Share on Facebook

L’hypertension artérielle est-elle génétique?

Si l’un de vos parents souffre d’hypertension artérielle, vous pouvez aussi en souffrir. Voici comment la génétique et les habitudes de vie peuvent influencer votre risque.

1 / 10
Quelle est l'hypertension artérielle?Rattiya Thongdumhyu/Shutterstock

L’hypertension artérielle est-elle génétique?

«En ce qui concerne l’hypertension artérielle, la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre», déclare Guy L. Mintz, directeur de la santé cardiovasculaire et de la lipidologie au Sandra Atlas Bass Heart Hospital de Northwell Health. «Si votre mère est obèse, en surpoids ou diabétique, vous risquez de faire de l’hypertension artérielle, car ce sont des facteurs de risque d’hypertension», dit-il.

Les familles ont également tendance à manger de la même manière et partagent souvent des similitudes dans la façon dont ils font ou non de l’exercice, note le docteur Mintz.

Voici donc ce que vous devez savoir sur l’hypertension artérielle, le rôle potentiel des gènes dans l’hypertension artérielle et les options de traitement disponibles.

Vous serez surpris d’apprendre que ces traits particuliers proviennent de votre ADN!

2 / 10
L'hypertension artérielle est-elle génétique?SIMON2579/GETTY IMAGES

Quelle est l’hypertension artérielle?

L’hypertension artérielle survient lorsque la force du sang circulant dans vos artères est trop forte. Si elle n’est pas traitée, elle peut endommager vos artères et entraîner une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral (AVC), une maladie rénale et des problèmes de vision. Elle ne provoque souvent aucun symptôme jusqu’à ce que ses dommages aient commencé, c’est pourquoi elle est connue comme une tueuse silencieuse.

La pression artérielle se calcule à partir de la pression systolique et de la pression diastolique. La pression systolique, le nombre supérieur, consiste en la pression du cœur lorsqu’il bat et pompe le sang dans le corps. La pression diastolique, le nombre le plus bas, représente la force du cœur lorsqu’il est au repos et se remplit de sang. Une pression artérielle inférieure à 120/80 mm Hg est alors considérée comme normale.

L’hypertension artérielle est également classée par stades. L’hypertension de stade 1 est une pression artérielle de 130/80 mm Hg ou plus. L’hypertension de stade 2 est une pression artérielle supérieure à 140/90 mm Hg.

N’hésitez pas à tester ces trucs faciles pour réduire votre pression artérielle.

3 / 10
Quelles sont les causes de l'hypertension artérielle?Prostock-studio/Shutterstock

Quelles sont les causes de l’hypertension artérielle?

Parfois, l’hypertension artérielle est le résultat d’une affection sous-jacente telle que des troubles rénaux, une maladie des vaisseaux sanguins ou des anomalies hormonales. C’est ce qu’on appelle l’hypertension secondaire, explique le docteur Mintz.

De nombreux facteurs influencent la pression artérielle: évitez les aliments malsains chargés de sel, le manque d’activité physique, l’obésité, le tabagisme, le stress et la consommation excessive d’alcool.

D’autres facteurs, tels que l’âge, les antécédents familiaux, le sexe et l’origine ethnique, affectent également votre risque d’hypertension artérielle. Ces facteurs de risque ne sont cependant pas sous votre contrôle.

La cause précise de l’hypertension artérielle est inconnue dans 95% des cas. C’est ce qu’on appelle l’hypertension «essentielle». Les gènes ainsi que les différents styles de vie mentionnés ci-dessus sont mis en cause par les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). En fait, plus de 100 variations génétiques ont été associées à l’hypertension essentielle.

Voici les études sur la santé qu’il y a eu en 2020 et que vous devez absolument connaître!

4 / 10
Hypertension artérielle: les gènes de pression artérielle.Prostock-studio/Shutterstock

Gènes de pression artérielle

Certains gènes peuvent être impliqués dans le système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA), un système qui produit les hormones pour réguler la pression artérielle et aide à équilibrer les fluides et les sels dans le corps. Lorsque vos reins ne peuvent pas réguler correctement les fluides et les sels, la pression artérielle augmente dans la majorité des cas. D’autres gènes semblent être impliqués dans le fonctionnement de la muqueuse des vaisseaux sanguins.

Dans une étude sur les gènes de la pression artérielle menée sur 1 million de personnes, les chercheurs ont identifié 535 nouvelles régions de gènes susceptibles d’influencer la pression artérielle. L’étude, publiée en 2018 dans Nature Genetics, a également révélé que bon nombre de ces zones sont impliquées dans les glandes surrénales situées au-dessus des reins et dans la graisse corporelle.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont croisé les informations génétiques et les données de pression artérielle des participants. Ils ont ensuite comparé le groupe présentant le risque génétique le plus élevé d’hypertension artérielle au groupe présentant le risque le plus faible. Les chercheurs ont noté que toutes les variantes génétiques étaient associées à une pression artérielle d’environ 13mm Hg plus élevée. Ces participants avaient également 3,34 fois plus de risque de développer une hypertension et 1,52 fois plus de risque de problèmes cardiovasculaires tels qu’une crise cardiaque ou un AVC.

L’une des régions géniques nouvellement découvertes est prise d’assaut par un médicament contre le diabète de type 2 déjà approuvé. Cela suggère qu’un traitement est peut-être déjà disponible si les résultats se voient être confirmés, notent les chercheurs. L’étude a également montré que le gène APOE, bien connu pour son lien avec les maladies cardiaques et la maladie d’Alzheimer, avait également un effet sur la pression artérielle.

5 / 10
Comment traiter l'hypertension artérielle?wutzkohphoto/Shutterstock

Comment traiter l’hypertension artérielle?

