Share on Facebook

Maladies de la peau: la différence entre le psoriasis, la rosacée et l’eczéma

Les maladies de la peau comme le psoriasis, la rosacée et l’eczéma ont des similitudes et des particularités dans leurs symptômes, leur traitement et leur prévention. Voici comment faire la différence.

1 / 14
La rosacée, l’eczéma et le psoriasis peuvent se confondre.goffkein.pro/Shutterstock

Maladies de la peau: rosacée, psoriasis ou eczéma?

La rosacée, l’eczéma et le psoriasis peuvent se confondre. Ces affections peuvent provoquer des démangeaisons, des éruptions cutanées et des rougeurs, qui sont les symptômes communs des maladies inflammatoires chroniques de la peau.

Leur cause n’est pas toujours évidente, et on ne leur connaît aucun remède, sinon d’occasionnelles rémissions avec la disparition temporaire des symptômes. Mais comment les identifier?

Ces maladies de la peau se différencient par leurs symptômes spécifiques, leur traitement et leurs déclencheurs, ainsi que leur impact général sur la santé.

Voici un guide pour vous aider à distinguer la rosacée, le psoriasis et l’eczéma.

2 / 14
Psoriasis et eczéma: la rosacée est une maladie chronique.GETTY IMAGES, AVEC L'AUTORISATION D'ADAM FRIEDMAN, ÉCOLE DE MÉDECINE ET DE SCIENCES DE LA SANTÉ MD GW

Rosacée

La rosacée est une maladie chronique de la peau qui cible surtout le visage, et provoque des bouffées de chaleur et de la couperose sur les joues, le nez, le front et le menton. Selon l’Association canadienne de dermatologie, plus de trois millions de Canadiens en souffriraient – bien que la plupart n’en aient pas conscience.

On ignore ses causes, mais les gens qui ont des chaleurs ou des rougeurs fréquentes, ont le teint clair et sont d’origine européenne seraient les plus enclins à faire de la rosacée.

Avec le temps, la rougeur s’intensifie et présente progressivement des vaisseaux sanguins apparents, les télangiectasies. Elle touche surtout les gens de plus de 30 ans, les femmes en particulier – sans doute parce qu’elles cherchent plus souvent que les hommes un traitement, explique la Dre Pooja Sodha, directrice en dermatologie cosmétique chez George Washington Medical Faculty Associates de Washington (D.C.).

N’hésitez pas à suivre ces conseils de dermatologues sur les soins de la peau.

3 / 14
Psoriasis et eczéma: la rosacée chez l'adulte.sruilk/Shutterstock

Les symptômes de la rosacée

Les symptômes et leur gravité varient selon chaque personne, mais ils s’accentuent en général avec l’âge, surtout si la maladie n’a pas été traitée. «Les hommes ont des atteintes plus graves, souligne la Dre Sodha. Ils présentent plus fréquemment un sous-type qui affecte le nez, la rosacée phymateuse.» La peau de leur nez s’épaissit et se couvre de bosses irrégulières avec des pores dilatés.

Les personnes atteintes de rosacée devraient consulter rapidement un médecin lorsqu’elles ont des rougeurs, de l’irritation et des yeux injectés de sang et larmoyants. «À long terme, les symptômes ignorés peuvent augmenter le risque de cicatrices des paupières et de cécité progressive provenant d’ulcères cornéens», prévient-elle.

Symptômes courants:

  • Bouffées vasomotrices ou rougeurs sur le nez, les joues, le menton et le front, brèves (quelques minutes) ou persistantes;
  • peau rugueuse ou écaillée;
  • petits vaisseaux sanguins apparents;
  • picotements et brûlures;
  • démangeaisons;
  • éruptions cutanées brûlantes et pustules;
  • enflure;
  • rougeurs, inflammation, irritation des yeux et des paupières et/ou yeux larmoyants et injectés de sang;
  • épaississement de la peau irrégulièrement bosselée avec des pores dilatés et des boutons.

Apprenez-en plus sur les 6 dermatoses courantes que vous devriez connaître.

4 / 14
Psoriasis et eczéma: le traitement de la rosacée.STEKLO/Shutterstock

Le traitement de la rosacée

En l’absence d’un remède spécifique, on utilise des médicaments et des moyens proactifs pour contrôler et gérer les poussées. La solution peut être différente d’un sujet à l’autre.

