Share on Facebook

Irritation de la peau: 6 dermatoses courantes à connaître

C’est rouge, c’est laid, ça démange: d’où vient cette irritation de la peau? Est-ce du psoriasis, de l’eczéma ou autre chose?

1 / 7
Irritation de la peau et éruption cutanée douloureuse sur la cuisse.Ultrakwang/Shutterstock

Les premiers signes

Sham Dhanji a la peau sensible. Alors, lorsque la jeune femme de 34 ans a eu une petite éruption cutanée douloureuse sur la cuisse, elle n’y a pas trop fait attention. Mère très occupée de deux enfants, elle s’inquiétait plutôt de la fatigue inhabituelle qui l’accablait.
Quelques semaines plus tard, alors qu’elle se reposait sur le canapé, Sham a remarqué une petite bosse à l’aine, près de la hanche. Elle a paniqué. «J’étais bouleversée, dit-elle. Je me sentais épuisée, j’avais cette drôle d’éruption et là, cette bosse. J’ai regardé mon mari et j’ai fondu en larmes. J’étais sûre d’avoir un cancer de l’ovaire.»

Mais le lendemain, à l’hôpital, une infirmière a diagnostiqué à Sham une affection dont elle ne se serait jamais doutée: «Vous avez le zona, a précisé l’infirmière. La bosse, lui a-t-elle expliqué, est un ganglion lymphatique enflammé, qui suit souvent l’éruption révélatrice de la maladie.
Heureusement, le zona de Sham s’est résorbé sans complications. Mais la prochaine fois que vous faites une mystérieuse éruption, vérifiez cette liste de six dermatoses les plus courantes. Voyez aussi comment les traiter et quand elles pourraient être un signe de quelque chose de plus grave.

Certains de ces 38 remèdes de grand-mère sont utiles pour calmer les irritations de la peau.

2 / 7
L'urticaire est une irritation de la peau qui peut être aiguë ou chronique.Siam.pukkato/Shutterstock

L’urticaire


Apparence: plaques gonflées et prurigineuses, souvent entourées d’un cercle rouge, qui disparaissent en général après environ une journée pour réapparaître ailleurs. Il y en a deux formes: aiguë, d’une durée maximale de six semaines, et chronique.

La probabilité d’avoir une crise d’urticaire au cours de sa vie est d’environ 15 %. Les femmes y sont plus exposées que les hommes, et si les enfants peuvent faire de l’urticaire, c’est entre 20 et 40 ans que les crises sont les plus fréquentes.

Causes: l’urticaire peut résulter d’une réaction allergique à un aliment ou à un médicament, qui induit l’épiderme à sécréter des histamines, ou encore d’un emballement de l’appareil immunitaire à la suite d’une maladie virale, mais «il y a beaucoup de déclencheurs possibles», reconnaît Katie Beleznay, dermatologue à Vancouver. Dans la plupart des cas, on ne sait pas ce qui a provoqué l’éruption.

Traitement: comme l’urticaire est d’origine allergique, les antihistaminiques en vente libre forment la première ligne de défense. Si ça ne suffit pas, le médecin peut vous en proposer de plus puissants. Dans un cas encore plus grave, il prescrira peut-être de la prednisone par voie orale ou un anti-inflammatoire.

Autres possibilités: l’urticaire peut être déclenchée par un choc anaphylactique, réaction allergique parfois mortelle. Si elle s’accompagne de picotements des lèvres, d’enflure dans la bouche ou de difficultés respiratoires, appelez les urgences. Il arrive aussi, mais rarement, que l’urticaire soit causée par des maladies graves comme le lupus, l’hépatite B, un lymphome ou la leucémie. En effet, démangeaisons et picotements aux lèvres et à la gorge font (entre autres) partie des 25 symptômes de maladies à ne jamais ignorer.

3 / 7
L’eczéma est une irritation de la peau qui produit des pla­ques rouges, rugueuses, qui déman­gent beaucoup.Ternavskaia Olga Alibec/Shutterstock

L’eczéma


Apparence: l’eczéma produit des pla­ques rouges, rugueuses, qui déman­gent beaucoup, surtout la nuit. Elles apparaissent souvent à la saignée du bras et derrière le genou. Dans les cas plus graves, la peau cloque ou épaissit et pâlit aux endroits touchés. L’eczéma atopique touche jusqu’à 20 % des enfants et entre 1 et 3 % des adultes, selon le Forum européen de dermatologie. Assez souvent, c’est une maladie chronique qui dure toute la vie.

Causes: l’eczéma résulte d’une faiblesse de la barrière épidermique qui donne lieu à une inflammation et à une réaction trop forte du système immunitaire. C’est en général une maladie de naissance. «Elle peut avoir une composante héréditaire s’il y a dans la famille des cas d’asthme, de rhume des foins ou de la maladie elle-même», explique Lisa Kellett, dermatologue à Toronto. Elle peut aussi être une réaction à la pollution ou à une exposition bactérienne insuffisante dans l’enfance. (Les enfants ayant des chiens, par exemple, courent moins de risques de faire de l’eczéma.) Des déclencheurs comme les savons parfumés et la sécheresse hivernale peuvent provoquer une poussée.

Traitement: Appliquez une crème hydratante sans parfum et comportant peu d’ingrédients sur les régions affectées immédiatement après le bain ou la douche et avant de vous coucher, si nécessaire. Les poussées plus graves nécessitent des stéroïdes topiques ou des immunosuppresseurs non stéroïdiens en crème. Si rien n’y fait, il reste la photothérapie – sa lumière UVB peut calmer le système immunitaire et atténuer les démangeaisons – et les immuno­suppresseurs.

