À la mémoire de prince Philip: un siècle, une époque

Le prince Philip avait un intérêt réel pour la monarchie mais aussi pour de nombreuses causes qui le firent visiter le Canada à multiples reprises. Tour d’horizon sur la vie de celui qui accompagna la reine Elizabeth II dans son règne.

À la mémoire de prince Philip: un siècle, une époque.TORONTONEWS / ALAMY STOCK PHOTO
Le prince Philip, Duc d’Édimbourg, visite le Canada pour présenter de nouvelles couleurs au 3e Bataillon du Royal Regiment of Canada à Toronto, le 27 avril 2013.

Grâce à ses premiers pas en territoire canadien – en tant qu’officier de marine lors de la Deuxième Guerre mondiale afin de recevoir un titre de l’Ordre du Canada en 2013 – il n’existe aucun autre membre de la famille royale qui a profité d’une plus longue relation avec le Canada et son peuple que le prince Philippe.

En avril 2013, l’époux de la reine Elizabeth II, Son Altesse Royale le prince Philip, duc d’Édimbourg, entreprend ce qui sera sa dernière visite au Canada. À 91 ans – à l’époque – il avait déjà réduit de beaucoup ses périples outremer. Quoique l’intention de sa visite solitaire fût de présenter de nouvelles couleurs au 3e Bataillon du Royal Regiment of Canada à Toronto, l’évènement a été l’occasion de célébrer l’implication importante du prince Philippe avec les institutions du pays. Il a reçu les titres de Compagnon et de Commandeur de l’Ordre du mérite militaire – distinctions en l’honneur de 6 décennies de service dans la fonction publique.

Souvenez-vous de ces scandales de la famille royale qui ont choqué le monde!

Prince Philip, duc d’Édimbourg, 1921-2021.KEYSTONE PRESS / ALAMY STOCK PHOTO
Le prince Philip en novembre 1947, juste une semaine avant son mariage avec la princesse Elizabeth.

Prince Philip, duc d’Édimbourg, 1921-2021

Prince Philip de Grèce et du Danemark est né le 10 juin 1921 sur l’ile de Corfou. Il est le plus jeune des 5 enfants du prince Andrew de Grèce, un petit frère du roi Constantin 1er de Grèce, et de la princesse Alice de Battenberg, arrière-petite-fille de la reine Victoria. En 1922, la famille est forcée de fuir la Grèce à la suite d’un coup d’État. Ils s’installent d’abord à Paris, mais, dès 1928, la famille immédiate du prince Philip est dispersée aux quatre coins de l’Europe. Ses quatre sœurs aînées épousent des princes allemands, sa mère est internée dans un asile psychiatrique et son père part vivre à Monte-Carlo avec son amante. Alors que la future reine Elizabeth II profite d’une enfance en sécurité avec ses parents et sa sœur cadette Margaret, Philip est placé sous la gouvernance de différents membres de sa famille éloignée. Selon un des cousins du prince Philip, c’est lors de cette période qu’il écrit dans un carnet d’adresses qu’il n’a «aucune adresse fixe».

Les oncles et la grand-mère maternelle du prince Philip, tous en Angleterre, prennent en charge son éducation. La famille Mountbatten (anglicisé de Battenburg en 1917) envoie le jeune prince dans l’internat des écoles Cheam, en Angleterre, et Gordonston en Écosse. Le programme de Gordonston, mettant de l’avant les activités extérieures, inspire le prince Philip à créer, en 1956, le Duke of Edinburgh Award Program. En 1939, le prince rejoint la Marine royale comme cadet et sert dans la Deuxième Guerre mondiale en tant qu’officier de marine. En 1942, il est promu d’aspirant à Lieutenant et désigné second officier sur le HMS Wallace, qui d’ailleurs pris part dans l’Opération Husky en juillet 1943 et qui était présent dans la baie de Tokyo lorsque le Japon se rend, en 1945.

Prince Philip et la princesse Elizabeth: une histoire d’amour royale.PICTORIAL PRESS LTD / ALAMY STOCK PHOTO
La reine Elizabeth II et le prince Philip en décembre 1958.

