Share on Facebook

Vivre avec un conjoint dépressif

Si vous croyez que votre conjoint souffre de dépression, la première étape est de porter une attention particulière aux indices afin d’obtenir le bon diagnostic et le bon traitement. Voici ce que vous devriez observer et comment agir si vous remarquez ces signes et symptômes chez votre conjoint.

1 / 18
Vivre avec un conjoint souffrant de dépression: pistes et conseils. Shutterstock

Lorsque votre conjoint souffre de dépression, c’est aussi votre couple et vous qui êtes affecté

D’une part, cette maladie affecte les émotions et érode l’intimité sexuelle. La dépression peut également mener la relation à entretenir du pessimisme et de l’amertume, de la colère et de l’isolation.

La dépression peut en effet toucher n’importe qui, même la personne la plus joviale et heureuse. Si cela arrive à votre conjoint, vous pourriez être débordé avec les tâches domestiques que votre partenaire ne peut terminer. De plus, vous pourriez vous sentir irrité par l’état d’esprit négatif de l’autre. Vous pourriez aussi vous sentir coupable pour sa maladie ou vous sentir isolé en ne sachant pas à qui confier qu’il y a de la dépression dans votre maison. Il est aussi difficile de voir la lumière au bout du tunnel et de garder espoir que la bonne humeur reviendra un jour.

Soyez attentif à ces phrases et mots qui peuvent signaler une dépression.

2 / 18
S'il y a de la dépression dans votre relation, il faut agir autant pour vous que pour votre partenaire.SHUTTERSTOCK

S’il y a de la dépression dans votre relation, il faut agir autant pour vous que pour votre partenaire


L’attente ne fait qu’augmenter les chances que vous finissiez par vous séparer. Les couples dont l’une des personnes est atteinte de dépression ont neuf fois plus de chances de se séparer. Le fait d’essayer de combattre ou de comprendre cette maladie seul ne fait qu’augmenter vos risques.

Un conjoint qui vit longtemps avec un partenaire atteint de dépression a aussi plus de chance de sombrer lui-même dans la déprime s’il ne va pas chercher de l’aide. Logiquement, plus on attend avant de se soigner et plus il est difficile de se sortir d’une dépression. Le risque de sombrer dans d’autres problèmes importants comme l’alcoolisme, l’abus de drogue, la violence et même les pensées suicidaires est aussi plus élevé. La dépression est sérieuse et il faut la considérer comme telle. En prenant les choses en main, les chances sont bonnes pour que les choses s’améliorent.

Assurez-vous de connaître ces 10 symptômes de dépression à ne jamais ignorer.

3 / 18
Rappelez-vous que vous n'êtes pas seul face à la dépression.SHUTTERSTOCK

Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul


On estime à 19 millions le nombre d’Américains qui souffrent en ce moment de dépression. Dans un sondage conduit par le Reader’s Digest, 42% des répondants ont nommé la dépression comme étant un défi majeur dans leur relation conjugale. Il n’est pas surprenant que la plupart aient confié que cette maladie avait un effet négatif sur leur vie.

Par contre, quelque 25% ont mentionné que la dépression a eu un impact positif dans leur relation. «Obtenir un diagnostic et être pris en charge fait toute la différence», explique Emily Scott-Lowe, docteur et professeure associée en travail social à l’Université Pepperdine. La docteure mène, avec son mari Dennis Lowe, des ateliers sur la dépression dans le couple à travers les États-Unis. «Seulement 33% des gens qui souffrent de dépression vont chercher de l’aide. Pourtant, en étant pris en charge, on augmente nos chances de guérison de 80 à 90%. Tout le monde obtient un soulagement.»

Évitez ces habitudes qui augmentent les risques de souffrir de dépression.

