Share on Facebook

8 problèmes de santé embarrassants à connaître

Ne cachez pas les symptômes seulement parce que vous êtes gênée de demander de l’aide. Voici 8 problèmes de santé embarrassants que vous préférez taire, mais que vous devriez mieux connaître!

1 / 8

La constipation

Lorsque vous êtes constipée, vos intestins ne fonctionnent pas avec régularité et cet état provoque des selles dures et sèches qui ont de la difficulté à transiter. Les habitudes de transit intestinal sont différentes pour chacun. Certaines personnes vont à la selle chaque jour tandis que d’autres peuvent y aller deux ou trois fois par semaine. Vous souffrez de constipation lorsque votre rythme habituel ralentit de façon importante.

Ne souffrez pas en silence; apprenez à prévenir et traiter la constipation.

2 / 8

L’incontinence

Il y a deux types courants d’incontinence. Si vous avez une petite perte lorsque vous riez, éternuez ou forcez pour soulever un objet ou pour courir vite par exemple, vous faites de l’incontinence à l’effort. Votre sphincter urinaire, soient les muscles entourant l’urètre qui transporte l’urine depuis la vessie, est faible et s’ouvre au cours d’un effort. Si vous éprouvez une envie imprévisible et irrésistible d’uriner et pensez ne pas pouvoir atteindre la toilette, il s’agit d’incontinence par impériosité. Cet état débute par une hyperactivité de la vessie, une envie d’uriner forte et trop fréquente. Le problème survient lorsque les muscles entourant la vessie se contractent abruptement, provoquant une envie soudaine. Le sphincter et les muscles pelviens peuvent arriver à contenir la pression de l’urine, mais la vessie insiste pour être soulagée.

Les types d’incontinence plus sévères sont l’incontinence par trop-plein et l’incontinence totale. Les personnes qui éprouvent ces problèmes ont besoin d’appareils particuliers pour contenir le trop-plein d’urine.

 

Apprenez-en davantage sur l’incontinence.

3 / 8

L’acné adulte

L’acné survient lorsque les glanses sébacées situées sous les follicules pileux, souvent sur le visage, dans le cou, le dos ou la poitrine sont bouchées, enflammées ou infectées. Ces glandes sécrètent un lubrifiant dense et cireux, le sebum, qui maintient votre peau en santé. Mais le sebum peut boucher les pores et créer un terrain parfait pour la prolifération des bactéries. Les follicules deviennent rouges et enflammées. Dans les cas moins graves que l’on appelle acné vulgaire, des points noirs ou blancs peuvent apparaître, de même que des taches rougeâtres. Dans les cas plus graves comme l’acné kystique, on peut observer des kystes remplis de pus et des nodules qui se forment autour des follicules enflammés, causant des lésions délicates, disgracieuses et souvent douloureuses.

 

Lisez-en davantage sur la prévention et le traitement de l’acné adulte.

4 / 8

Les durillons et les cors

Lorsque la saison des sandales revient, les durillons et les cors peuvent être embarrassants, pour ne pas dire douloureux.

 

Lorsque la peau frotte trop contre un objet dur, par exemple une chaussure, la couche extérieure de la peau érige une épaisse forteresse constituée de cellules mortes. L’épiderme élabore un durillon qui se transforme éventuellement en cor (durillon avec centre dur). Les durillons et les cors s’appuient contre un os ou un nerf situé sous vos trois couches cutanées, ils peuvent être aussi douloureux qu’un caillou entre les orteils.

 

Découvrez comment prévenir et traiter les durillons et les cors.

5 / 8

La diarrhée

La diarrhée est souvent causée par une infection virale ou bactérienne de l’intestin grêle. Elle peut aussi être provoquée par certains médicaments comme les antibiotiques, les médicaments pour la pression sanguine, et le magnésium contenant des antiacides, de même que par certaines maladies ou un empoisonnement alimentaire. L’intolérance à la levure et au lactose (le sucre du lait), ou au fructose (le sucre des fruits), peut être une autre cause. La diarrhée peut aussi provenir d’une affection abdominale inflammatoire ou du syndrome du côlon irritable.

 

Découvrez comment prévenir et traiter la diarrhée.

6 / 8

Le syndrome du côlon irritable

L’alternance des périodes de diarrhée et de constipation associée au syndrome du côlon irritable se développe habituellement vers la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine, particulièrement chez les femmes. La plupart des gens qui en souffrent ne le savent même pas parce que les examens médicaux de routine n’évaluent rien d’autre que les situations habituelles.

Il y a beaucoup de spéculations sur les raisons pour lesquelles le côlon a des ratées. Certains suggèrent que les problèmes hormonaux pourraient avoir un rôle à jouer: les femmes qui en souffrent semblent avoir plus de symptômes durant les journées qui précèdent les menstruations. D’autres pensent que la cause serait un déséquilibre chimique du cerveau. Des aliments particuliers pourraient déclencher les signaux du syndrome du côlon irritable chez certaines personnes, et notamment l’incapacité à digérer le lactose. La surconsommation d’antibiotiques pourrait aussi être une autre cause, tout comme une infection causée par des bactéries, un virus ou des parasites.

Le stress serait aussi un facteur important dans le déclanchement du syndrome du côlon irritable. Même une personne en bonne santé peut expérimenter la situation «marche ou crève» à l’occasion d’un stress; elle aura des spasmes intestinaux et subira quelquefois une vidange involontaire de la vessie. Par contre, les personnes prédisposées au syndrome du côlon irritable ont des réactions plus graves face au stress.

 

Souffrez-vous du SCI? Découvrez les traitements possibles.

7 / 8

Le psoriasis

Cette maladie chronique de la peau n’est pas facile à ignorer: elle se manifeste sous forme de plaques rouges couvertes d’écailles argentées qui provoquent des démangeaisons. Incidemment, psoriasis vient d’un mot grec signifiant «démangeaison». L’image de soi peut en souffrir si la maladie se répand. Le psoriasis survient lorsque le rythme de production des nouvelles cellules se fait plus rapidement que l’élimination des anciennes. Cela provoque aux endroits de surproduction une accumulation de cellules qui se couvrent d’écailles blanchâtres et qui sont des cellules cutanées immatures, ou des plaques. Les chercheurs croient que ce remplacement rapide des cellules serait causé par un désordre génétique du système immunitaire qui pourrait être activé par le stress, le froid, l’infection ou l’abrasion.

 

Découvrez comment traiter le psoriasis.

8 / 8

L’infection aux levures

La plupart des femmes feront l’expérience des démangeaisons et des sensations de brûlure à la suite d’une infection aux levures, qui est en fait la prolifération du Candida albicans, un champignon qui vit dans le vagin.

Tout ce qui nuit à l’équilibre des organismes vaginaux peut provoquer une levurose: par exemple, la consommation d’antibiotiques ou de stéroïdes, la fatigue, le stress ou une mauvaise hygiène.

 

Découvrez comment la traiter.

 

Sur le même sujet:
5 questions embarrassantes sur votre santé
4 bizzareries du corps expliquées
5 raisons qui expliquent votre mal de ventre