Share on Facebook

9 signes d’un éventuel déséquilibre hormonal

Parmi les symptômes d’un déséquilibre hormonal, on compte la fatigue, la faim, l’irritabilité et des problèmes de santé importants. Un tel déséquilibre n’attend pas toujours la ménopause pour se déclarer.

1 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vous ouvrez souvent la porte du frigo.iStock/Valentin Casarsa

Vous ouvrez souvent la porte du frigo

Si vous avez beaucoup plus faim que d’habitude, il peut s’agir d’un symptôme de déséquilibre hormonal – des hormones thyroïdiennes par exemple. Celles-ci aident à réguler votre métabolisme : avec l’hyperthyroïdie, vous brûlerez les calories plus vite et vous aurez souvent faim.

Par ailleurs, si vous êtes stressé, un trop-plein de cortisol – l’hormone du stress – peut vous pousser à manger davantage en réponse à la réaction de lutte ou de fuite. « Votre organisme perçoit qu’il est stressé et cherche à faire des réserves », explique la Dre Pauline Camacho, professeure de médecine au département d’endocrinologie du centre médical de l’université Loyola (É.-U.).

Ne manquez pas ces symptômes bizarres dont vous ignorez qu’ils sont liés au stress.

2 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vous perdez des cheveux et votre pilosité augmente.iStock/splain2me

Vous perdez des cheveux et votre pilosité augmente


Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) entraîne une surproduction de testostérone. Il peut s’accompagner d’alopécie (une perte de cheveux semblable à la calvitie chez les hommes) et d’hirsutisme : croissance de poils indésirables sur le corps.

Le SOPK apparaît souvent à l’adolescence et les symptômes peuvent se manifester après les premières règles. La Dre Camacho cite, entre autres, « des menstruations irrégulières plus importantes que chez les autres jeunes femmes ».

Vérifiez si vous présentez d’autres signes du syndrome des ovaires polykystiques.

3 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : votre poids change.iStock/CallaLily

Votre poids change


La prise ou la perte de poids, alors que vous n’avez pas modifié votre alimentation, peut être le signe d’un déséquilibre hormonal. « Le changement de poids est beaucoup plus marqué que vos activités et votre alimentation pourraient le laisser supposer, dit la Dre Camacho. Vous mangez la même chose qu’avant, mais votre poids ne cesse de grimper, semaine après semaine. » Un excès de cortisol ou de testostérone (si vous avez un SOPK) pourrait vous faire prendre beaucoup de poids. Une hyperthyroïdie pourrait vous en faire perdre soudainement.

Vous avez pris du poids sans avoir changé vos habitudes de vie? Consultez ces 10 explications médicales possibles.

4 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vous êtes mal dans votre peau.iStock/PeopleImages

Vous êtes mal dans votre peau


Ça ne vous étonnera pas de savoir que les changements hormonaux qui prennent place avant la ménopause, et à la ménopause, peuvent modifier l’humeur.

Mais les hormones thyroïdiennes ont aussi un effet sur l’état émotif. « Les personnes en hyperthyroïdie peuvent être irritables ou anxieuses, explique la Dre Camacho. Pour celles qui font de l’hypothyroïdie, on parlera plutôt d’état dépressif et passif. »

Retrouvez plus de raisons médicales qui pourraient expliquer votre mauvaise humeur.

5 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vous en avez de moins en moins envie.iStock/BraunS

Vous en avez de moins en moins envie


Un déséquilibre hormonal entraîne une perte du désir sexuel. Cela a un rapport avec le système appelé l’axe hypophyso-gonadique qui relie les gonades (l’organe qui produit les œufs et le sperme) à l’hypophyse et à l’hypothalamus. Quand l’un des éléments de la chaîne devient hors de contrôle, il peut y avoir des modifications de la libido.

« C’est une chaîne à trois : un problème de l’hypophyse ou de l’hypothalamus entraîne un problème des gonades (testostérone et estrogènes) », précise la Dre Camacho. Une diminution des estrogènes ou de la testostérone, ou une fluctuation des hormones thyroïdiennes affecteront votre libido, en raison de leur interrelation.

Assurez-vous de reconnaitre ces signes silencieux d’un problème de thyroïde.

6 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vous ressentez de la fatigue.iStock/monkeybusinessimages

Vous ressentez de la fatigue


Votre énergie diminue lorsque votre corps souffre d’un déséquilibre hormonal. L’hypothyroïdie, par exemple, ralentit votre organisme tandis que l’hyperthyroïdie qui vous lance à la vitesse supérieure vous rend anxieux. Dans les deux cas, vous allez vous sentir épuisé. Selon la Dre Camacho, « ou vous manquez d’énergie ou vos muscles sont surstimulés – vous utilisez trop d’énergie et vous ressentez de la fatigue ».

Jetez un coup d’oeil à ces autres maladies qui peuvent être à l’origine de votre fatigue chronique.

7 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vous vous retournez constamment dans votre lit.iStock/Robert Kneschke

Vous vous retournez constamment dans votre lit


Si vous ne dormez pas suffisamment pour que votre corps se repose, cela aura un impact sur vos taux hormonaux. Par ailleurs, ceux-ci pourraient aussi être la cause de votre agitation au lieu d’en être l’effet.

Une thyroïde hyperactive est la cause hormonale la plus courante d’insomnie selon la Dre Camacho. « Toutes les parties du corps incluant le cerveau bougent deux fois plus que la normale ou beaucoup plus vite. Les gens ont de la difficulté à s’endormir, se réveillent constamment et leur sommeil est léger. Au contraire, avec l’hypothyroïdie, ils sont léthargiques et dorment beaucoup. »

Votre manque de sommeil pourrait être le symptôme de l’une de ces maladies graves.

8 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vous avez le « cerveau embrouillé ».iStock/portishead1

Vous avez le « cerveau embrouillé »


Les hormones de croissance stimulent le cerveau. Quand leur sécrétion diminue, vous pouvez avoir des pertes de mémoire et une baisse des fonctions mentales. L’hypothyroïdie a un effet délétère sur la mémoire. « Comme les patients sont léthargiques, leurs fonctions mentales ralentissent », explique la Dre Camacho.

Mettez toutes les chances de votre côté: consommez ces aliments bons pour la mémoire.

9 / 9
Signe d'un déséquilibre hormonal : vos os sont fragiles.iStock/Wackerhausen

Vos os sont fragiles


En conditions normales, l’organisme transforme la vitamine D en calcitriol, une hormone nécessaire à la solidité des os. « Si vous êtes sujet aux fractures, il faut envisager des altérations de la vitamine D », conclut la Dre Camacho. L’hormone parathyroïdienne, qui permet de contrôler le taux de calcium dans le sang, a un effet sur la santé des os : cela pourrait expliquer la friabilité de ceux-ci.

Vérifiez si vous présentez ces autres signes d’une carence en vitamine D.

Contenu original Reader's Digest