Share on Facebook

«Brown-out» au travail: 10 symptômes à ne jamais ignorer

Le «brown-out» se caractérise par une diminution soudaine de motivation, d’engagement au travail, un manque d’envie de s’investir dans notre boulot. Contrairement au «burnout», une personne en «brown-out» est toujours fonctionnelle, mais ne peut s’empêcher de penser à l’absurdité de son travail. Voici les 10 signes et symptômes du «brown-out» à ne jamais ignorer.

1 / 10
Brown out : vous travaillez de longues heures sans motivationProduction Perig-Shutterstock

Un premier signe que vous êtes en brown-out: vous travaillez de longues heures, mais sans aucun intérêt

Lorsque vous souffrez de brown-out, contrairement au burn out, vous êtes toujours fonctionnel et capable d’accomplir vos tâches au travail. L’ennui, c’est que les longues heures passées au bureau ne vous motivent plus et n’y trouvez plus aucun plaisir. Vous ne pouvez vous empêcher de penser à l’absurdité des tâches que vous devez accomplir. Théorisé par André Spicer et Mats Alvesson dans leur ouvrage The Stupidity Paradox, paru en juin 2016, bien que le phénomène en lui-même ne soit pas nouveau.

À ce jour, nous ne retrouvons pas encore de statistique précise au Québec et au Canada. Si de plus amples études scientifiques sont nécessaires afin d’établir l’étendue du phénomène, la firme américaine Corporate Balance Concepts a sondé 1000 cadres. Le résultat? La firme a découvert que 5 % des personnes sondées souffraient d’un burn out… tandis que pas moins de 40 % (vous avez bien lu!) d’entre eux souffraient d’un brown-out.

Sachez différencier le brown-out de ces symptômes du brun-out.

2 / 10
Brown out : le sentiment de ne jamais terminer son travailStokkete-Shutterstock

Autre symptôme du brown-out: vous avez l’impression que vous ne finirez jamais vos tâches

Malgré que vous travailliez sans relâche, vous avez l’impression que la pile de dossiers posée sur votre bureau ne diminue jamais! De toute façon, il est difficile pour vous de vous investir pleinement au travail parce que vous ne partagez pas les mêmes valeurs que votre employeur et vous n’arrivez plus à en faire abstraction.

Selon la psychologue organisationnelle Julie Carignan oeuvrant chez SPB Psychologie organisationnelle et en entrevue sur les ondes d’Ici Radio-Canada Première, l’une des principales causes du brown-out est ce sentiment d’être noyé sous un gros volume de tâches ennuyeuses et inutiles et que notre travail en vient à perdre de son sens. Tandis qu’un travail incompatible avec nos valeurs peut provoquer un sentiment de nuisibilité, avoir même l’impression de créer du tord et mener au brown-out.

Ne manquez pas ces signes que votre emploi ne vous convient plus.

3 / 10
Brown out : vous ne savez plus où se dirige votre carrièreNick Starichenko-Shutterstock

Vous ne savez plus quelle direction prend votre carrière?

Ce sentiment constant d’inutilité vous pousse à remettre toute votre carrière en question. Vous repensez à vos choix et à votre place dans l’entreprise au sein de laquelle vous n’êtes plus certains d’être vraiment importants.

En entrevue au site d’information Le Temps, la psychologue spécialiste du burn-out à Lausanne, Nadia Droz, définit le phénomène comme une démission intérieure. Le fait que l’univers du travail soit désormais accès sur la performance et non la valorisation avec des tâches très découpées ce qui rend, selon la psychologue, le coeur de son métier invisible et mène à ce sentiment d’inutilité.

Vous pensez vous êtes trompé de carrière? Voici comment vous replacer.

4 / 10
Brown out : n'avez plus envie de participer aux réunionsRoman Samborskyi-Shutterstock

Vous n’avez plus envie de contribuer aux réunions

Les réunions avec vos collègues se succèdent et se ressemblent. Vous n’avez plus l’envie ni l’énergie de vous y investir pleinement. Depuis quelque temps, lors de ces rencontres, vous n’offrez plus le que le minimum… De toute façon, à quoi bon donner tout ce que vous avez!

