Share on Facebook

Coronavirus: le masque de protection fait maison est-il vraiment efficace?

Si vous fabriquez un masque de protection maison, serez-vous vraiment protégé contre le coronavirus? Voici l’avis des experts sur le sujet.

1 / 6
Coronavirus: les masques de protection.supawat bursuk/Shutterstock

Après des semaines à répéter que la population n’avait pas besoin de porter des masques de protection, les autorités et les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) aux États-Unis ont modifié leurs directives pour les travailleurs qui ne font pas partie du secteur de la santé, en recommandant le port du masque pour tout le monde, afin de se protéger et de protéger les autres du coronavirus.

Ce changement radical a des implications sur les entreprises qui offrent des services essentiels, comme les épiceries, les transports en commun ou les cliniques médicales. Les gens devront porter des masques pour pouvoir y entrer. Mais avec la pénurie d’équipements médicaux, il faut faire preuve de débrouillardise et c’est ainsi que de nombreuses personnes ont commencé à fabriquer leur propre masque.

Pourquoi ce changement? Jusqu’ici, les experts pensaient que la seule façon de contracter le virus était par contact direct avec les gouttelettes respiratoires d’une autre personne après que celle-ci ait éternué ou toussé. Aux États-Unis, lors d’une répétition en mars d’une chorale de l’état de Washington, les deux tiers des participants sont devenus malades alors que personne n’avait de toux ni d’éternuements. Les spécialistes se sont rendu compte que la transmission par d’autres sources était probable, par des particules beaucoup plus petites, appelées aérosols, qui flottent plus longtemps dans l’air expiré.

Si l’haleine d’une personne contaminée peut vous faire tomber malade, le port du masque devient encore plus nécessaire. Mais votre création maison est-elle efficace? Nous avons parlé à des experts pour connaître à quel point elle pourrait vous protéger.

Assurez-vous de connaître les symptômes du coronavirus à surveiller.

2 / 6
Coronavirus: degré d’efficacité d’un masque de protection fait maison.matuska/Shutterstock

Les avantages du masque


On peut discuter à l’infini du degré de protection qu’offre un masque maison. Le Dr Shawn Nasseri, oto-rhino-laryngologiste (spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge) et chirurgien au Cedars Sinai de Los Angeles, croit que les masques de tissu sont assez bons, mais que les masques respiratoires et chirurgicaux sont meilleurs. «Les masques maison protègent la zone du visage qu’ils couvrent, mais ne sont pas aussi efficaces que les autres. Les matériaux des masques respiratoires ou chirurgicaux ainsi que les systèmes de filtre qui les composent sont plus efficaces que les masques maison en coton.»

Comme on manque de données scientifiques, certains experts doutent de l’efficacité des versions maison. «On n’a pas de preuves basées sur des études scientifiques à ce sujet. Il y aurait des indices, mais à vrai dire on n’en sait rien», explique Jonathan D. Mayer, Ph. D., professeur émérite à l’université de Washington, spécialisé en épidémiologie des maladies infectieuses. «Cependant, si ces masques sont fabriqués à partir de draps de coton ou de T-shirts à mailles fines, selon les recommandations des CDC et d’autres organismes, ils vont stopper les gouttelettes les plus grosses qui contiennent le virus.»

D’autres médecins sont convaincus que ces masques procurent zéro protection. «Les masques de tissus n’ont pas leur place dans les soins de santé», affirme Lisa Brosseau, professeure retraitée de l’université de l’Illinois à Chicago qui est une experte en protection respiratoire. «Pour arrêter les gouttelettes, mieux vaut un écran facial qui couvre tout votre visage. Si vous imaginez qu’un masque de tissu fera une différence et que c’est mieux que rien, c’est une attitude dangereuse.»

Ceux qui ont des doutes soulèvent des préoccupations valables. La plupart des spécialistes croient au port du masque, non pas pour vous protéger des autres, mais pour protéger les autres de vous.

Essayez ces techniques pour cesser de vous toucher le visage et limiter la propagation des germes.

3 / 6
Masque de protection: une barrière entre vous et ceux qui sont vulnérables.FamVeld/Shutterstock

Une barrière entre vous et ceux qui sont vulnérables


«L’intérêt du port du masque est de protéger les autres», affirme Paula Cannon, professeure de microbiologie moléculaire et d’immunologie à la faculté de médecine Keck de l’université de la Californie du Sud (USC). «Le virus est sournois, car les gens qui en sont infectés peuvent ne pas le savoir, explique-t-elle. Vous pouvez être présymptomatique – vous avez le virus et vous vous réveillerez demain avec des symptômes, mais vous êtes déjà contagieux – ou encore, vous êtes infecté, mais vous êtes complètement asymptomatique.»