«Il est difficile de prévoir quel traitement sera le plus efficace. On commencera donc à établir un schéma thérapeutique et on essaiera diverses approches, précise la Dre Sodha. Les soins quotidiens de la peau avec un nettoyant doux, un hydratant apaisant et un écran solaire devraient faire partie de toute thérapeutique.»

Les traitements comprennent des anti-inflammatoires, des onguents et des pilules antimicrobiens et des crèmes antiparasitaires qui combattent l’acarien de la peau appelé Demodex.

On peut prescrire des rétinoïdes pour les boutons tenaces et les pustules. Pour l’œil et des paupières, la Dre Sodha recommande les compresses tièdes, le shampooing neutre pour bébés et les gouttes oculaires lubrifiantes. Le laser vasculaire et la lumière pulsée peuvent réduire les rougeurs, les boutons et les vaisseaux sanguins apparents.

Enfin, il serait prudent de vérifier l’état de votre microbiome – l’ensemble des micro-organismes dans vos intestins et votre corps – qui peut affecter la peau. «Selon les recherches, les patients qui souffrent de rosacée ont une prévalence plus élevée de prolifération bactérienne dans l’intestin grêle», précise-t-elle.

5 / 14
Psoriasis et eczéma: la prévention des poussées de rosacée.Lipowski Milan/Shutterstock

La prévention des poussées de rosacée

En plus des soins médicaux, les gens qui souffrent de rosacée peuvent prolonger leur rémission et minimiser les poussées en identifiant et en évitant les déclencheurs spécifiques (aliments, climat, maquillage, stress, maladie, médicaments).

Mais ces déclencheurs peuvent être très différents d’une personne à l’autre. Notez les causes particulières qui provoquent ces poussées.

Un sondage de la National Rosacea Society (É.-U.) portant sur 1 066 patients atteints de rosacée a permis d’identifier les déclencheurs les plus fréquents. Les cinq premiers sont l’exposition au soleil (81%), le stress émotionnel (79%), le temps chaud (75%), le vent (57%) et l’entraînement intense (56%).

Adoptez ces habitudes pour avoir une belle peau, selon les dermatologues.

6 / 14
Psoriasis et eczéma: le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique d’origine immunitaire.RUTH JENKINSON/GETTY IMAGES

Psoriasis

«Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique d’origine immunitaire (dysfonction immunitaire causant de l’inflammation) affectant la peau et les articulations par exposition environnementale et prédisposition génétique », dit la Dre Sodha.

Le Réseau canadien du psoriasis estime que cette maladie, souvent héréditaire, touche 1,48% de la population canadienne. Si l’un de vos parents en souffre, la probabilité que vous en soyez atteint est de 10% à 25%. Si c’est le cas de vos deux parents, elle augmente à 50%. «Aux États-Unis, on parle de plus de 45% d’héritabilité chez les parents au premier et deuxième degré», précise la Dre Sodha.

Les cellules cutanées se renouvellent normalement tous les 30 jours. Dans le psoriasis, le système immunitaire déclenche une production cellulaire accélérée en trois à quatre jours. Plutôt que de se desquamer, les peaux mortes s’accumulent à la surface et forment des plaques rouges en relief avec une couche épaisse de cellules mortes blanc-argenté d’apparence squameuse.

L’impact sous-cutané du psoriasis est invisible, tout comme celui sur les articulations. Le tiers des personnes atteintes souffrent de rhumatisme psoriasique qui cause de la raideur, de l’enflure et de la douleur dans les articulations et les régions adjacentes.

L’inflammation chronique du psoriasis va souvent de pair avec les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l’anxiété et la dépression. Si vous faites du psoriasis, adoptez un mode de vie sain pour contrer ces maladies et faites-vous dépister pour chacune d’elles.

7 / 14
Psoriasis et eczéma: les symptômes du psoriasis.GBALLGIGGSPHOTO/Shutterstock

Les symptômes du psoriasis

Les symptômes du psoriasis peuvent apparaître à tout âge, mais se présentent le plus souvent entre 15 et 25 ans chez des personnes de toute ethnie. Le plus courant est les plaques rouges en relief couvertes d’un amalgame épais de squames argentées.

