Share on Facebook

12 prétextes pour ne pas aller courir

Au lieu d’expliquer pourquoi vous ne pouvez pas courir, transformez vos prétextes en source de motivation.

1 / 13
Pour courir plus souvent, cessez de vous recherchez des excuses.TierneyMJ/Shutterstock


Que nous nous entraînions régulièrement ou à l’occasion seulement, ou que nous songions à commencer, nous trouvons toujours des raisons pour ne pas nous entraîner. Il y a une différence entre une raison valable et un prétexte. «Toute blessure constitue une raison valable pour ne pas s’entraîner», explique Dean Hebert, entraîneur certifié établi en Arizona et auteur du livre Coach, I Didn’t Run Because… «Avoir une toute petite douleur n’est pas une raison valable». Voici quelques conseils pour chasser les prétextes de votre tête et vous aider à prendre au sérieux votre entraînement.

Suivez nos conseils pour que courir rime avec plaisir!

2 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «Je ne suis pas une lève-tôt.»Dean Drobot/Shutterstock

«Je ne suis pas un lève-tôt»


Vous n’êtes pas forcé de courir dès votre levé, explique-t-il. Il s’agit plutôt de trouver ce qui marche pour vous, que vous vous entraîniez l’après-midi ou le soir n’a pas d’importance. Si votre emploi du temps est trop chargé le soir, voici ce que suggère John Stanton, propriétaire de The Running Room, à Edmonton, et auteur de quatre livres sur le sujet : «persévérez à l’entraînement. Vous verrez, le corps et l’esprit s’adapteront très rapidement».

Gardez en tête ces effets bénéfiques de la course sur le corps et l’esprit.

3 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «Mon partenaire d’entraînement est absent cette semaine.»Syda Productions/Shutterstock

«Mon partenaire d’entraînement est absent cette semaine»


Trouver la motivation dans l’entraînement à deux peut constituer un problème. Voyez plutôt l’entraînement comme une tâche que vous accomplissez au boulot, suggère Cecile Peterkin, conseillère en carrière et entraîneuse basée à Toronto. «Faite ce qu’il faut pour accomplir ‘la tâche’; vous pourriez joindre un groupe pendant l’absence de votre partenaire ou emmenez votre chien ou celui de votre voisin, par exemple».

Vous pensez encore sauter l’entrainement? «Doper» votre motivation avec ces 10 trucs simples.

4 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «J’ai passé l’âge de courir.» 4 PM production/Shutterstock

«J’ai passé l’âge de courir»


Il n’y a pas d’âge pour s’entraîner à la course. De plus, courir régulièrement vous aidera à vivre plus longtemps. Selon une étude de l’Université de Harvard, chaque heure consacrée à l’exercice augmente votre espérance de vie de deux heures environ. Bien entendu, consultez votre médecin avant de vous lancer dans un entraînement à la course.

Vous avez plus de 50 ans? Cessez de croire à ces mythes sur la remise en forme.

5 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «J’ai mes règles; je ne me sens pas bien et je suis fatiguée.» DexonDee/Shutterstock

«J’ai mes règles; je ne me sens pas bien et je suis fatiguée»


Croyez-le ou pas, l’exercice aide à faire disparaître de nombreux symptômes liés aux règles, affirme l’entraîneuse. Cecile Peterkin, quant à elle, vous suggère de courir durant 10 minutes et de cesser l’entraînement si vous ressentez toujours les symptômes. L’important, c’est que vous aurez essayé.

La douleur est trop intense? Vérifiez si vous souffrez de cette maladie invalidante.

6 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «J’ai toujours une crampe au ventre lorsque je cours.»Leszek Glasner/Shutterstock

«J’ai toujours une crampe au ventre lorsque je cours»


Il faut attendre au minimum 30 minutes après le repas avant de courir, recommande l’entraîneur. Cependant, pour beaucoup de gens, un repas léger comme des céréales ou un sandwich ne leur cause pas de crampes durant leur entraînement. Assurez-vous d’avoir la bonne posture et d’être attentif à vos respirations, conseille l’auteur John Stanton. «Commencez doucement et augmentez l’intensité au fur et à mesure de la course. Concentrez-vous sur vos expirations, comme le fait un nageur, et soyez détendu lors de vos respirations. Si vous ne constatez pas d’amélioration, ne cessez pas l’entraînement. Les coureurs expérimentés ont moins souvent de crampes aux ventres que les débutants, souligne l’entraîneur. Il s’agit de persévérer, soit en continuant de courir lors des crampes soit en marchant. Vous verrez, les crampes disparaîtront au fil du temps.