Pour être plus heureux au travail, posez ces 14 gestes pendant les pauses repas.

5 / 10
Brown out : toutes les raisons sont bonnes pour ne pas aller travaillerDmitry Melnikov-Shutterstock

Brown-out: toutes les excuses sont bonnes pour ne pas rentrer au travail

Dans une entrevue accordée à The Telegraph, Are you suffering from ‘brownout’?, Cary Cooper, professeur de psychologie organisationnelle et de la santé à la Manchester Business School explique que lorsque vous êtes brown-out, vous ne vous sentez plus investi dans votre travail et toutes les raisons deviennent bonnes pour rester à la maison. Dès les premiers symptômes de rhume vous préférez rester au lit, un mal tête vous empêche de vous rendre à votre rencontre.

Assurez-vous de respecter ces règles pour prendre une journée de maladie au travail.

6 / 10
Brown out : perte intérêt pour la vie de familleRido-Shutterstock

Vous avez perdu de l’intérêt pour votre vie de famille et sociale

Dans la même entrevue au journal The Telegraph, le professeur Cooper spécifie que votre désintérêt pour votre travail se fait ressentir également dans votre vie de famille et votre vie sociale. Une personne atteinte de brown-out, éprouve aussi moins de plaisir à pratiquer des activités sociales et peu démontrer une baisse d’intérêt devant sa famille.

7 / 10
Brown out : le nez toujours collé sur votre téléphone intelligentpcruciatti/Shutterstock

Vous consultez vos courriels matin et soir et même pendant vos congés

Les limites entre la vie professionnelle et personnelle sont plus floues, nous pouvons maintenant avoir accès à nos courriels à tout moment de la journée et même pendant les congés. La technologie a permis à votre travail de s’infiltrer dans toutes les sphères de votre vie, vous avez constamment le nez collé à votre téléphone prêt à répondre à vos courriels, ce qui a pu entrainer un sentiment de désengagement vis-à-vis votre boulot.

8 / 10
Brown out : vous ressentez de la fatigue physiqueESB Professional-Shutterstock

Physiquement, vous ne vous sentez plus en forme

Les symptômes du brown-out ne se font pas sentir uniquement sur le plan psychologique, vous pouvez aussi ressentir des signes physiques. Vous vous sentez moins en forme qu’à l’habitude et plus fatigué qu’à la normale. Vous mangez de plus en plus souvent de la malbouffe, également.

Suivez nos conseils pour stimuler votre énergie au travail.

9 / 10
Brown out : vous avez perdu votre sens de l'humourg-stockstudio-Shutterstock

Vous n’avez plus le sens de l’humour

Le brown-out attaque même votre sens de l’humour, vous riez de moins en moins et ce qui parvenait à vous amuser avant n’a plus d’effet. Et si l’on vous demande comment vous allez et comment se passe les choses au travail, votre réponse risque bien courte, n’ayant pas envie de vous étendre sur le sujet.

10 / 10
Brown out : vous doutez toujours de l'appréciation de votre patronmarvent-Shutterstock

Vous vous demandez constamment si votre patron aime votre travail

Ce n’est pas une question d’aimer votre patron ou pas, de bien vous entendre ou non. Mais vous ne savez jamais s’il apprécie votre travail ou s’il lui est sans importance. Consultez ces secrets que votre patron garde pour lui.

Si vous ressentez l’un ou plusieurs de ces signes, n’hésitez pas à aller consulter un psychologue. Vous pouvez également rencontrer votre patron ou les ressources humaines de votre entreprise, pour leur expliquer votre situation et demander de nouveaux défis dans vos tâches quotidiennes. Vous pouvez également voir le brown-out comme le signe qu’il est temps de changer de travail. Vous pouvez enfin consulter un orienteur professionnel ou un psychologue pour discuter de votre vie professionnelle.