Ces plaques de peaux mortes touchent de 80% à 90% des gens affectés par le psoriasis, dit la Dre Sodha. Elles peuvent être clairsemées ou étendues, et sont souvent de forme symétrique. Elles peuvent apparaître partout sur le corps, mais se concentrent souvent sur les coudes, les genoux, le cuir chevelu, le tronc et les fesses.

Autres symptômes:

  • Démangeaisons, brûlures et picotements de la peau;
  • desquamation;
  • changement de couleur ou d’épaisseur des ongles, ongles fendus;
  • lésions dans les plis cutanés comme les aisselles, les parties génitales, l’aine et la poitrine;
  • pustules couvrant les plaques, diffusant de petites lésions en forme de goutte, et rougeur générale.

N’hésitez pas à poser ces questions à votre dermatologue pour choisir un soin de la peau adapté.

8 / 14
Les bienfaits de l'ail contre le psoriasispumatokoh/Shutterstock

La prévention de poussées de psoriasis

Comme pour la rosacée, certains déclencheurs aggravent les symptômes. «La maladie peut être activée ou stimulée par certains médicaments (bêtabloquants, lithium et antipaludiques), par des traumatismes cutanés (coups de soleil, piqûres d’insectes, vaccins), des infections, la grossesse ou du stress», continue la Dre Sodha.

Tout élément agressant votre système immunitaire peut déclencher une poussée douloureuse: un rhume, amygdalite ou infection de l’oreille. Et cessez de fumer, si tel est votre cas.

«Il est reconnu que la cigarette augmente la prévalence du psoriasis, en plus d’en accroître la gravité», ajoute la Dre Sodha.

9 / 14
Psoriasis et eczéma: le traitement.Fuss Sergey/Shutterstock

Le traitement du psoriasis

Il y a de nombreuses options. Puisque l’effet d’un traitement varie selon la personne, un mélange de médicaments en vente libre et d’ordonnance ou de la photothérapie peuvent apporter un soulagement ou une rémission.

«Les atteintes légères à modérées peuvent être traitées localement par une combinaison de corticostéroïdes, d’émollients comme la Vaseline, mélangés à de l’acide salicylique, des rétinoïdes et de la vitamine D. La photothérapie consiste à exposer la peau aux rayons UVB, rapporte la National Psoriasis Foundation. Employée régulièrement, elle peut ralentir la croissance des cellules cutanées affectées.

Pour les cas modérés à sévères, avec ou sans rhumatisme, on utilise normalement un agent modificateur de la maladie à petites molécules thérapeutiques, comme le méthotrexate et les rétinoïdes systémiques ou biologiques», explique la Dre Sodha. Les produits biologiques sont conçus en laboratoire pour imiter les protéines et les molécules à leur état naturel. On les injecte par intraveineuse.

Essayez l’un de ces remèdes de grand-mère qui fonctionnent vraiment!

10 / 14
Psoriasis et eczéma: l’eczéma est aussi appelé dermatite atopique.GETTY IMAGES, AVEC L'AUTORISATION D'ADAM FRIEDMAN, ÉCOLE DE MÉDECINE ET DE SCIENCES DE LA SANTÉ MD GW

Eczéma

L’eczéma, aussi appelé dermatite atopique, est une maladie allergique cutanée commune provoquant des démangeaisons. On ne connaît pas sa cause exacte, mais les facteurs génétiques et environnementaux en sont des agents reconnus.

Elle se présente souvent durant l’enfance. «L’eczéma est une affection héréditaire de la peau. Il s’accompagne souvent d’asthme ou de rhinite allergique (fièvre des foins). Cette maladie très courante toucherait plus de 10% de la population en Occident», note le Dr Jeffrey Weinberg, professeur adjoint de clinique de l’hôpital Mont Sinaï à New York.

L’exposition à des agents externes ou internes du corps comme les détergents, le pollen, les aliments et certaines bactéries, peut déclencher de l’inflammation et provoquer des symptômes d’eczéma.

Une étude publiée en 2017 dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology révèle que certaines personnes eczémateuses manquaient de filaggrine, une protéine qui agit comme barrière protectrice de l’épiderme pour conserver l’humidité et repousser les bactéries et les virus.

Un bas taux en filaggrine rend la peau plus sujette à la sécheresse et aux infections. Selon l’American Academy of Allergy, Asthma, and Immunology, le manque de filaggrine est à l’origine d’eczémas modérés à sévères chez le tiers des populations d’origine d’Europe du Nord ou d’Asie orientale.