4 / 18
La dépression n'est pas un choix ou une période de déprime passagère.SHUTTERSTOCK

La dépression n’est pas un choix ou une période de déprime passagère


Il s’agit d’une maladie aussi sérieuse et aux effets aussi dévastateurs que le diabète, l’arthrite ou une maladie cardiaque. Un conjoint atteint de dépression ne peut pas s’en sortir en claquant simplement des doigts. La dépression est caractérisée par des connexions défectueuses dans le cerveau dans des zones qui affectent l’humeur, les pensées, le sommeil, l’appétit et le niveau d’énergie.

La génétique est généralement un facteur important qui cause la dépression. Cela dit, plusieurs facteurs peuvent aussi déclencher la maladie: un stress prolongé, des problèmes financiers importants, une grande perte ou des changements importants dans votre vie, la naissance d’un enfant, la mort d’un parent ou une condition médicale ou la prise de certains médicaments. Par exemple, prendre la pilule contraceptive à l’adolescence augmente le risque de dépression.

Même le mariage peut augmenter les risques de dépression. Environ une épouse sur dix vit une «dépression postnuptiale» dans les mois qui suivent la cérémonie. Les chercheurs ont aussi trouvé que jusqu’à la moitié des époux malheureux en mariage sont dépressifs, bien qu’ils ne s’entendent pas sur l’élément déclencheur (est-ce le mariage difficile qui cause la dépression ou la dépression qui rend le mariage difficile?)

Si vous pensez que votre conjoint est atteint de dépression, la première chose que vous devriez faire est de porter une attention particulière aux signes et aider votre partenaire à obtenir un diagnostic et un traitement.

5 / 18
Les habitudes peuvent changer lors de la dépression.Shutterstock

Soyez à l’affût des petits changements


La dépression peut s’installer très lentement et très subtilement chez une personne. «D’abord, les gens cherchent toutes sortes d’autres explications comme un nouveau bébé ou une période plus difficile au travail. On l’explique comme étant une phase, souligne Emily Scott-Lowe. Il peut être long avant de remarquer le cycle ou avant d’être prêt à accepter qu’il s’agisse peut-être d’une dépression.»

Souvent, c’est l’époux qui n’est pas en dépression qui prendra les choses en main. La maladie fait souvent en sorte que les personnes atteintes ne s’en rendent pas compte d’elles-mêmes. Elles peuvent se sentir trop léthargiques ou abandonnent rapidement et pensent qu’elles peuvent s’en sortir toutes seules.

Si vous remarquez que votre conjoint ne se conduit pas comme d’habitude ou qu’il ou elle pense ou se sent d’une manière inhabituelle, demandez-vous s’il pourrait s’agir de dépression. Mais n’arrêtez pas vos questionnements là. La dépression pourrait être la raison pour laquelle votre partenaire travaille très tard, boit davantage, commence à consommer des drogues ou à s’aventurer dans des activités dangereuses. Les signes peuvent aussi différer selon le genre de la personne qui souffre de dépression.

Que faire si c’est votre enfant qui est touché? Voici les signes de dépression infantile que tous les parents devraient connaître.

6 / 18
N'attendez pas que votre conjoint touche le fond à cause de sa dépression.SHUTTERSTOCK

N’attendez pas que votre conjoint touche le fond


Le fait de laisser une personne dépressive s’enfoncer avant d’offrir de l’aide est une vieille approche empruntée aux anciens traitements pour les troubles d’alcoolisme et de drogue. Le raisonnement qui sous-tend cette approche est dangereux et erroné. La dépression qui s’étire est plus dure sur votre relation, est plus difficile à traiter et est plus susceptible de réapparaître. La personne atteinte se sent aussi de plus en plus désespérée.

Le risque le plus préoccupant est que la possibilité de suicide augmente de beaucoup. Environ 60% des personnes ayant commis une tentative de suicide souffrent de dépression majeure ou mineure ou d’un autre trouble de la personnalité. Les hommes dépressifs ont aussi quatre fois plus de chances de s’enlever la vie qu’une femme.

