Share on Facebook

9 messages transmis par les sécrétions vaginales

Les sécrétions vaginales sont tout à fait normales, mais un changement d’odeur, de couleur ou de consistance peut être l’indice qu’il se passe quelque chose dans l’organisme. Voici comment les interpréter.

1 / 9
Les sécrétions vaginales sont un signe de bonne santé.ESB-Professional/Shutterstock

Vous êtes en bonne santé

Le vagin essaie de transmettre bien des renseignements. Par ailleurs, les pertes vaginales changent normalement pendant le cycle menstruel. Renseignez-vous sur les hauts et les bas du cycle menstruel. Elles peuvent être collantes, aqueuses ou presque absentes. Ces modifications tout à fait normales sont liées aux hormones. « Le vagin se nettoie naturellement. Les sécrétions sont constituées de cellules vaginales et d’eau », explique la Dre Kecia Gaither, gynécologue-obstétricienne et spécialiste en médecine maternelle et fœtale. « Le vagin est comme un four autonettoyant », dit-elle. Les pertes vaginales d’une femme en santé sont habituellement incolores ou blanchâtres.

2 / 9
Les sécrétions vaginales sont plus visible au moment de l'ovulation.Twinsterphoto/Shutterstock

Vous êtes féconde

Au moment de l’ovulation, vous constaterez peut-être que vos sécrétions ont l’apparence de blancs d’œufs. « Si vous vous en mettez sur le bout des doigts, vous pourrez voir la glaire s’étirer quand vous écartez les doigts », explique la Dre Gaither. Cette élasticité convient tout à fait aux spermatozoïdes qui y trouvent un milieu propice à leur survie. « Votre corps vous fait ainsi savoir que vous êtes prête à la fécondation », dit-elle. Regardez aussi à quoi ressemblent vos pertes après l’ovulation. Une couleur brunâtre pourrait être un signe du saignement qui accompagne la nidification en début de grossesse.

Consultez ces 7 signes d’infertilité que tous les couples devraient connaître.

3 / 9
Sécrétion vaginale : des changements hormonaux peuvent être liés au stress.Sergey-Nivens/Shutterstock

Vous êtes stressée

Le stress peut provoquer bien des surprises dans l’organisme – assurez-vous de connaître les signes de maladie liée au stress. « Le stress peut changer la quantité de mucus produit par les glandes », déclare le Dr Charles Ascher-Walsh, directeur du département de gynécologie et d’urogynécologie de la faculté de médecine Icahn, à Mount Sinai (E.-U.). Le stress peut entraîner ces changements en interférant avec les hormones et le cycle menstruel. Un voyage, un changement alimentaire ou la déshydratation peuvent aussi diminuer la production de sécrétions vaginales.

4 / 9
Une absence de sécrétion vaginale peut indiquer un problème de thyroïde.Andrey_Popov/Shutterstock

Vous avez un problème thyroïdien

Il faut interpréter avec prudence ce signe, parce que l’absence de sécrétions vaginales seule ne permet pas de poser un diagnostic de problème thyroïdien, fait remarquer le Dr Ascher-Walsh. Cependant, lorsque la thyroïde est peu active (hypothyroïdie), les sécrétions vaginales sont faibles – ce qui peut rendre les relations sexuelles douloureuses. (Votre libido risque aussi de diminuer.) Si vous constatez une sécheresse vaginale associée à d’autres symptômes d’hypothyroïdie, notamment sensation anormale de froid, constipation, perte de cheveux et humeur dépressive, consultez le médecin. Il voudra peut-être prescrire une analyse de sang pour vérifier la fonction thyroïdienne. Consultez ces 13 choses que vous devriez savoir sur la glande thyroïde.

