Une cure détox en 5 jours et à base de vrais aliments

Vous envisagez faire une cure détox, mais n’êtes pas certaine de pouvoir survivre uniquement avec du liquide? Voici comment entreprendre une cure détox au jus en 5 jours tout en continuant de consommer de vrais aliments sains et complets.

1 / 5
Une cure détox de 5 jours à base de vrais aliments.Shutterstock

Lundi : Jour 1 de la cure détox

Dans le cadre de cette cure détox, en plus des portions copieuses de fruits et de légumes liquides, il faut absorber beaucoup d'eau . De plus, il faut éliminer le sucre, l'alcool et la caféine. Pour la nourriture, on donne la priorité aux aliments naturels et crus. Pensez salade et encore salade, et pouding aux graines de chia à l'occasion au déjeuner. Donc pas de viande, pas de glucides raffinés ni de produits transformés.

Mais je l'avoue! J'ai triché ce matin. Je suis arrivée au bureau autour de 8 heures tout en sachant que ma provision de jus et de nourriture ne serait pas livrée avant 9 h 30. J'ai donc succombé et me suis pris un café. Mais il était noir... Voilà! C'est dit!

Le premier déjeuner de ce régime était vraiment bon : un déjeuner probiotique en bocal comprenant un pouding de graines de chia, du yogourt à la noix de coco et des fraises. Comme collation au milieu de la matinée, j'ai pris un jus Be Green et une gorgée d'E3 Live. Pour ne rien vous cacher, la gorgée d'E3 Live m'a fait penser à un lac rempli d'algues. En cherchant sur Google j'ai constaté que c'était tout à fait ça : « algues organiques sauvages bleu-vert ».

Quand midi a sonné, j'étais morte de faim. J'ai mangé une salade de taboulé au chou frisé et bu beaucoup d'eau. À l'exception d'un verre de jus (Hydrate + Heal) dans l'après-midi, j'ai passé le reste de ma journée de travail à penser à mon prochain repas, ce qui n'est pas rare dans mon cas.

Mon mari et moi avons l'habitude de souper plus tard en soirée. Mais aujourd'hui, il m'a fallu souper (une salade végétale protéinée avec du quinoa, des lentilles, des pois chiches et du chou-fleur au curry) dès mon arrivée à la maison vers 18 h. Quand mon mari a pris à son tour son souper plus tard dans la soirée, je me suis contentée de ne lui en voler qu'une ou deux bouchées (je vous en donne ma parole !)

Pourquoi j'ai voulu essayer cette nouvelle cure détox en 5 jours

Ma réaction habituelle lorsque j'entends les mots « détox au jus » est de dire : « Non merci! » L'idée de passer des journées entières à me sustenter de liquides n'a rien pour moi d'une sinécure (sans compter que cela me rend très agressive, ce qui est scientifiquement reconnu pour nuire à mon couple). Ceci étant dit, mon régime alimentaire est arrivé à un tournant majeur et je dirais même, à une redéfinition complète. J'ai donc opté pour le régime proposé par Village Juicery de Toronto parce qu'il comprend de vrais aliments. Oui, une cure détox au jus dans laquelle on peut manger. Le programme se déroule en trois étapes : la préparation, l'élimination et le redémarrage. De plus, vous pouvez l'adapter à votre organisme et à vos objectifs.

En préparation à cette semaine de cure détox, la nutritionniste holistique Gabby Ouimet nous a suggéré de nous sevrer graduellement du café et du sucre afin d'atténuer tout symptôme de manque (comme le mal de tête ou l'irritabilité).

Avant de commencer cette cure détox, je me suis servi deux tasses de café et j'ai apprécié une bonne bière fraîche tout en dégustant un repas plein d'appétissants glucides.

Au cours des prochaines pages, vous trouverez mon compte-rendu quotidien de ce régime.

2 / 5
Des noix, de l'avocat et des chips de kale composent le jour 2 de cette cure détox.Shutterstock

Mardi : Jour 2

J'ai plutôt bien dormi cette nuit, sauf un réveil entre 4 et 5 heures du matin, quand mon mari a été appelé d'urgence au travail (je sais, c'est détestable !)

Le déjeuner était le même qu'hier et le dîner se composait d'une salade de kamut. Je trouve que les portions du midi (de la taille d'un petit pot) sont nettement inférieures à celles que j'ai l'habitude de manger, ce qui veut dire que je suis encore en mode ajustement.

Vers 14 heures, j'ai eu un coup de fatigue (encore plus que mon coup de pompe de l'après-midi habituel). J'ai pris à l'épicerie des croustilles au chou frisé et du beurre d'amande pour ma collation, ainsi que deux avocats et une boîte de pois chiches. Mon plan est de rendre mes salades plus nourrissantes en y ajoutant des avocats et des pois chiches, car j'ai toujours faim. Comme je poursuis en même temps un entraînement physique le matin, je dois me procurer un supplément d'énergie. J'ai découpé un des avocats et l'ai ajouté à ma salade du soir, ce qui m'a rassasiée jusqu'au coucher. Pour ce qui est des collations, je dois m'en tenir aux tisanes, aux croustilles de chou frisé, aux noix et aux graines bio, aux légumes crus et aux trempettes ainsi qu'aux fruits frais avec des beurres de noix crues.