11 / 14
Les principaux symptômes de l'eczéma.TY Lim/SHUTTERSTOCK

Les symptômes d’eczéma

Le symptôme majeur est la démangeaison cutanée. Sa localisation est propre à chacun. Les enfants en font surtout sur les joues, les coudes, les genoux et le cuir chevelu. Chez l’adulte, elle se présente dans les plis du visage et du cou, sur les poignets, les coudes, les genoux et les chevilles.

On se gratte parfois au point de réduire les défenses de la peau contre l’infection. «L’eczéma chronique peut être la conséquence d’une inflammation systémique de l’organisme. Elle rend la peau plus vulnérable aux infections cutanées», souligne le Dr Weinberg. Les infections au staphylocoque et l’herpès exigent une attention immédiate, car elles peuvent s’étendre au reste du corps.

Autres symptômes:

  • Démangeaisons cutanées;
  • sécheresse de la peau;
  • rougeurs ou inflammation de la peau;
  • plaques cutanées crevassées ou écaillées;
  • saignement (résultant du grattage);
  • enflure;
  • éruption croûteuse ou lésions suintantes de la peau.

Voici ce que vous devez savoir sur l’eczéma, particulièrement si vous en avez!

12 / 14
Qu'est-ce que l'eczéma?Pan Xunbin/SHUTTERSTOCK

La prévention de poussées d’eczéma

Vos déclencheurs peuvent être sans effet sur une autre personne. Selon le Dr Weinberg, les savons durs et les allergènes environnementaux comme les acariens, les squames d’animaux et la fumée de cigarette sont des déclencheurs d’eczéma courants.

Établissez les causes d’assèchement de votre peau comme le froid, l’air sec hivernal et les bains fréquents sans application consécutive d’hydratant à forte teneur en huiles.

Évitez les irritants potentiels comme la laine et les vêtements en polyester, et lavez tout vêtement neuf avant de le porter (avec un détergent non parfumé). Voici quelques déclencheurs communs:

  • Fragrances;
  • désinfectants et nettoyants domestiques;
  • nickel dans les bijoux;
  • les fermetures éclair et les boutons pression.

13 / 14
Psoriasis et eczéma: le traitement de l’eczéma.Ternavskaia Olga Alibec/Shutterstock

Le traitement de l’eczéma

La démangeaison chronique associée à l’eczéma peut devenir insupportable, voire invalidante. Son intensité peut être plus exaspérante qu’une piqûre de moustique ou une réaction à l’herbe à poux. Mais les antihistaminiques ne vous seront ici d’aucun secours.

La clé contre les démangeaisons et la peau sèche est l’hydratation répétée, affirme le Dr Weinberg. «L’eczéma se traite habituellement avec des médicaments topiques, corticostéroïdes ou autres», conclut-il. Comme pour le psoriasis, les agents biologiques et la photothérapie agissent sur l’eczéma. Les immunosuppresseurs aident à contrôler les symptômes.

Les traitements naturels et alternatifs approuvés par la National Eczema Foundation aux É.-U. comprennent l’huile de pépins de tournesol, le vinaigre de cidre et le bain d’avoine colloïdale. Consultez toujours un médecin avant de commencer un traitement.

Pensez à tester l’un de ces remèdes naturels et trucs maison contre l’eczéma.

14 / 14
Pour avoir un cerveau en santé, vérifiez que vous ne souffrez pas de dépression.Marjan Apostolovic/Shutterstock

L’impact des maladies de la peau sur la santé mentale

Les démangeaisons persistantes, l’aspect de votre peau ou tout simplement la fatigue psychologique résultant de la gestion de vos symptômes de rosacée, de psoriasis ou d’eczéma, peuvent jouer un rôle sur votre santé mentale.

Une étude de 2015 parue dans Nature Reviews Immunology laisse entendre que les connexions neuronales avertissent le cerveau des inflammations de la peau. Vous pourriez alors vous sentir déprimé, anxieux, fatigué et l’esprit brumeux.

Gérer ces maladies chroniques de la peau peut devenir éprouvant et épuisant pour votre organisme et votre bien-être émotionnel. N’hésitez pas à demander de l’aide.

Faites attention à ces signes que vous devez consulter un psychologue.

Contenu original Reader's Digest