5 / 9
Une absence de sécrétion vaginale est un signe de ménopause.Julia-Strekoza/Shutterstock

Vous êtes en ménopause

« La sécheresse vaginale est souvent un signe de la ménopause », affirme la Dre Gaither. La paroi vaginale commence à mincir, ce qui diminue la production de sécrétions et peut aussi rendre les relations sexuelles désagréables. La ménopause survient en moyenne à 51 ans, mais elle peut commencer à se manifester n’importe quand entre 40 et 60 ans, dit le Dr Ascher-Walsh. Si vous approchez de cette période de votre vie, n’ignorez pas les symptômes de la préménopause. « Ne paniquez pas si vous commencez à ressentir des bouffées de chaleur et de la sécheresse vaginale à 42 ans. C’est probablement un peu tôt, mais ce n’est pas anormal », dit-il.

6 / 9
Un changement de sécrétions vaginales peut être causé par un déséquilibre bactérien.puhhha/Shutterstock

Vous faites une vaginose bactérienne

Ce type de perte vaginale n’a rien de joli. Il s’agit d’une infection liée à un déséquilibre bactérien dans le vagin qui se manifeste parfois après une relation sexuelle. Les pertes sont épaisses et dégagent une odeur de poisson pas frais. « Vous saurez bien vite que quelque chose ne va pas », dit la Dre Gaither. Vous devrez consulter le médecin qui vous examinera et vous prescrira des antibiotiques.

Apprenez-en plus sur les causes, les traitements et les risques des vaginoses bactériennes.

7 / 9
Sécrétion vaginale : l'infection à la levure est un problème courant chez les femmes.ISTOCK/MARGOSTOCK

Vous avez une infection à levure

Comme 75 % des femmes auront au moins une infection à levure à un moment ou un autre, c’est un problème très courant. Découvrez les moyens de prévention existant. Si vous faites une infection, vous constaterez que vos pertes vaginales sont blanches, épaisses et grumeleuses et vous ressentirez des démangeaisons, explique la Dre Gaither. Si c’est la première fois que cela vous arrive, vous voudrez peut-être consulter le médecin pour confirmer qu’il s’agit bien d’une infection à levure (et non un autre type d’infection). Si vous savez que vous avez une infection à levure, suivez les conseils de la Dre Gaither et allez chercher une crème anti-levure en vente libre à la pharmacie. Si cela ne règle pas le problème, voyez le médecin. « Certaines souches de levure sont résistantes aux médicaments en vente libre ; il faudra alors quelque chose de plus fort pour vous en débarrasser », dit-elle. À l’avenir, prenez des mesures préventives.

8 / 9
Sécrétion vaginale verdâtre : soyez à l'affût des symptômes d'infection transmissible sexuellement.gpointstudio/Shutterstock

Vous faites une trichomonase

Cette infection transmissible sexuellement est souvent évidente, selon la Dre Gaither. « Les sécrétions sont verdâtres, et un échantillon observé au microscope révèle – oh horreur ! – la présence de petits parasites bien vivants. ». Ceci dit, seulement 30 % des personnes infectées sont symptomatiques ; la plupart des gens ne le remarquent pas. Soyez donc à l’affût des démangeaisons, des sensations de brûlure, de rougeur ou de douleur au moment d’uriner. La prise de comprimés oraux peut régler le problème.

Assurez-vous de connaitre les autres infections sexuellement transmissibles au Canada.

9 / 9
Les sécrétions vaginales sont normales.Africa-Studio/Shutterstock

Vous êtes normale

« Bien des femmes s’inquiètent en pensant que leurs sécrétions ne sont pas normales », ajoute le Dr Ascher-Walsh. Mais il est tout à fait normal que les sécrétions varient pendant le cycle menstruel et changent avec l’âge. Il n’y a habituellement rien à craindre, surtout si vous évitez les 15 comportements qui peuvent nuire à votre santé vaginale. « À moins de symptômes gênants, un simple changement n’indique pas nécessairement un problème », dit-il. Respirez par le nez, tout va probablement bien.

Ne manquez pas ces 9 explications à une absence de menstruation (autre que la grossesse).

Contenu original Reader's Digest