Share on Facebook

13 comportements qui font de vous un voisin détestable

Eh oui: pirater le wi-fi du voisin est bien du vol et emprunter sa tondeuse ou ses outils trop souvent peut nuire à un bon voisinage. Voici quelques règles à suivre pour rester en bons termes.

1 / 13
Voici 13 comportements qui font de vous un voisin détestable.AndriyShevchuk/Shutterstock

Parler en mal de ses voisins sur les médias sociaux

Il arrive un jour ou l’autre qu’un voisin vous importune. Si votre premier réflexe est de raconter le problème en ligne – que vous nommiez ou non la personne – cela fait de vous un mauvais voisin, explique Diane Gottsman, experte américaine de l’étiquette. «C’est un comportement passif agressif. Mieux vaut d’abord essayer de résoudre le problème en personne.» Ça ne se règle pas? Soumettez alors la question à l’association des propriétaires de votre quartier ou auprès de la municipalité, s’il y a des enjeux légaux.

Être voisins, c’est parfois bien plus qu’habiter la porte d’à côté. On vous dévoile des témoignages touchants de bon voisinage.

2 / 13

Vous tentez de recruter vos voisins dans votre entreprise.Gutesa/Shutterstock

Tenter de recruter ses voisins dans son entreprise

Les bons voisins cherchent à se soutenir mutuellement et à encourager les entreprises locales et les amis. Malheureusement, certaines compagnies exploitent ces rapports en en faisant leur modèle d’affaires. Non seulement ils poussent les gens à solliciter leurs amis et leurs voisins pour acheter leurs produits (huiles essentielles, maquillage, vêtements, chandelles, articles ménagers), mais aussi pour qu’ils deviennent membres de leur «équipe» de vente.

«Ce type de marketing de réseau est là pour faire de l’argent, mais vos voisins n’ont pas à devenir votre source de revenus, explique Diane Gottsman. Vous pouvez leur demander une fois si ça les intéresse d’y participer, mais n’insistez pas. En reparler après un refus est déplacé.»

Assurez-vous de savoir comment bâtir une relation de confiance avec vos voisins.

3 / 13
Vous piratez le wifi de vos voisins.antstang/Shutterstock

Pirater le Wi-fi de ses voisins

La technologie apporte des problèmes modernes: le piratage du service internet de quelqu’un est la même chose que l’utilisation de son tuyau d’arrosage pour votre pelouse (à ne pas faire). «Ça semble peu de chose, mais votre voisin paie pour ce service, l’équipement et l’électricité, rappelle Diane Gottsman. En plus, vous ralentissez sa vitesse internet et c’est purement et simplement du vol.»

Sans compter qu’il peut y avoir des conséquences sur la sécurité de vos renseignements personnels, auxquels votre voisin pourrait avoir accès. Alors, ne le faites pas, autant pour eux que pour vous. (Mais alors, comment savoir que quelqu’un vole votre réseau Wi-Fi?)

4 / 13
Vous mettez en ligne des photos des enfants des voisins.Michal Staniewski/Shutterstock

Publier en ligne des photos des enfants des autres

Que ce soit une photo charmante d’enfants qui courent sous les gicleurs d’arrosage ou celle d’adolescents qui passent sur les pelouses du voisinage à bicyclette et que vous voudriez bien attraper, c’est indélicat de mettre en ligne des photos des enfants des autres sur Internet.

Diane Gottsman explique: «La vie privée des gens doit être respectée, et à moins que vous n’ayez demandé la permission explicite de poster une photo de leurs enfants, ne marchez pas en eau trouble et abstenez-vous de le faire. Et si vous avez un problème avec les enfants du voisin, parlez-en à leurs parents en tête à tête».

5 / 13
Vous ne saluez pas votre voisin quand vous le croisez sur le trottoir.Nesolenaya Alexandra/Shutterstock

Ne pas saluer son voisin quand on le croise sur le trottoir

Une chose est de ne pas répondre au regard d’un étranger, mais ça ne peut être le cas lorsqu’il s’agit de votre voisin alors que vous êtes tous deux en train de promener votre chien.

Pour Bonnie Tsai, fondatrice et directrice de Beyond Etiquette, c’est vraiment impoli de ne pas saluer son voisin. «On pensera que c’est de l’arrogance ou de l’indifférence de votre part. Alors que ça demande peu d’efforts de faire un signe de tête, un bonjour ou échanger quelques bonnes blagues.»

D’ailleurs, il y a plusieurs bonnes manières qu’on n’aurait jamais dû abandonner!

6 / 13
Vous laissez votre chien faire ses besoins sur sa pelouse du voisin sans ramasser.Nukul Chanada/Shutterstock

Laisser son chien faire ses besoins sur la pelouse du voisin sans ramasser

Voici un péché capital entre voisins. «C’est vraiment mal élevé de laisser les excréments de son chien à la vue de tous ou dans le jardin des autres», dit Erin Askeland, experte en comportement animal à Camp Bow Wow. «Ce n’est pas seulement impoli, c’est grossier. Les crottes de chien peuvent transmettre des maladies, endommager les plantes et la pelouse, sans compter qu’elles sentent mauvais.» En tant que propriétaire d’un animal de compagnie, vous avez la responsabilité de nettoyer.