7 / 18
Briser la glace doucement, mais fermement pour aider votre conjoint à lutter contre sa dépression.SHUTTERSTOCK

Briser la glace doucement, mais fermement


Vous vous doutez que votre partenaire est dépressif? N’attaquez pas la question de front en imposant votre diagnostic non fondé. Plutôt, pour commencer le processus de guérison, faites part de vos inquiétudes à votre conjoint et proposez déjà un plan d’action. Essayez quelque chose comme ceci: «je m’inquiète de ton niveau de fatigue et je trouve que tu ne manges pas beaucoup. J’aimerais que tu te sentes mieux. Peut-être que notre médecin pourrait te conseiller. Je pourrais m’occuper de prendre un rendez-vous pour nous. Je suis libre lundi et mercredi prochain, est-ce qu’un jour te convient mieux que l’autre?» Bien que ce soit un sujet difficile à aborder, la santé mentale reste l’un des 10 sujets importants à discuter avec vos proches.

8 / 18
Consultez un professionnel de la santé et obtenez un diagnostic si votre conjoint souffre de dépression.Shutterstock

Obtenez un diagnostic ensemble


Plusieurs conditions de santé comme une maladie cardiaque, le diabète, le lupus, les infections virales ou la douleur chronique peuvent déclencher des symptômes de dépression. Certains médicaments peuvent aussi avoir cet effet, comme la pilule contraceptive, les médicaments contre l’acné, pour la pression, le cholestérol et le cancer. Votre médecin de famille pourra certainement vous aider à y voir clair. Soyez précis lorsque vous lui parlerez de ces questions.

Demandez à votre partenaire s’il ou elle est d’accord pour que vous assistiez à sa rencontre avec le médecin. «Quand vous vous sentez déprimé, vous n’êtes pas toujours capable de réfléchir rationnellement et de vous souvenir de tous les symptômes dont vous souffrez, note Emily Scott-Lowe. À deux, il est aussi plus facile de bien saisir les paramètres du traitement et de travailler en équipe ensuite pour y arriver.»

9 / 18
Le taux de succès pour se remettre de dépression est élevé.Shutterstock

Soyez confiant, les chances sont de votre côté


Le taux de succès pour le traitement de la dépression est aussi élevé que 90%. La voie vers la guérison est généralement assez simple. On commence par des antidépresseurs, le tout conjugué avec une thérapie avec un spécialiste. On peut parfois opter pour l’un ou l’autre des traitements, ou les deux en même temps, selon le patient.

Cela dit, la guérison prend du temps et de la patience. Il faut plusieurs tentatives pour trouver la bonne dose de médicaments et essayer différentes thérapies. Les résultats en valent cependant la peine. Si vous souhaitez vous tourner vers d’autres méthodes, informez-vous sur les antidépresseurs naturels.

10 / 18
La dépression affecte les deux personnes dans un couple.SHUTTERSTOCK

Trouvez un conseiller pour chaque membre du couple


La dépression affecte les deux personnes dans un couple et dans la famille. Les médecins suggèrent de trouver un thérapeute ou un conseiller qui travaille la dépression en couple. «La personne dépressive a certainement besoin d’un traitement individuel, mais toutes les personnes touchées par la dépression, y compris les conjoints, auront besoin de soutien», explique Dennis Lowe. Il est très pratique d’avoir un thérapeute qu’il est possible de voir individuellement ou en couple lorsque nécessaire.

11 / 18
Renseignez-vous à propos de la dépression.SHUTTERSTOCK

Renseignez-vous à propos de la dépression


Lisez des livres, naviguez sur internet, posez des questions à votre médecin. Consultez-le à propos des avancées dans les traitements et des connaissances sur la dépression. Vous serez alors mieux outillé pour vaincre cette maladie. Pour qu’il puisse vous soigner, évitez ces mensonges fréquents à votre médecin.

12 / 18
Soyez attentif aux rechutes dans la dépression.SHUTTERSTOCK

Soyez attentif aux rechutes


Environ la moitié des personnes qui souffrent d’un épisode de dépression majeure auront une rechute. De ce nombre, 75% d’entre eux auront une autre rechute, et 90% de ces derniers en feront une autre. Une fois que le premier épisode est passé, de nombreux médecins prescrivent une dose préventive d’antidépresseurs. Les deux conjoints doivent également rester attentifs aux signes d’un possible retour de la maladie.

