Share on Facebook

Les bienfaits santé des courges

La courge spaghetti, la courge butternut, la courge poivrée, bref, une variété de courges sont à l’honneur à l’arrivée de l’automne.Plaisirs Santé vous informe sur quelques bienfaits des courges d’hiver les plus connues.

1 / 5
Les courges d'hiver regorgent de bienfaits pour la santé.Studio Barcelona/Shutterstock

Les courges d’hiver et leurs bienfaits

Des recettes à la courge pour faire soit des potages, des ragoûts ou des muffins abondent et les vertus de la courge sont multiples. Voici nos 25 meilleures recettes. Dans la famille des courges d’hiver, la courge spaghetti, la courge musquée et la courge poivrée sont parmi les plus en demande dans les épiceries. La citrouille est toutefois celle qui emporte la palme d’or en termes de popularité à cause de son lien direct avec la fête de l’Halloween. Pourtant, il y aurait intérêt à la voir autrement qu’un simple accessoire décoratif, car elle regorge de vitamines.

Selon Extenso, le centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal, les courges d’hiver les plus nutritives sont les suivantes (et ce, dans l’ordre présenté): la courge musquée, la citrouille, la courge poivrée et la courge spaghetti. Même si les courges possèdent les mêmes vitamines et minéraux, il demeure que chaque espèce possède ses particularités. Plaisirs Santé vous informe sur des bienfaits reliés à chacune des quatre courges évoquées ci-haut.

2 / 5
eZeePics/Shutterstock

La courge musquée, ou butternut: la plus nutritive


La courge musquée, aussi appelée courge butternut, est reconnue pour sa chair tendre et son parfum unique, qui s’apparente à l’odeur de la noisette. Selon Extenso, elle est aussi celle qui recèle le taux le plus important en vitamine A et C, parmi les courges énumérées précédemment. Au niveau physique, la vitamine A maintient en santé notre vue, notre peau et protège nos muqueuses (voies respiratoires et urinaires) contre les agents pathogènes. La vitamine A contribue aussi à la santé interne de notre organisme, car elle joue un rôle dans la croissance des os et de la reproduction. Quant à la vitamine C, c’est connu, c’est un bouclier de prévention contre le rhume, puisqu’elle renforce le système immunitaire. Aussi, fait intéressant aussi à noter: la présence de vitamine C dans un repas permet de mieux absorber le fer des aliments.

La vitamine C fait également partie de la famille des antioxydants, soit des molécules qui réduisent l’oxydation des cellules du corps. En d’autres mots, un antioxydant contribue à la vitalité d’une cellule, car il diminue les risques qu’elle soit affectée ou détruite par le processus naturel d’oxydation relié au vieillissement. Alors quoi de mieux qu’un bon potage à la courge musquée pour vous garder au chaud et loin des microbes tandis que le froid s’installe.

Retrouvez notre recette de potage velouté à la courge musquée et à la sauge.

3 / 5
Parmi les courges, la citrouille est la plus populaire.Billion Photos/Shutterstock

La citrouille: un aliment à apprivoiser


Associer la citrouille aux sorcières et aux bonbons est devenu un réflexe presque systématique. Cependant, il serait bénéfique de prendre l’habitude de percevoir la citrouille pour ses vertus alimentaires. Celle-ci arrive en deuxième place, parmi les courges d’hiver les plus nutritives, d’après Extenso. Essayez ces recettes santé pour cuisiner la citrouille.

La citrouille est composée à 93% d’eau, représentant ainsi une bonne source alimentaire hydratante. Sa couleur orangée résulte de la présence importante de bêta-carotène que recèle sa chair. Le bêta-carotène est aussi un antioxidant, donc un allié pour maintenir nos cellules en santé. Selon le site de Passeport Santé, pour maximiser l’assimilation du bêta-carotène, pensez à incorporer un peu de corps gras dans votre assiette, tel que de l’huile d’olive ou des noix, notamment des pacanes, des noix de Grenoble, des graines de tournesol ou…de citrouille. En effet, les graines de citrouille sont des petits trésors à conserver. Elles ont un effet positif sur la santé hormonale féminine et le syndrome prémenstruel. À considérer donc comme grignotines ou agréments pour votre salade.

Par ailleurs, s’il vous est difficile de dissocier citrouille de sucreries, alors convoitez l’idée de préparer la classique tarte à la citrouille. En plus de vous sucrer le bec, celle-ci a l’avantage d’être une bonne source de calcium, de phosphore et de protéines. Plus intéressant que des bonbons d’Halloween, composés presque uniquement de sucre.

4 / 5
La courge poivrée est riche en potassium.Brent Hofacker/Shutterstock

La courge poivrée: riche en potassium


La courge poivrée est celle qui possède le plus de potassium, parmi les courges d’hiver, selon Extenso, le centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal. Les aliments riches en potassium peuvent réduire les risques de maladies cardiovasculaires et ainsi, équilibrer la pression artérielle. Par ailleurs, comme ce minéral est aussi essentiel à la contraction musculaire du coeur, il peut diminuer certains problèmes de cet organe sanguin. Une purée de courge poivrée, par exemple, est donc à considérer dans le menu des personnes âgées et de celles souffrant d’hypertension ou de diabète.

Le potassium contribute aussi au bon fonctionnement des reins et des glandes surrénales. Ceux souffrant d’insuffisance rénale doivent toutefois en modérer leur consommation. Par ailleurs, ce minéral vieille à l’équilibre acido-basique du corps. À savoir qu’une carence en potassium peut causer des crampes musculaires, des douleurs abdominales et de la constipation.

Un défi lors de la cuisson de la courge poivrée est que sa texture peut rendre difficile son épluchage. Afin de faciliter la tâche, il est recommandé de la couper en quartiers et de la faire cuire, soit à l’eau, au four ou à la vapeur. Il sera ensuite plus facile de la peler. Découvrez notre recette de courge poivrée farcie.

5 / 5
La courge spaghetti est une bonne alternative aux spaghettis traditionnels. vm2002/Shutterstock

La courge spaghetti: plus santé que des pâtes commerciales


La courge spaghetti est très populaire dans les cuisines du Québec. Les filaments jaunes de cette courge représentent une substitution intéressante aux pâtes alimentaires, car elles ne contiennent pas de gluten et sont peu caloriques. Pour la même portion de 100 grammes, la courge spaghetti recèle 27 calories contre plus de 150 calories retrouvées dans des pâtes de spaghetti enrichi et commerciales, peut-on noter sur le site de Santé Canada.

Pour obtenir du spaghetti « al dente » issu cette courge jaunâtre, rien de plus simple: couper en deux la courge, dans le sens de la longueur, retirer les graines, la faire cuire dans le four à 350 F pendant 20 minutes de chaque côté et le tour est joué. Il suffit ensuite de gratter sa chair cuite avec une fourchette pour y recueillir de tendres filaments dorés.

La sauce à spaghetti peut être servie à même la demi-courge avec une poignée de parmesan. Une façon originale de mettre la table et réduisant du coup votre lot de vaisselle à laver. La courge spaghetti peut aussi être tout simplement assaisonnée d’huile d’olive, ou de beurre, d’ail et de quelques fines herbes (persil, basilic). La fourchette à la main et vous avez devant vous un festin pour vos papilles gustatives.

Consultez la liste des fruits et légumes qui sont tellement meilleurs en automnes.