Pour le moment, les options de traitement restent limitées jusqu’à ce que les recherches nous en apprennent davantage sur l’hypertension artérielle héréditaire. Or, des changements de mode de vie, avec ou sans la prise de médicaments antihypertenseurs, sont le moyen de lutter contre l’hypertension artérielle et de réduire le risque de crise cardiaque, d’AVC et d’autres conséquences d’une hypertension incontrôlée, explique le docteur Mintz. Commencez dès maintenant grâce à ces 23 aliments qui réduisent la tension artérielle!

6 / 10
Perte de poids: manger à la maison plus souvent comme en Pologne.KATARZYNABIALASIEWICZ/GETTY IMAGES

Changements de style de vie

«Vous ne pouvez pas ignorer l’importance des changements de mode de vie en ce qui concerne le risque de tension artérielle», estime le docteur Mintz.

Avoir une alimentation saine pour le cœur et faible en sel comme le veut le régime DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension), pratiquer une activité physique régulière (en particulier des exercices d’aérobie), boire de l’alcool avec modération, ne pas fumer et prendre des mesures pour changer votre façon de gérer le stress et les facteurs de stress feront tous une différence, souligne le docteur Mintz.

Certains régimes tels que le régime DASH – qui limite le sel, la viande rouge et le sucre ajouté – et le régime méditerranéen – qui est riche en fruits et légumes frais, en protéines maigres, en grains entiers et en graisses saines – sont souvent recommandés pour abaisser la tension artérielle.

«Ces deux régimes sont d’excellentes options et sont plutôt faciles à respecter», estime Evan Appelbaum, cardiologue au cabinet multispécialité Men’s Health Boston. «Il s’agit de trouver une alimentation saine qui correspond à votre style de vie et que vous pouvez facilement respecter», dit-il.

Essayez sans tarder quelques-unes de nos 25 meilleures recettes méditerranéennes!

7 / 10
Les cardiologues marchent souvent.Shutterstock

Exercice et marche

L’exercice vaut aussi son pesant d’or, dit-il. Chaque pas que vous faites peut aider à abaisser votre tension artérielle, comme le prouve une recherche présentée à l’American College of Cardiology 2020.

Dans cette étude, la pression artérielle systolique était inférieure d’environ 0,45 point pour chaque tranche de 1 000 pas effectués quotidiennement par les participants. Cela signifie que si vous faites 10000 pas par jour, vous pourriez avoir une tension artérielle systolique inférieure de 2,25 points par rapport à une routine de 5000 pas par jour.

8 / 10
Les astronautes ne peuvent pas dormir dans un vrai lit.DIANA GRYTSKU/SHUTTERSTOCK

Dormir

Traiter l’apnée du sommeil (si vous en souffrez) peut également aider à réduire la tension artérielle, recommande le docteur Mintz. «La nuit, si votre cœur ne reçoit pas d’oxygène, il émet des hormones angiotensine II qui augmentent [la tension artérielle] et provoquent la contraction de vos artères», explique-t-il.

Le traitement de l’apnée du sommeil peut parfois impliquer l’utilisation d’un appareil à pression positive continue (CPAP) qui administre de l’air par le nez pendant votre sommeil.

Dites adieu aux insomnies en suivant ces conseils pour un sommeil réparateur.

9 / 10
Hypertension artérielle: quelle est l'importance de mes antécédents familiaux?fizkes/Shutterstock

Quelle est l’importance de mes antécédents familiaux?

Si votre tension artérielle est élevée, en plus de vous poser des questions sur votre alimentation, vos habitudes sportives et d’autres habitudes de vie, votre médecin vous questionnera également sur vos antécédents familiaux, avertie le docteur Appelbaum.

«Si vos parents souffraient d’hypertension artérielle ou de maladies cardiaques, nous savons que vous courez un plus grand risque d’en souffrir à votre tour, ce qui guide nos décisions de traitement», dit-il. «Nous essayons d’évaluer le risque cardiovasculaire, et si un membre de votre famille proche souffre de diabète et d’hypertension, nous procéderons plus rapidement avec des médicaments que s’il ne s’agissait que d’hypertension», reconnaît le docteur Mintz.

Il s’avère que la santé cardiaque de vos grands-parents est également importante. Une étude publiée en 2017 dans le European Heart Journal suggère que le risque d’hypertension artérielle n’est pas seulement transmis de parents à enfants, mais également de grands-parents à petits-enfants. Plus précisément, la présence d’hypertension artérielle avant 55 ans chez les grands-parents était également associée à de l’hypertension chez un petit-enfant. Cela s’est produit même après que les chercheurs aient contrôlé d’autres facteurs de risque tels que l’activité physique et la consommation de sel et d’alcool.

De plus, les petits-enfants vivaient rarement dans la même ville que leurs grands-parents, ce qui suggère qu’ils ne partagent pas le même environnement. Cette étude met donc en évidence un rôle important des gènes dans l’hypertension artérielle, qui doit encore être analysé.

10 / 10
Tension artérielle : l'hypertension augmente le risque d’accident cardiovasculairemegaflopp/Shutterstock

Mot de la fin

Connaître votre pression artérielle et prendre des mesures pour l’améliorer en procédant à des changements de style de vie est la meilleure attitude à adopter. Par la suite, prendre des médicaments et traiter les troubles sous-jacents peut aider à éviter les crises cardiaques et les AVC.

Évidemment, plus les chercheurs en apprennent sur l’hypertension artérielle, plus des traitements ciblés pourront être disponibles pour contribuer à ces efforts.

Il pourrait être utile de connaître ces facteurs de risques d’AVC que vous pouvez contrôler ou non!

Contenu original Reader's Digest