Manger des chips: pourquoi on ne peut plus s’arrêter, selon la science

Quand vous commencez à manger des chips, vous ne pouvez plus vous arrêter? Si ça peut vous rassurer, vous n’êtes pas seul à pouvoir passer à travers un sac…

Manger des chips: pourquoi on ne peut plus s’arrêter, selon la science.JIRI HERA/SHUTTERSTOCK
À chaque fois, vous faites la promesse de vous arrêter à une seule croustille – ou à une poignée – mais vous passez à travers le sac sans vous en rendre compte. Arrêter de manger des aliments salés une fois que vous avez commencé est très difficile. La raison pour laquelle vous continuez à plonger votre main dans le sac de chips n’a pas seulement à voir avec la saveur. (Que vous aimiez les chips ou plutôt le chocolat, voici ce que vos fringales révèlent sur votre santé.)

Selon une étude publiée dans Frontiers in Psychology, des chercheurs ont proposé trois aliments différents à des rats: de la nourriture standard, un mélange de graisses et de glucides ou des croustilles. Les rongeurs ont de loin préféré les croustilles aux deux autres options. Si ce n’est pas seulement la graisse et les glucides, c’est quoi?

Les chips sont principalement composées de sel et de graisse. Des études ont montré que la consommation de sel déclenche la libération de dopamine – un messager chimique qui contrôle le centre du plaisir de votre cerveau. Une fois que votre cerveau reçoit cette première récompense, il commence à en avoir de plus en plus envie.

Une étude australienne a été réalisée sur 48 adultes, qui pouvaient manger autant qu’ils le voulaient pendant quatre déjeuners différents. Les plats de pâtes semblaient fondamentalement les mêmes, à une exception près: la teneur en sel et en matières grasses. La sauce était soit faible en gras / faible en sel, faible en gras / riche en sel, riche en matières grasses / faible en sel ou riche en matières grasses / riche en sel. Les participants ont essayé chaque combinaison une fois au cours des quatre semaines.

Peu importe la quantité de graisse contenue dans la nourriture, les participants mangeaient 11% de calories et de nourriture en plus lorsque la sauce était très salée, selon les résultats du Journal of Nutrition. (Apprenez à reconnaître les 7 signes que vous mangez trop de sel.)

Avec une sauce riche en matières grasses, les participants ont mangé 60% de calories en plus, mais pas nécessairement de nourriture supplémentaire en matière de quantité. La graisse elle-même est riche en calories, de sorte que les volontaires mangeaient plus de calories avec la même quantité de nourriture.

Normalement, les graisses contribuent à rendre un repas plus satisfaisant. Lorsque la nourriture est faible en sel, il est facile de se maîtriser au lieu de trop manger, explique l’auteur de l’étude Russel Keast, professeur de sciences sensorielles à l’université Deakin. «Mais lorsque nous ajoutons du sel à cette nourriture, les signaux disparaissent», confie-t-il au Time. Des chips grasses, mais sans sel ajouté sont une chose, mais quand vous y ajoutez du sel, votre cerveau a besoin d’autant de sodium (et de dopamine) qu’il peut en obtenir.

Popular Videos

Contenu original Reader's Digest