarre

Les saignements du rectum ne se présentent pas toujours sous forme de sang d'un rouge brillant, précise le Dr Holcombe. Des selles foncées et goudronneuses indiquent probablement la présence de sang. Si la cause peut être moins grave, comme un ulcère, cela peut aussi être le symptôme d'un cancer colorectal.

Surveillez vos selles : voici 11 faits qu'elles révèlent sur votre santé.

Contenu original Reader's Digest