Share on Facebook

Mélanger les médicaments et l’exercice: un cocktail dangereux

Vos médicaments avec ou sans ordonnance peuvent modifier la réponse de votre corps à l’exercice, ce qui peut constituer un risque pour votre santé et votre bien-être. Si vous en prenez régulièrement, consultez un professionnel de la santé. Voici quelques exemples d’interactions entre les médicaments et l’activité physique.

1 / 5
Les antibiotiques peuvent entraîner certains effets secondaires pour ceux et celles qui pratiquent une activité physique.Shutterstock

ANTIBIOTIQUES: CIPROFLOXACINE, SPARFLOXACINE, LÉVOFLOXACINE ET AUTRES)

  • Médicament utilisé pour détruire les bactéries pathogènes dans l’organisme
  • Une classe d’antibiotiques, les fluoroquinolones (souvent prescrits dans les cas de bronchite, d’infections des voies urinaires et d’infections intestinales) peuvent augmenter le risque de tendinite ou de rupture de tendons. Si vous prenez un antibiotique de cette classe, consultez votre professionnel de la santé et demandez si un substitut ne ferait pas aussi bien l’affaire.

2 / 5
Les antihistaminiques inhibant la transpiration, vous risquez la surchauffe durant l'exercice.Shutterstock

ANTIHISTAMINIQUES (DIPHÉNHYDRAMINE, CYPROHEPTADINE
 ET AUTRES)

  • Médicament utilisé pour atténuer les symptômes des allergies
  • Les antihistaminiques inhibant la transpiration, vous risquez la surchauffe durant l’exercice. Certains rendent somnolents ou ralentissent les réflexes. Après avoir pris le médicament, attendez au moins une demi-journée avant de vous livrer à des activités exigeant coordination ou bons réflexes (appareils de gymnastique).

3 / 5
Les diurétiques augmentent les risques de déshydratation durant l'exercice.Shutterstock

DIURÉTIQUES (FUROSÉMIDE, MÉTOLAZONE ET AUTRES)

  • Médicament utilisé pour abaisser la tension artérielle
  • Les diurétiques évacuent les liquides organiques, ils augmentent les risques de déshydratation durant l’exercice et sont spécialement dangereux pour les personnes âgées qui souffrent de maladies cardiaques.

4 / 5
L'ibuprofène augmente le risque de déshydratation durant l'activité physique.Shutterstock

IBUPROFÈNE (ADVIL, MOTRIN ET AUTRES)

  • Médicament utilisé pour réduire la douleur et l’inflammation
  • L’ibuprofène augmente la déshydratation en réduisant le flux du sang dans les reins. L’acétaminophène (Tylenol et autres) n’a pas cet effet. L’aspirine et le naproxen engendrent aussi la déshydratation, mais à un degré moindre.

5 / 5
Les patients qui mangent des mets gras alors qu'ils prennent un inhibiteur de lipases peuvent éprouver des effets indésirables et notamment de la flatulence et de la diarrhée .Shutterstock

INHIBITEUR DES LIPASES (ORLISTAT)

  • Médicament utilisé pour favoriser la perte de poids
  • Les patients qui mangent des mets gras alors qu’ils prennent ce médicament peuvent éprouver des effets indésirables et notamment de la flatulence et de la diarrhée ; ces effets sont plus susceptibles de se produire durant l’exercice.

 

Vous aimerez aussi:

Interactions dangereuses entre aliments et médicaments

Nutrition: 12 mythes et réalités

Les vaccins, une arme redoutable contre les maladies