Share on Facebook

COVID-19: comment agir avec ceux qui transgressent les règles de distanciation sociale

Vous faites face à un contrevenant zélé des consignes de distanciation sociale? Suivez ces conseils d’experts en étiquette, pour garantir votre sécurité et votre intégrité.

1 / 11
Comment agir avec ceux qui transgressent les règles de distanciation sociale?TAIYOU NOMACHI/GETTY IMAGES

Les fautifs font la fête…

… mais avec la COVID-19, il y a des conséquences. Il faut se protéger et protéger les autres de ce virus en suivant rigoureusement les consignes émises par les experts de la santé. Que faire si vous tombez sur quelqu’un qui enfreint les règlements, volontairement ou pas? Retenez ces conseils pour vous déplacer dans ce monde en déconfinement dans lequel nous nous retrouvons.

Visionnez ces photos de la «nouvelle normalité» des restaurants en temps de pandémie.

2 / 11
Trouver les mots pour parler de distanciation sociale.LUIS ALVAREZ/GETTY IMAGES

Les mots pour le dire

Il nous arrive parfois de négliger les solutions les plus simples. Si vous croisez quelqu’un qui défie les règles de distanciation sociale, tâchez de lui expliquer les raisons pour lesquelles vous préférez vous y conformer. «Soutenez votre argumentation par des faits convaincants», conseille Jennifer Tomko, psychothérapeute de Clarity Health Solutions. «Il arrive qu’une personne bien renseignée change d’avis.» Cette approche n’est peut-être pas infaillible, mais elle mérite qu’on l’essaye avant de déclarer forfait, souligne-t-elle.

Voici pourquoi les mesures d’éloignement social sont nécessaires.

3 / 11
La confrontation directe est à éviter quand on aborde le sujet de la distanciation sociale.LUIS ALVAREZ/GETTY IMAGES

La confrontation directe à éviter

Pour gérer une situation délicate comme celle-ci, il vaut toujours la peine de rester courtois. Le recours à un ton modéré plutôt qu’accusateur donnera de meilleurs résultats. «Lorsque vous confrontez un rebelle de la distanciation sociale, le mieux est de présumer (ou de lui laisser croire) que cette infraction est mineure et sans malveillance, d’éviter tout ton incriminant et de rester éthiquement neutre», conseille Nick Leighton, expert en étiquette de wereyouraisedbywolves.com. Jennifer Tomko ajoute: «Ne faites pas la morale. Évitez la dispute.» Prenez-les plutôt par les sentiments!

Si vous hésitez, voici comment choisir la meilleure solution entre masque de protection ou visière.

4 / 11
Il faut bénéfice du doute à ceux qui ne respectent ps la distanciation sociale.JUSTIN PAGET/GETTY IMAGES

Le bénéfice du doute

Si pour certains, le refus du port du masque ou du respect de la distanciation sociale équivaut à un acte de protestation, ceci n’est pas toujours le cas chez ceux qui n’ont pas de couvre-visage. «Les gens sans masque, trop près des autres ou en visite chez leurs amis ne défendent pas tous une cause. Ils ont peut-être tout simplement oublié leur masque sur le siège arrière de l’auto», explique Jennifer Lynn, experte en étiquette et élégance de elegantlivingeveryday.com. «Ce qui semble être une résistance à la distanciation sociale pourrait être un oubli de cette nouvelle consigne qui n’est pas familière. Un petit rappel amical arrangera les choses. Sinon, désamorcez la situation en quittant les lieux ou en passant à autre chose.»

5 / 11
La distanciation sociale doit être la responsabilité de tous.NITAT TERMMEE/GETTY IMAGES

La responsabilité se partage

Dans le cadre professionnel, il vaut souvent mieux faire part d’un problème à l’administration que de tenter de régler soi-même le cas d’un employé ou d’un collègue. Il existe dans certains lieux de travail un processus qui permet de signaler un problème sans avoir à identifier le responsable. Il suffit d’avertir son patron que quelqu’un ne respecte pas les consignes.

Assurez-vous de connaître les symptômes de la COVID-19 et leurs complications.

6 / 11
Si quelqu’un n’a pas respecté la distanciation de 2 m dans les lieux où vous vous trouvez, reculez d’un pas.URBAZON/GETTY IMAGES

Le recul nécessaire

À exécuter littéralement. Si quelqu’un n’a pas respecté la distanciation de 2 m dans les lieux où vous vous trouvez, reculez d’un pas. Sinon, croisez les bras et penchez-vous vers l’arrière. «Cela servira d’avertissement subtil de ne pas trop s’approcher de vous», précise Jennifer Lynn. Le langage corporel est essentiel quand le visage est masqué. On comprend à quel point il peut être utile dans les circonstances.