7 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «Mes amis ne veulent pas pratiquer la course. De plus, s’abonner à un club est coûteux.»Jacob Lund/Shutterstock

«Mes amis ne veulent pas pratiquer la course. De plus, s’abonner à un club est coûteux»


«Il est temps de penser à vous», affirme Cecile Peterkin. Elle recommande d’opter pour un abonnement chez les clubs qui offrent un essai gratuit avant de faire un choix définitif. «Cela vous permettra de faire connaissance avec des membres qui partagent les mêmes intérêts que vous. De plus, en vous voyant avoir du plaisir à l’entraînement, vos amis y prendront peut-être goût.» Vous pouvez faire l’essai gratuit à l’un des clubs de coureurs The running Room près de chez vous. Ils s’entraînent les mercredis et les dimanches.

Retrouvez plus d’idées pour vivre sainement sans vous ruiner.

8 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «Il fait trop chaud dehors; il fait trop froid; il pleut.» Halfpoint/Shutterstock

«Il fait trop chaud dehors; il fait trop froid; il pleut»


On ne peut rien contre la météo, alors adaptez-vous en conséquence et portez les vêtements appropriés. Il existe des vêtements conçus d’après les meilleures technologies et qui sont parfaitement adaptés pour tous les types de météo et dont le coût vaut la peine, si l’on donne priorité à sa santé. «Allez-vous interrompre votre entraînement s’il pleut durant trois ou quatre jours consécutifs, demande l’entraîneur? Sortez et courez. Prenez-y plaisir!» N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul à courir sous la pluie, le froid, ou la chaleur; d’autres, comme vous, ne se laissent pas décourager par le mauvais temps, faites comme eux.

9 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «Courir seul n’est pas rassurant.»Shutterstock

«Courir seul n’est pas rassurant»


Vous avez raison. Il ne faut pas négliger sa sécurité. «Habituellement, que faites-vous dans de pareils cas?», demande l’entraîneuse. Usez de prudence. Vous pourriez demander à une amie ou à un membre de votre famille de vous accompagner à vélo. Apportez votre téléphone cellulaire. Si vous vous entraînez à l’aube ou au crépuscule, assurez-vous de suivre un parcours bien éclairé et laissez votre lecteur de musique à la maison, car vous avez besoin d’entendre ce qui se passe autour de vous.

10 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «J’ai une ampoule.»ISTOCK/MOREPIXELS

«J’ai une ampoule»


«À l’aide d’une aiguille stérilisée, percez l’ampoule et laissez s’écouler son contenu, puis appliquez du Polysporin sur la région, ainsi qu’une couche du produit Second Skin ou Liquid Bandage», explique John Stanton. Vous voilà prêt à poursuivre votre course. Assurez-vous cependant d’utiliser des chaussures de jogging qui procurent suffisamment d’espace à vos pieds (les ampoules sont causées par une friction importante entre la chaussure et le pied).

Pour guérir plus vite, appliquez l’un de ces remèdes maison efficaces contre les ampoules.

11 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «Courir me fait mal aux seins.»puhhha/Shutterstock

«Courir me fait mal aux seins»


Il y a deux explications possibles à cela: ou votre soutien-gorge n’offre pas assez de support ou il n’est pas ajusté adéquatement. La solution? Procurez-vous un soutien-gorge de sports (pour régler le problème, certaines femmes en portent deux!). Si le problème persiste, vous pouvez toujours porter un soutien-gorge intégré ou un soutien-gorge qui encapsule votre poitrine. Il existe une panoplie de produits sur le marché, alors vous trouverez certainement celui qui vous convient. Pour prévenir les gerçures, les experts recommandent d’utiliser le produit Body Glide ou du ruban adhésif médical que l’on place entre la peau et les courroies du soutien-gorge et sur les mamelons.

12 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «C’est plus simple de faire des redressements et des pompes.»javi_indy/Shutterstock

«C’est plus simple de faire des redressements et des pompes»


Excellente idée! «Après ces exercices, enfilez vos chaussures et allez courir, disent les experts. Ces exercices sont efficaces contre le stress et aident à renforcer vos muscles, mais ils ne sont pas conçus pour votre cardio.», explique l’auteur. Selon ce dernier et l’entraîneur Dean Hebert, l’entraînement idéal est celui en circuit où la course et les exercices pour les muscles et se font en alternance, les exercices sont exécutés entre chaque intervalle de petites courses intenses.

13 / 13
Prétexte pour ne pas courir : «Je me sens paresseuse aujourd’hui.»fizkes / Shutterstock

«Je me sens paresseux aujourd’hui»


Cela nous arrive tous à l’occasion. Souhaitez-vous vraiment être une patate de canapé? «La pensée est un outil puissant que vous pouvez maîtriser», affirme la conseillère en carrière, Cecil Peterkin. Dites-vous: «je veux courir», et prenez les moyens pour le faire. «Faites-le pour votre santé et pour un être cher qui, contrairement à vous, ne peut pas pratiquer la course en raison de problèmes de santé», explique John Stanton.

N’hésitez pas à remplacer la course pas l’un de ces exercices pour rester motivé.