La progression silencieuse est un sujet grave, souligne le Dr Nasseri: «on a constaté dans des pays comme Singapour ou l’Islande que jusqu’à 10% des patients étaient asymptomatiques ou avec de faibles symptômes de rhume.» Même si vous ne vous sentez pas malade, faites comme si vous l’étiez et restez prudent. «Si vous toussez ou éternuez dans un masque de tissu, celui-ci arrêtera la grande majorité des gouttelettes respiratoires. Vous exposerez moins ainsi les membres de votre communauté.»

Le masque sert à protéger votre entourage, ajoute Paula Cannon. «Portez-le pour protéger vos voisins, les aînés et les autres. Vous pourriez même prendre un marqueur pour écrire sur votre masque ‘’Je fais ça pour ma grand-mère’’.»

Voici pourquoi le risque de décès dû au coronavirus est plus élevé chez les hommes et les personnes âgées.

4 / 6
Pour que votre masque de protection soit le plus efficace possible.MOMO PRODUCTIONS/GETTY IMAGES

Pour que votre masque soit le plus efficace possible


Suivez ce guide pour fabriquer votre propre masque facial. N’oubliez pas cependant qu’il est très important de le porter comme il faut. Le Dr Nasseri recommande de prendre «un tissu épais de coton, comme un torchon. Si vous utilisez un T-shirt, un bandeau ou un foulard, assurez-vous d’en mettre deux épaisseurs. Le masque doit bien épouser la forme du visage et couvrir 2,5 cm (1 po) au-dessus des narines et sous le menton.»

Kathleen Winston, Ph. D., et doyenne du College of Nursing à l’université de Phoenix, dit que pour être efficaces les masques maison doivent répondre aux critères suivants:

  • être ajustés aux côtés du visage, tout en restant confortables
  • s’attacher aux oreilles avec des cordons ou des boucles
  • être faits de plusieurs épaisseurs de tissu
  • permettre de respire sans restriction
  • être lavables à la machine et passer à la sécheuse sans changer de forme et sans que cela les abîme.

Avec ou sans masque, toutes les autres mesures d’hygiène doivent continuer de s’appliquer. «Les meilleures mesures pour se protéger du virus sont la distanciation sociale, le lavage fréquent des mains et le nettoyage des surfaces», dit Marie-Claude Couture, Ph. D., professeure adjointe à l’université de San Francisco. «Les masques ne remplacent pas les autres mesures de santé publique comme la distanciation sociale et l’hygiène des mains.»

Mieux vaut éviter ces formules de politesse à cause du coronavirus.

5 / 6
Masque de protection: protégez vos yeux si vous prenez soin de quelqu’un de malade.ER PRODUCTIONS LIMITED/GETTY IMAGES

Protégez vos yeux si vous prenez soin de quelqu’un de malade


«Il y a une chose que les médias n’ont pas mentionnée: la protection des yeux», ajoute le Dr James Cherry, chercheur à la faculté de médecine David Geffen de l’UCLA et professeur au service des maladies infectieuses de l’hôpital pour enfants Mattel (UCLA). Il explique que les virus respiratoires entrent par deux portes: le nez et les yeux. «Plusieurs virus peuvent infecter par les yeux, et on n’en sait rien encore pour la Covid-19.»

Laura Cannon pense aussi que la protection des yeux est impérative, mais seulement pour le personnel médical. Elle ne croit pas que ce soit nécessaire pour le grand public. «Si vous êtes un travailleur de la santé qui sera en contact avec des porteurs de coronavirus, vous devez absolument porter une protection pour les yeux, ou visière.»

«Dans de telles circonstances, le risque que quelqu’un vous tousse au visage (et dans les yeux) est réel.» Pour le grand public, la distanciation sociale à 2 mètres (6 pi) et le port du masque devraient assurer une protection suffisante. «Quand vous êtes à l’épicerie, si vous restez à distance des autres (2 m) et que quelqu’un qui porte un masque tousse, vous n’aurez pas de gouttelettes infectées dans le visage.»

Trouvez des réponses à vos questions sur le coronavirus.

6 / 6
Les bienfaits psychologiques des masques de protection.KMATIJA/GETTY IMAGES

Les bienfaits psychologiques des masques


«Si vous sortez de chez vous avec un masque, dit Laura Cannon, vous envoyez un message important qui déstigmatise le port du masque. Comme la règle s’applique à tous, vos voisins ne peuvent pas se demander ‘’est-ce qu’il en porte un parce-qu’il est contagieux ?’’ C’est dorénavant un comportement normalisé, et c’est plus facile pour tous. Au fond, c’est comme boucler sa ceinture de sécurité en auto, le port du masque s’applique à tous.» Dans ces temps incertains et durs sur le plan émotif, c’est important.

Il y a une autre raison positive pour le mental selon Laura Cannon «Le port du masque est une façon visible de dire ‘je tiens compte des autres, nous sommes tous dans le même bateau, je fais ma part, je démontre de l’attention et de la considération pour les autres.»

Voici pourquoi les mesures d’éloignement social sont nécessaires contre le coronavirus.

Contenu original Reader's Digest