7 / 13
Vous demandez à votre voisin de vous prêter sa tondeuse.Aleksey Dushutin/Shutterstock

Emprunter régulièrement sa tondeuse

Autrefois, on pouvait facilement emprunter aux voisins une tasse de sucre ou des outils. Mais les normes ont changé, explique Diane Gottsman. «Aujourd’hui, les gens sont plus isolés et de telles demandes sont vécues comme des intrusions. À moins que vous ne connaissiez très bien votre voisin et ayez établi une relation amicale, ne lui demandez pas de vous prêter quoi que ce soit.»

Mais vous avez vraiment besoin de la tondeuse? Quand vous souhaiterez lui emprunter sa tondeuse, offrez-lui en remerciement de remplir le réservoir d’essence.

Impossible de ne pas être surpris par l’une de ces histoires de voisins bizarres.

8 / 13
Vous signalez votre voisin qui laisse ses poubelles sorties.Gary L Hider/Shutterstock

Dénoncer un voisin qui laisse ses poubelles sorties

Vous signalez à l’association des propriétaires que votre voisin laisse ses poubelles sorties. Dénoncer quelqu’un à l’association des propriétaires doit être un dernier recours, réservé aux choses qui causent un problème pour tout le quartier, selon Diane Gottsman. Les petites choses, comme l’arrosage à la mauvaise heure, les bacs à poubelle qui passent la nuit dehors ou une cour avant mal tenue, valent d’être ignorées. À moins d’en parler directement à la personne concernée. Comme les violations aux règlements de l’association s’accompagnent généralement d’amendes et d’animosité, «les petites choses peuvent entraîner un déchaînement exagéré: ça n’en vaut pas la peine».

9 / 13
Vous soufflez vos feuilles sur la pelouse du voisin.Rabbitti/Shutterstock

Souffler ses feuilles sur la pelouse du voisin

Parfois, les jardins sont partagés entre maisons jumelées ou sont très proches les uns des autres. Ce n’est pas une raison pour faire comme si le terrain du voisin vous appartenait. «C’est un manque de politesse de ne pas respecter les limites physiques ou autres de votre voisinage», affirme Bonnie Tsai.

On parle aussi des entrées d’autos et des haies. Faites en sorte que votre côté soit propre et ne laissez pas vos choses passer chez vos voisins, même s’il s’agit de «choses» naturelles comme des feuilles mortes ou de la neige. Si cela leur donne plus de travail, c’est un manque d’égard de votre part. Pensez à embaucher des professionnels si vous n’avez pas envie de faire les travaux d’automne.

10 / 13
Vous vous moquez de ce que votre voisin mange.Fit Ztudio/Shutterstock

Se moquer de ce que son voisin mange

Votre voisin parle-t-il une autre langue? Mange-t-il des aliments que vous jugez malodorants? Pratique-t-il une religion différente de la vôtre? A-t-il les cheveux teints de couleur étrange ou est-il couvert de tatouages? «Traitez-le avec respect et gentillesse, recommande Bonnie Tsai. C’est dans la nature humaine de juger les autres sur leurs différences, mais ce n’en est pas moins inacceptable.» Donnez aux autres le bénéfice du doute et ne tirez pas de conclusions déplacées.

11 / 13
Vous donnez à votre voisin des conseils non sollicités.Caftor/Shutterstock

Donner à son voisin des conseils non sollicités

Vous trouvez que leur style parental est trop permissif et qu’ils élèvent de la graine de pénitencier, ou que leur pelouse est jaunie et qu’ils devraient utiliser d’autres engrais?

Donner votre avis à vos voisins alors qu’on ne vous a rien demandé est malpoli. «Écoutez au lieu de parler», recommande Bonnie Tsai. Tout le monde connaît «ce type» qui n’arrête pas de dire aux autres quoi faire… et tout le monde l’évite. Ne soyez pas cette personne. Corrigez ces 12 mauvaises habitudes de conversation pour ne pas être impoli.

12 / 13
Vous acquiescez à tout ce que vous demande votre voisin.Rido/Shutterstock

Accepter tout ce qu’on vous demande

À première vue, une telle attitude semble être le contraire de l’impolitesse, puisque vous vous montrez gentil en vous rendant utile, n’est-ce pas? Mais en devenant par défaut le chien de garde du voisinage, le gardien des enfants, celui qui reçoit les livraisons et surveille l’arrêt de bus, vous risquez d’en pâtir. «Si vous dites oui à tout un chacun, vous éprouverez beaucoup de satisfaction sur le moment, mais cela pourrait aussi entacher vos rapports si toutes ces activités finissent par vous épuiser et que vous vous mettez à entretenir du ressentiment.» Il faut parfois se permettre de dire non.

13 / 13
Vous ne répondez pas aux invitations de vos voisins.fizkes/Shutterstock

Ne pas répondre aux invitations

Quand votre voisin vous invite à un barbecue, à l’anniversaire de son enfant, à un souper, à une dégustation de vin, à un mariage ou autre événement, vous lui devez une réponse rapide.

Malheureusement, souvent aujourd’hui, les gens ne répondent pas du tout alors que l’invitation porte la mention RSVP, ou attendent de savoir qui sera là avant de le faire. C’est de la plus grande impolitesse, dit Emilie Dulles, spécialiste du protocole et fondatrice de Dulles Designs. «Répondez dès que vous recevez l’invitation, et si vous le faites tardivement, présentez vos excuses pour votre retard».

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest!

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest