Share on Facebook

Les hauts et les bas du cycle menstruel

Votre cycle menstruel apporte une foule de changements, y compris les envies soudaines de certains aliments et de la douleur. Voici à quoi s’attendre.

1 / 3
Semaine 1

Semaine 1

Les menstruations se déclenchent parce qu’en l’absence de grossesse, les taux d’œstrogène et de progestérone ont chuté (la progestérone est absente tandis que le taux d’œstrogènes est faible). Certaines femmes ont des maux de tête en raison de cette chute des œstrogènes aux premiers jours des menstruations, mais ces malaises disparaissent dès que le taux d’hormones augmente. Pendant les menstruations, l’utérus se contracte pour expulser des substances appelées prostaglandines. Ces contractions peuvent affecter les intestins et certaines femmes auront des diarrhées ou de la constipation, dit la Dre Lefebvre.

2 / 3
Semaine 2

Semaine 2

Le taux d’œstrogènes augmente, libérant des endorphines, tandis que le taux de progestérone reste nul. Les femmes ressentent moins la douleur (c’est le bon moment pour une épilation à la cire des sourcils ou du bikini).

Chez certaines femmes, la libido est à son comble à la fin de cette semaine. On peut voir cette crête comme un truc de mère Nature pour encourager les rapports sexuels juste avant l’ovulation, au moment précis où vous êtes le plus susceptible de concevoir. Selon une étude publiée en 2013 dans The Journal of Sexual Medicine, le clitoris devient jusqu’à 20 % plus volumineux et le sang y afflue en abondance vers le 14e jour du cycle.

3 / 3
Semaine 4

Semaine 3

L’ovulation se produit. Le taux d’œstrogènes chute pendant un ou deux jours. Parfois, cette réduction hormonale est suffisante pour provoquer de légères pertes vaginales et certaines femmes éprouvent des douleurs durant l’ovulation. Le taux de progestérone augmente après l’ovulation; c’est la raison de la sensibilité des seins et des centres de la douleur. À son apogée, la progestérone sape votre énergie et vous laisse avec des ballonnements et de la mauvaise humeur.

Semaine 4

À ce stade, plusieurs femmes sentent la proximité des menstruations en raison d’un inconfort des seins, des ballonnements et d’autres symptômes du syndrome prémenstruel, dit la Dre Lefebvre.

Les taux de progestérone et d’œstrogènes commencent à diminuer 48 heures avant les menstruations (qui marquent le début du prochain cycle). La chute des hormones déclenche des fringales (ne touchez pas aux croustilles ni à la crème glacée!)

Vous souhaitez suivre de plus près votre cycle? Utilisez une application telle Period Tracker (offerte par iTunes) qui aide à prévoir les menstruations.

Sur le même sujet:
Interrompre ses règles : dangereux?
Vos règles à travers les années sont-elles normales?
Les filles grandissent-elles trop vite?