Une histoire d’amour royale

Le prince Philip et la princesse Elizabeth se rencontrent enfant ici et là à des mariages de la famille, mais se remarquent réellement lorsque le prince escorte Elizabeth et sa sœur pour une tournée du collègue naval Dartmouth. L’adolescente de 13 ans est impressionnée par le jeune homme de 18 ans. Ils correspondent pendant la Deuxième Guerre mondiale et Philip visite le château de Windsor alors qu’il est en permission, lors d’un pantomime où la princesse Elizabeth joue le rôle principal d’Aladdin. La presse et le public spéculent à propos d’un possible amour royal, particulièrement après la publication de photos où l’on aperçoit Elizabeth et Philip sourirent et discuter lors du mariage de sa cousine Patricia Mountbatten en 1946. Le Palais de Buckingham annonce les fiançailles de la princesse Elizabeth et du lieutenant Philip Mountbatten le 9 juillet 1947; ils se marient le 20 novembre de la même année. Lorsque Philip est posté à Malte, Elizabeth le rejoint et ils passent leurs premières années de couple de 1949 à 1951, loin du regard de la foule. Le tout change dès qu’Elizabeth devient reine.

Cinéphile, trouvez-vous que les acteurs de la série The Crown ressemblent aux vrais membres de la famille royale?

Moderniser la monarchie

Le 6 février 1952, le roi George IV décède et la reine Elizabeth II succède au trône alors qu’elle n’a que 25 ans. Mariée au prince Philip depuis plus de 4 ans avec qui elle met au monde deux jeunes enfants (le prince Charles, né en 1948 et la princesse Anne, née en 1950), Elizabeth jouit d’une vie relativement normale jusqu’au couronnement. Philip laisse derrière une carrière prometteuse dans le milieu naval afin de soutenir la reine dans son nouveau rôle et participe activement au projet ambitieux qui a comme but de moderniser la monarchie.

Il préside sur le comité du couronnement en 1953, année où la cérémonie est télévisée pour la première fois. Il supporte aussi la réalisation du documentaire de 1969 sur la famille royale. Ce dernier offre, avec des scènes de la famille royale au quotidien, une idée de la vie derrière les portes du palais. Alors que Philip vieillit, il devient de plus en plus préoccupé avec l’intrusion de la presse dans la vie privée de la famille royale.

Connexions canadiennes

Philip était le parrain de plus de 800 organisations autour du globe, incluant 44 basées au Canada. Ses activités philanthropiques reflètent son intérêt pour la jeunesse, l’environnement, l’athlétisme, le milieu militaire et la technologie. Ses patronages canadiens incluent l’Institut aéronautique et spatial du Canada, L’Association Canadienne de Curling, le Royal Canadian Yacht Club et le Outward Bound Trust. Philip était aussi le Colonel en chef honorifique de six unités militaires canadiennes, patron de la Naval Officers’ Association of Canada et de la Royal Canadian Regiment Association en plus de la Honorary Commodore of the Royal Canadian Naval Sailing Association.

La plus célèbre des initiatives philanthropiques internationales du prince Philip est le Duke of Edinburgh Award Program, désormais présent dans 144 pays dont le Canada. Le prince créer le prix en 1946 afin d’encourager les jeunes adultes autour du globe à relever des défis, à passer du temps à l’extérieur et à contribuer à leur communauté. Plus de 500,000 jeunes canadiens ont participés au prix depuis sa création.

Le prince Philip lors des tournées royales du Canada.KEYSTONE PRESS / ALAMY STOCK PHOTO
La reine Elizabeth II et le prince Philip dansent à Rideau Hall, octobre 1951.

Tournées royales du Canada

Quoique Philip visite brièvement Halifax en Nouvelle-Écosse en 1941 en tant qu’aspirant, il fait sa première visite officielle avec la future reine Elizabeth II en 1951. Elizabeth et Philip sont un couple séduisant et le premier de la famille royale à traverser l’Atlantique en avion. Une image des deux tourtereaux dansants à Rideau Hall devient une image populaire pour les cartes postales du Canada. Alors qu’Elizabeth est plus réservée, Philip qui s’adresse fréquemment aux foules se mérite le surnom de «Good Old Phil».

