Share on Facebook

7 méthodes de gymnastique douce

Voici sept méthodes de gymnastique douce considérées comme tout aussi efficaces que les méthodes plus intensives et présentant de moindres risques de se faire mal.

1 / 7

1. Bikram yoga

Développé en Inde, le yoga allie travail physique et mental. Le yoga bikram est une forme plus contemporaine de la pratique du yoga, qui stimule la circulation sanguine, l’état cardio-vasculaire, et favorise l’élimination des toxines par une respiration accrue. Les cours sont donnés dans des salles chauffées à 37 °C, pour accroître l’élasticité des tissus et des muscles et réduire les risques de blessure.

2 / 7

2. Hatha yoga

C’est l’école de yoga la plus populaire dans les pays occidentaux. La méthode fait appel aux postures (asana) et à la respiration (pranayama), ce qui permet de maîtriser l’esprit, les sens et le corps sans tension.

3 / 7

3. Iyengar yoga

Cette méthode de yoga fait appel à des supports tels que des sangles, pour maintenir le corps dans une position correcte. L’accent est mis sur des postures tenues longtemps.

4 / 7

4. Méthode Feldenkrais

Apparue dans les années 1940, il s’agit d’une forme d’« anti-gymnastique » qui permet de développer la conscience et la maîtrise du corps. L’objectif est d’identifier les tensions et de les corriger par de petits mouvements précis.

5 / 7

5. Méthode Pilates

Mise au point au début du XXe siècle par Joseph Pilates, cette méthode allie gymnastique et principes de yoga, corps et esprit. Les exercices sont destinés à oxygéner, puis étirer, muscler, puis à nouveau étirer un groupe de muscles particulier.

6 / 7

6. Tai-chi

Le corps et l’esprit sont associés dans cette discipline chinoise. Nombre de personnes âgées pratiquent ses mouvements gracieux. Particulièrement intéressant pour ceux qui souffrent d’arthrite, car les exercices tonifient et améliorent en douceur la souplesse des mouvements.

7 / 7

7. Technique Alexander

Inventée par un Australien dans les années 1890, cette méthode vise à relâcher les tensions corporelles et à retrouver la maîtrise des mouvements du corps, en particulier au niveau de la tête et des vertèbres cervicales. Il s’agit pour le corps de retrouver tout son potentiel.