Prendre soin d’un conjoint déprimé peut vous faire sentir seul et la pression peut être très forte. Vous pouvez vous sentir coupable, vous sentir impuissant et de plus en plus pessimiste. Vous pourriez perdre votre sens de l’humour et même envisager de quitter votre partenaire. Il est facile pour le conjoint non déprimé de se mettre en colère et d’être frustré contre son partenaire malade. La dépression peut rendre léthargique, pessimiste et critique. Plusieurs tâches domestiques, comme ranger le lave-vaisselle ou préparer les enfants pour le dodo, deviennent difficiles à accomplir. Il souhaitera encore moins faire l’amour. Tout cela est très difficile sur un couple.

«Ceci sera le commencement d’un cycle qui vous épuisera et n’aidera pas du tout votre partenaire à passer au travers, note Emily Scott Lowe. Je l’ai fait avec Dennis, je suis devenue extrêmement en colère contre lui. Ensuite, je me sentais vraiment coupable et j’essayais de rattraper cela en faisant de plus en plus de tâches ménagères. Je redevenais ensuite très fâchée et ça recommençait. Ce cycle de colère n’aidait pas Dennis, bien sûr, et cela m’épuisait émotionnellement et physiquement.»

Ces différentes étapes peuvent aider le conjoint non dépressif à demeurer en bonne santé et à protéger votre couple et votre famille tout en aidant un conjoint déprimé.

13 / 18
Dépression: attention aux rechutes.Shutterstock

Avouez simplement que vous ne pouvez pas guérir la dépression de votre partenaire


Votre partenaire a besoin de votre amour, de soutien et de sentir que vous vous préoccupez de lui. Ces qualités importantes ne peuvent cependant pas inverser le processus de dépression, pas plus qu’elles ne peuvent contrôler la glycémie, soulager la douleur de l’arthrite, ou déboucher les artères obstruées. Tout comme vous ne pouvez pas compter uniquement sur l’amour pour guérir une maladie, ne vous attendez pas à ce que vos sentiments et préoccupations soient en mesure de modifier la chimie déréglée du cerveau de votre partenaire. Utilisez l’amour pour obtenir de l’aide et rappelez à votre partenaire la valeur de vos sentiments au cours de cette période difficile. Essayez ces 11 façons de lui dire «je t’aime» sans prononcer ces mots.

14 / 18
Voyez la dépression comme un intrus dans votre couple.SHUTTERSTOCK

Voyez la dépression comme un intrus dans votre couple


Comme toute autre maladie, la dépression est un élément hors de votre contrôle, un visiteur indésirable qui fait des ravages sur la santé de votre conjoint, de votre couple et de votre vie familiale. Voir la dépression de cette façon pourra vous permettre de parler du problème et de ses effets sans ressentir la gêne ou la honte. «Une fois que nous avons commencé à parler de la dépression comme d’un intrus, nous pouvions exprimer nos frustrations de manière constructive, dit Emily Scott Lowe. Si Dennis mettait en doute sa valeur dans la vie, je pouvais lui dire: c’est la dépression qui parle. Ce n’est pas toi. Quand tu n’es pas déprimé, tu ne penses pas de cette façon. La dépression te fait dire des mensonges.»

Ce changement dans la pensée peut alléger l’atmosphère et être très libérateur. «Ce fut un soulagement pour moi, dit Dennis Lowe. Je sentais qu’Emily marchait parfois sur des œufs, ne voulant pas me dire comment elle se sentait. La dépression était l’éléphant dans la pièce dont personne ne voulait parler. Je me sentais encore plus coupable. Voir la dépression comme un intrus est vraiment une bonne façon de faire. Cela m’a aidé à comprendre pourquoi je me sentais comme ça et à accepter que les gens me rassurent. Ce comportement valorise la compréhension de ce qui se passe vraiment au lieu de nier le problème.