Lors de la tournée royale de 1959 de la voie maritime du Saint-Laurent, Philip entreprend davantage d’engagements solos alors que la reine découvre qu’elle est enceinte du prince Andrew. La tournée est d’une durée de 45 jours et le couple royal traverse le pays en entier, d’abord en voguant vers le haut du Saint-Laurent sur le yacht royal Britannia puis en prenant le train, en s’envolant finalement vers le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest. À l’hôtel Royal York à Toronto, le prince Philip livre un discours sur l’importance de l’activité physique et l’éducation de plein air, alors qu’il est nommé président de l’Association Médicale canadienne.

Les décennies qui suivent verront le prince Philip visiter le Canada une douzaine de fois de plus, qu’il soit seul ou accompagnant la reine. Ses tournées en solitaires étaient en support de patronages canadiens, de régiments militaires ou d’évènements du Commonwealth. Il assiste à de nombreuses conférences d’étude du Commonwealth au Canada entre 1960 et 1970 et visite régulièrement afin de présenter le Duke of Edinburgh Award, ainsi que de participer à soupers-bénéfices pour le World Wildlife Fund Canada.

Découvrez les photos rarement vues de la princesse Diana.

De nature indépendante

En tant que monarque constitutionnel, la reine Elizabeth II doit demeurer supérieure aux politiques partisanes et doit éviter d’exprimer des opinions controversées. À l’inverse, puisqu’il n’est qu’un conjoint royal, le prince Philip obtient une plus grande liberté de parole. Au Canada, il aborde franchement la mission de la monarchie et sa pertinence pour le peuple canadien.

En 1969, dans une conférence de presse à Ottawa, Philip dit: «Je crois que c’est une idée totalement fausse d’imaginer que la Monarchie existe pour l’unique intérêt de la reine – c’est faux. Elle existe pour l’intérêt du peuple: dans un sens- nous ne venons pas ici pour notre santé. Nous pouvons trouver d’autres façons de nous divertir». Le commentaire «Nous ne venons pas ici pour notre santé» est souvent noté comme une erreur, mais l’analyse de l’évolution de la couronne est davantage mise de l’avant lorsque l’on fait référence à la citation.

Dans ses dernières années, il y a un intérêt nouveau pour la vie mouvementée du prince Philip à la suite du portrait qu’on lui fait dans les films et les téléséries du 21e siècle. The Crown sur Netflix romance les difficultés que le prince a semblé expérimenter lors de sa transition d’officier de la marine à conjoint de la reine. Alors que le scénariste Peter Morgan imaginait le prince Philipe aux prises avec des difficultés à occuper son temps pendant que sa douce moitié régnait sur le pays, il était pourtant bien occupé. Un horaire chargé avec de nombreux patronages, ses tournées royales seules et accompagnées de la reine ainsi que la supervision des propriétés royales britanniques à Sandringham et Balmoral.

Prince Philip: un héritage qui perdure.BART LENOIR / SHUTTERSTOCK.COM

Un héritage qui perdure

En 2016, le prince Philip se retire de la vie publique à la suite de son 96e anniversaire. Voici ce qu’il devrait se passer maintenant. Il lègue la plupart de ses patronages de charités et ses engagements militaires à ses enfants et ses petits-enfants. Lors de la pandémie de coronavirus de 2020-2021, il demeure au château de Windsor avec la reine. Ils sont vaccinés en janvier 2021, donnant l’exemple au Royaume-Uni et au Commonwealth. Dans sa dernière année, il fait d’occasionnelles apparitions publiques, louangeant l’effort des travailleurs de la santé et des professeurs au courant de la pandémie.

Grâce à ses premiers pas en territoire canadien en tant qu’officier de marine lors de la Deuxième Guerre mondiale afin de recevoir un titre de l’Ordre du Canada en 2013, il n’existe aucun autre membre de la famille royale qui a profité d’une plus longue relation avec le Canada et son peuple que le Prince Philip. Ses contributions à la société canadienne survivront à son décès et les plus jeunes continueront de participer au Duke of Edinburgh Award et de s’engager dans les multiples causes qu’il défendait incluant l’environnement, le Commonwealth et le futur de la Monarchie.

Popular Videos

Reader's Digest Canada
Contenu original Reader's Digest Canada