Les vertus santé du potassium pour prévenir l’hypertension

Augmenter son apport de potassium par des suppléments, constitue un moyen efficace de lutter contre l’hypertension, ainsi que ses nombreux bienfaits santé.

Riches en potassium, les abricots sont un excellent  supplément santéShutterstock

Des suppléments de potassium pour contrer l’hypertension

Si vous êtes sujet à l’hypertension, vous sans doute devez veiller à ne pas consommer trop de sel. Dans ce cas, vous avez intérêt à augmenter votre apport de potassium! Ce qui est également un moyen efficace de lutter contre l’hypertension.

Le potassium est présent sous forme de solution dans l’organisme et se concentre en quasi-totalité à l’intérieur des cellules. Comme le chlore et le sodium, il s’agit d’un électrolyte, une substance qui se charge positivement ou négativement une fois dissoute. L’organisme a besoin d’un équilibre entre le potassium, le chlore et le sodium pour remplir une multitude de fonctions essentielles. Des suppléments peuvent vous aider à rétablir cet équilibre dans votre organisme.

Le potassium pour réduire l’hypertension

De nombreuses études prouvent qu’une alimentation riche en potassium fait baisser la tension artérielle, et cela même en cas de consommation élevée de sodium. Lors d’une étude effectuée sur 54 malades traités pour de l’hypertension, une moitié s’est nourrie comme d’habitude, l’autre moitié a ajouté à son alimentation de 3 à 6 portions par jour d’aliments riches en potassium. Au bout de 1 an, 81 % des patients du second groupe ont pu réduire sensiblement leurs doses de médicaments, contre 29 % seulement dans le premier groupe.

Les bienfaits santé du potassium

Ses effets bénéfiques
Par le biais de son action sur la tension artérielle, il pourrait aussi diminuer les risques de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Selon une étude faite sur un groupe de près de 10 000 patients atteints d’hypertension, une alimentation riche en potassium réduit de 28 % le risque d’une attaque mortelle.

Une enquête étalée sur 12 ans a établi que les hommes dont l’alimentation était pauvre en potassium se trouvaient deux ou trois fois plus exposés au risque de succomber à une attaque cardiaque que ceux qui en consommaient beaucoup ; chez les femmes, ce risque se multipliait presque par cinq.

Si vous êtes atteint d’une maladie rénale, ou si vous suivez un traitement contre l’hypertension ou une maladie cardiaque, ne prenez de supplément que sur avis médical.

Les suppléments de potassium : les doses recommandées

Si le besoin minimal en potassium ne dépasse pas 400 à 600 mg par jour, l’apport quotidien recommandé est de l’ordre de 3 000 à 3 500 mg.

Comment le prendre :
En dehors de certains traitements diurétiques, les suppléments de potassium sont généralement inutiles. Il est préférable d’en absorber par l’alimentation quotidienne : il est d’ailleurs beaucoup mieux assimilé lorsqu’il est fourni par la nourriture que par des compléments.

Si vous pensez néanmoins avoir besoin de suppléments, consultez votre médecin auparavant. Sachez qu’un traitement de l’hypertension ou de l’angine de poitrine par des antagonistes ou des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) de l’angiotensine, comme le captopril ou l’énalapril, est incompatible avec la prise de suppléments de potassium.

Conseils d’utilisation :
Prenez votre supplément aux repas avec un grand verre d’eau pour limiter l’irritation de l’oesophage et de l’estomac ainsi que les nausées éventuelles.

Le rôle du potassium dans l’organisme

  • Aide à faire baisser la tension artérielle.
  • Protégerait contre l’hypertension, les maladies cardiaques et les accidents cardio-vasculaires.

De même que les autres électrolytes, il intervient dans la conduction des impulsions nerveuses, la contraction musculaire et la régulation du rythme cardiaque et de la pression artérielle. Il régule aussi la quantité de liquide à l’intérieur des cellules. Le sodium ayant la même action à l’extérieur, ces deux minéraux assurent l’équilibre hydrique du corps. Le potassium permet à l’organisme de transformer le sucre du sang (glucose), son carburant de base, en réserve de glycogène stockée dans les muscles et le foie. Il agit également comme diurétique et contribue à éliminer les toxines.

Le potassium : trop ou pas assez

En cas d’apport déficitaire:
Un apport insuffisant a rarement des conséquences fâcheuses immédiates, mais il pourrait à long terme favoriser l’apparition d’hypertension. En cas d’apport vraiment bas, ou de pertes importantes dues à une transpiration excessive, une diarrhée chronique ou aiguë, des vomissements importants ou la prise mal contrôlée de certains diurétiques ou de laxatifs, une déficience grave peut survenir. Elle provoque faiblesse musculaire et nausées, et peut entraîner une insuffisance cardiaque si elle n’est pas corrigée.

En cas d’apport excédentaire:
Le risque d’intoxication est fort improbable, puisque même un apport de 18 g par jour semble sans danger. Une intoxication ne se produit en principe qu’en cas de troubles rénaux ou de prise très excessive de compléments. Elle se manifeste par une fatigue musculaire, un rythme cardiaque irrégulier et, dans les cas les plus sévères, un arrêt cardiaque.

Sources alimentaires de potassium:
Les légumes et fruits frais ou secs (pomme de terre, banane, orange et jus d’orange, abricots secs notamment) sont très riches en potassium. Les céréales complètes, la viande, la volaille, le lait et les laitages en sont également de bonnes sources.

D’autres informations intéressantes sur le potassium

Les résultats de 33 études portant sur 2 600 participants démontrent que le potassium exerce une action positive sur la tension artérielle. On a pu constater, chez des sujets qui en avaient ajouté à leur alimentation 2 340 mg par jour (sous forme d’aliments et/ou de suppléments), une baisse modeste mais significative de leur tension artérielle. Cette baisse était plus marquée encore chez les personnes souffrant déjà d’hypertension.

  • Dans la mesure du possible, faites cuire les légumes au micro-ondes ou à la vapeur : la cuisson à l’eau diminue leur teneur en potassium. Ainsi, les pommes de terre cuites à l’eau perdent 50 % de leur potassium contre moins de 6 % à la vapeur.
  • Pratiquer une activité sportive intense et prolongée par temps chaud augmente fortement les pertes de potassium par sudation.

Vous aimerez aussi :

Prévenir le cancer grâce à une bonne alimentation 

Alimentation santé : votre guide alimentaire canadien sur mesure 

7 astuces de chefs pour réduire le sodium 

Vidéos les plus populaires