15 / 18
Les relations d'amitié et un réseau sont importants pour contrer la dépression.Shutterstock

Trouvez du soutien dans votre entourage


Admettre qu’il y a de la dépression dans votre couple peut être difficile, tout comme d’accepter de l’aide. Choisissez un ami de confiance pour partager votre expérience. Parlez de préférence à quelqu’un qui a souffert des conséquences de la dépression dans sa propre vie ou dans sa famille. Si vous êtes submergé par les tâches ménagères supplémentaires parce que votre conjoint ne peut pas faire sa part, dites oui quand quelqu’un de votre entourage vous offre de l’aide.

«À un moment donné, je pleurais à l’église quand mon amie m’a secoué et m’a dit: Emily, les gens ici à l’église feraient la file pour vous aider.» Je répétais toujours qu’on n’avait pas besoin d’aide jusqu’à ce que je regarde la réalité en face. Dès lors, des gens nous ont fait à manger plusieurs soirs par semaine. Un voisin a pris nos enfants chez lui pour la nuit et il était tellement agréable de savoir qu’ils s’étaient amusés. La dépression peut vider l’énergie de toute la maisonnée, très rapidement.

Ces 9 histoires étonnantes de bonté et d’entraide à travers le Canada sont autant de raisons de croire en la force du partage.

16 / 18
Surveillez vos propres humeurs et pensées pour éviter la dépression.SHUTTERSTOCK

Surveillez vos propres humeurs et pensées


Parer à une montagne de commentaires négatifs en essayant de garder le ménage et la famille ensemble, le tout en perdant les aspects les plus agréables de votre couple n’est pas facile. Au cours des mois et des années, le partenaire non dépressif peut être confusion et se blâmer, être démoralisé et avoir beaucoup de ressentiment, note Anne Sheffield, auteure de Depression Fallout: The Impact of Depression on Couples and What You Can Do to Preserve the Bond.

Vous pourriez en venir à la conclusion que vous devez tout abandonner pour sauver votre peau. Si cela vous semble familier, cherchez de l’aide pour vous-même et insistez pour que votre compagnon fasse de même. «La dépression a la capacité de séparer les couples avec une précision chirurgicale et brise bien souvent des ménages,» note Sheffield dans son livre.

17 / 18
Il faut vaincre la dépression avant d'essayer de travailler sur votre couple.SHUTTERSTOCK

Il faut vaincre la dépression avant d’essayer de travailler sur votre couple


La dépression peut causer des ravages majeurs dans votre couple. Vous pourriez être tenté de corriger ce qui semble être de petits problèmes avant d’aborder le cœur de la maladie. Normalement, il serait raisonnable de demander à votre partenaire de l’aide pour les tâches ménagères ou de faire preuve de respect et de bien vous traiter. Travailler sur votre relation pendant que votre conjoint souffre de dépression peut cependant créer davantage de frustration. Concentrez vos efforts à vaincre la dépression en premier.

Sachez repérer les signes que votre mariage s’en va tout droit vers un divorce.

18 / 18
Si votre partenaire souffre de dépression, vous méritez tout de même des petites attentions de tous les jours.SHUTTERSTOCK

Respectez vos propres besoins


Si votre partenaire est dépressif, vous méritez tout de même des petites attentions de tous les jours. Une maison propre, des repas constants, un environnement aussi calme et familial que possible ainsi que des amis, une vie sociale, et des loisirs intéressants, par exemple. Autant que possible, cherchez à atteindre cet idéal de vie familiale.

Il est facile de passer votre temps à gérer les besoins et problèmes de votre conjoint. Toutefois, ne sacrifiez cependant pas vos propres intérêts et objectifs. N’oubliez jamais que vous êtes susceptible à la dépression, vous aussi. Profiter des petits plaisirs personnels vous aidera à prévenir cela, et vous serez davantage en mesure d’aider votre conjoint.

Contenu original Reader's Digest