Pour tout vous dire, le plus dur jusqu'à présent a été de couper le café. J'adore le café et il prend une très grande place dans mon rituel du matin, ce qui fait qu'il me manque énormément.

3 / 5
Pour combler le manque d'énergie suivant l'entraînement, un smoothie protéiné à base de fraises est venu s'ajouter à cette cure détox.Shutterstock

Mercredi : jour 3

Ma journée a débuté avec un entraînement intensif au centre Equinox de Yorkville (Toronto). Selon la nutritionniste holistique Gabby Ouimet, il serait préférable d'éviter des exercices trop exigeants durant une cure détox. Mais comme j'avais déjà planifié cet entraînement, elle m'a conseillé de prendre un jus avant le cours et de me recharger avec un lait protéiné aux fraises et aux noisettes à la fin de l'exercice. À l'arrivée au bureau, j'ai pris un déjeuner plus copieux : le Power Breakfast Jar. C'est un mélange de flocons d'avoine, graines de chia, lait de noix de cajou avec banane, fèves de cacao et graines de chanvre. Le dîner et le souper ont été identiques à ceux du jour précédent, à l'exception des pois chiches que j'ai ajoutés à ma salade du soir.

À part un petit mal de tête en fin d'après-midi et en soirée, je me suis sentie beaucoup mieux aujourd'hui qu'hier. Et beaucoup moins fatiguée. Selon Village Juicery, les symptômes de la détoxication comprennent des maux de tête, des douleurs musculaires et, dans certains cas, une baisse d'énergie.

Je suis également allée très souvent au petit coin. D'abord parce que je buvais beaucoup, mais aussi parce que mon corps semblait vouloir se débarrasser d'à peu près tout. J'ai demandé à la Dre Ouimet si c'était normal. Et elle m'a rassurée. « Il s'agit d'une réponse naturelle de l'organisme qui active les fonctions d'élimination pour stimuler la détoxication. C'est l'une des raisons pour lesquelles il est essentiel de boire beaucoup d'eau pendant ce processus », souligne-t-elle. Pour moi, jusqu'ici, tout va bien!

4 / 5
Les jus occupent une place importante de cette cure détox.Shutterstock

Jeudi : Jour 4

Si les deux premiers jours de la cure détox m'ont semblé une pénible ascension de la montagne, les deux derniers se sont plutôt apparentés à une descente facile. Je commence à me lasser des jus et j'apprécierais peut-être un peu plus de variété dans mon alimentation, mais dans les faits, je me sens beaucoup mieux avec beaucoup plus d'énergie. Je me suis même payé un petit jogging en soirée.

5 / 5
Une salade repas fait également partie de cette cure détox de 5 jours.Shutterstock

Vendredi : Jour 5 de cette cure détox

Victoire! La journée a été facile! Probablement parce que je savais que la cure détox touchait à sa fin. Pour tout dire, les envies ressenties en début de semaine ont totalement disparu. Je me sens désormais rassasiée avec des portions réduites, et j'ai même sauté les collations des deux derniers jours. Je n'ai même pas pu terminer mon repas-salade du soir. Bien qu'un seul repas trop riche suffirait à relancer mes signaux de faim, pour l'instant je me sens bien. Je vais tenter de manger des collations et des repas moins copieux et plus fréquents.

Certaines vérités que j'ai apprises cette semaine...

  • J'adore le café et ne veux plus jamais avoir à m'en priver. Je vais cependant m'en tenir à une tasse par jour.
  • La texture fait toute la différence. Le fait d'ajouter des aliments à textures variées à une simple salade peut la transformer en un repas tout rassasiant. Créez vous-même votre salade végétale protéinée en combinant quinoa, lentilles, pois chiches germés. Vous pouvez également y ajouter du brocoli, chou-fleur au curry, roquette, noix de cajou, graines de chanvre et de sésame.
  • Une bonne mastication favorise une bonne digestion. Un autre point qui caractérisait les repas de la cure est qu'ils exigeaient tous de mastiquer. Ainsi, une petite salade de chou frisé au taboulé m'a paru très consistante et m'a demandé une bonne mastication. Cette salade comptait des haricots mungos germés, des noisettes et des graines variées (tournesol, citrouille, sésame). On conseille de siroter lentement les jus et de faire comme si on les mâchait. Le but? Augmenter la sensation de satiété.
  • Le secret réside dans la préparation. Quand les choses se sont mises à se bousculer durant ma semaine, j'ai pu garder le cap et ne pas succomber aux fringales. C'est que tout était planifié et mes repas étaient faits d'avance.

 

Vous aimerez aussi:

Les 40 aliments les plus riches en antioxydants
Ballonnements: les 20 meilleurs trucs et astuces
10 habitudes minceur pour maintenir un poids santé