7 / 11
Ne vous frustrez pas avec le respect de la distanciation des autres.DRAZEN ZIGIC/GETTY IMAGES

Le contrôle réaliste

La pandémie ne touche pas que la santé physique. Elle agit également sur le mental. Le fait de vous concentrer sur les choses que vous pouvez contrôler vous permettra de rester détendu et serein. «N’oubliez jamais que vous n’avez aucune prise sur les décisions des autres, rappelle Jennifer Tomko. Cessez alors de vous laisser envahir par la frustration à cause de leurs actes et rassurez-vous en pensant que vous faites tout en votre pouvoir pour garantir votre sécurité.» Un peu de renforcement positif vous fera du bien.

Retrouvez 25 choses du quotidien que nous ne tiendrons jamais plus pour acquises.

8 / 11
Si vous vous sentez menacé par quelqu'un qui ne respect pas la distanciation sociale, vous être libre de partir.URBAZON/GETTY IMAGES

Le droit de s’en aller

Moi mes souliers… vont vous éloigner des contrevenants aux règles du coronavirus. «Si vous vous sentez menacé, vous pouvez quitter les lieux avec diplomatie», explique Ken Eulo, co-fondateur du cabinet juridique Smith & Eulo. Jennifer Lynn renchérit: «Si vous avez l’occasion de partir, faites-le. Rien ne sert en ce moment de s’entêter et d’essayer de changer l’idée des autres.» Alors, dès que faire se peut, tournez les talons.

9 / 11
Il se peut qu’on enfreigne la règle de la distanciation sociale sans aucune intention de vous nuire.SOUTH_AGENCY/GETTY IMAGES

À ne pas prendre personnellement

N’oubliez pas que nous vivons une situation sans précédent. Et il se peut qu’on enfreigne la règle de la distanciation sociale sans aucune intention de vous nuire. Il en va de même pour ceux qui la suivent et qui cessent soudainement toute embrassade ou poignée de mains conventionnelles. «Nous avons créé une habitude sociale ancrée de se serrer la main, s’enlacer ou se faire la bise. Mais cela a pris fin, du moins pour un avenir rapproché. Ce n’est ni par impolitesse ni par hostilité», souligne Jennifer Tomko. Et surtout pas à cause de vous.

Tout cela fait partie des formules de politesse à éviter à cause du coronavirus.

10 / 11
La distanciation sociale et le pouvoir de la confiance.MILJKO/GETTY IMAGES

Le pouvoir de la confiance

On peut se trouver dans des situations imprévues en ces temps inhabituels. Faire preuve de leadership dans vos conversations et vos interactions tout en vous montrant confiant et rassurant pourrait bénéficier à tous. «Il ne faut pas cesser de saluer les gens de façon formelle. Créez rapidement un contact visuel, gardez la distance nécessaire et souriez. Soulignez l’aspect inhabituel du moment», conseille Anne Corley Baum, experte en étiquette professionnelle. «Présentez-vous, souriez, hochez la tête et reprenez votre travail courant. Votre détermination va réconforter et apporter aux autres un sentiment de confiance essentiel durant cette épreuve.»

11 / 11
Distanciation sociale: ce qui compte le plus en ce moment est de démontrer de la compassion pour soi et pour les autres.FG TRADE/GETTY IMAGES

La compassion avant tout

Ce qui compte le plus en ce moment est de démontrer de la compassion pour soi et pour les autres. Concentrez-vous sur ces pensées éternelles: «Soyez bon pour tous ceux que vous croisez, car ils mènent leurs propres combats.» «Ayez de l’empathie pour ceux qui ne suivent pas les règles», conseille la Dre Diane Thompson, directrice médicale en santé comportementale de Centura Health. «Ils souffrent peut-être d’un handicap ou d’une mauvaise compréhension des faits, qui sait?» Jennifer Lynn approuve: «Soyez patient, accordez toujours le bénéfice du doute aux gens et cessez de chercher un bouc émissaire. Votre colère et votre impatience vont déteindre sur les autres, alors qu’il leur faut de l’amour et de la gratitude.» Désamorcez les côtés négatifs de la crise de la COVID-19 par une attitude positive. Cela peut paraître illusoire, mais vous constaterez bientôt le bienfait que cela procure.

En contexte de pandémie, assurez-vous de connaître ces règles d’étiquette avant de visiter des amis.

Contenu original Reader's Digest