Autres possibilités: Bien que cela soit rare, les plaques eczémateuses peuvent être les premières manifestations d’un cancer de la peau. «Si une crème stéroïdienne topique les fait disparaître, ce n’est pas le cancer», précise la Dre Kellett.

Essayez nos remèdes naturels et nos trucs maison pour soigner l’eczéma.

4 / 7
La dermatite de contact ets une irritation de la peau.Girl-think-position/Shutterstock

Dermatite de contact


Apparence: la dermatite de contact ressemble à l’eczéma, mais n’est pas chronique, car c’est une réaction à un allergène précis qui se produit uniquement à son contact direct. «Le sumac vénéneux, par exemple, provoquera une dermatite apparaissant comme une strie à l’endroit où la branche a touché la peau», dit la Dre Beleznay. La dermatite est assez courante chez les aînés en raison de différences dues à l’âge qui touchent la sensibilité, la résistance de la barrière épidermique et la réactivité immunitaire.

Causes: les crèmes de beauté, les bijoux et les parfums sont souvent responsables de ces vives réactions du système immunitaire. Il arrive aussi qu’on devienne intolérant à des choses qu’on a très bien supportées jusque-là. Si la cause n’est pas claire, votre dermatologue fera peut-être un test épicutané: on dépose une petite quantité de la substance suspecte sur la peau pour voir comment elle réagit.

Traitement: si les stéroïdes topiques ne suffisent pas, on peut prendre un stéroïde plus puissant par voie orale pour calmer le système immunitaire et arrêter la réaction.

Autres possibilités: le cancer de la peau produit parfois des plaques rouges et squameuses comme celles des deux types d’eczéma. Une autre bonne raison de consulter un médecin si leur origine n’est pas claire.

5 / 7
Irritation de la peau: les plaques rouges et écailleuses du psoriasis peuvent être prurigineuses ou douloureuses.Lipowski Milan/Shutterstock

Le psoriasis


Apparence: les plaques rouges et écailleuses du psoriasis peuvent être prurigineuses ou douloureuses. Elles se manifestent plus fréquemment sur le cuir chevelu, au coude et au genou, mais peuvent apparaître n’importe où. En règle générale, le psoriasis se déclenche entre 10 et 30 ans, comme l’eczéma, et il est chronique. «C’est une maladie tenace qui a des pics et des creux, mais qui dure toute la vie», dit le Dr Paul Cohen, dermatologue au centre de dermatologie Rosedale de Toronto. Selon l’Association canadienne de dermatologie (ACD), un million de Canadiens souffriraient de psoriasis.

Causes: le système immunitaire s’attaque aux cellules de la peau, provoquant un renouvellement trop rapide de l’épiderme, qui épaissit. Il n’y a pas de cause unique, mais des antécédents familiaux sont fréquents; le stress, l’obésité, le tabagisme et la multiplication des infections, notamment des angines streptococciques, semblent augmenter le risque.

Traitement: on commence en général par des stéroïdes topiques, pendant une semaine ou deux, pour faire disparaître les plaques. Le traitement à long terme comprend une forme synthétique de vitamine D qui ralentit la multiplication des cellules de la peau, des shampoings médicamenteux et des formes topiques de la vitamine A appelées rétinoïdes. S’exposer au soleil tous les jours semble faire du bien, hydrater sa peau aussi. Dans les cas plus graves, on peut recourir à la photothérapie en cabinet médical et à des immunosuppresseurs par voie orale.

Autres possibilités: dans les cas graves, les articulations peuvent être affectées; c’est ce qu’on appelle l’arthrite psoriasique. Le psoriasis rend plus vulnérable à d’autres pathologies, dont le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires ou auto-immunes comme celle de Crohn, qui sont toutes reliées à des réactions inflammatoires à l’instar du psoriasis. Le psoriasis et l’eczéma ont tous les deux été liés à une carence en calcium. Sachez reconnaître les 9 signes indiquant que votre corps manque de calcium.

6 / 7
La rosacée est une irritation de la peau.Tunatura/Shutterstock

La rosacée


Lex Gillies, 33 ans, une Londonienne qui tient un blogue sur la beauté, a appris qu’elle faisait de la rosacée il y a 10 ans quand elle a consulté son médecin à propos des plaques violacées parsemées de pustules qui couvraient ses joues. «Je me trouvais monstrueuse», dit-elle. On lui a prescrit une crème antibiotique, qui n’a pas eu d’effet. Elle a alors cherché à connaître la cause de ces éruptions.
«Nous sommes tous différents, explique-t-elle, donc il faut noter tout ce qui entre dans notre alimentation.» Pour venir à bout de sa rosacée, elle s’efforce de se détendre, emploie des crèmes qui n’irritent pas la peau, boit peu d’alcool et a banni les laitages, le gluten, les boissons chaudes et les températures extrêmes, facteurs qui, selon son expérience, aggravaient son état.

Apparence: Il y a quatre formes de rosacée. La première gonfle les vaisseaux sanguins des joues et du nez, provoquant des rougeurs et rendant la peau sensible et tendue. La deuxième parsème les mêmes régions de boutons d’apparence acnéique. La troisième épaissit la peau. La dernière, qui touche surtout les hommes, affecte la peau du nez, qui semble gonfler, et irrite parfois les yeux.

«La rosacée touche en général des sujets de 30 à 60 ans», dit Anjali Mahto, dermatologue-conseil et porte-parole de la Fondation britannique de la peau. On estime qu’elle affecte plus de trois millions de Canadiens.

Causes: on ne sait pas toujours ce qui provoque la rosacée, mais vous y êtes plus exposé si d’autres membres de votre famille en ont fait, comme dans le cas de l’eczéma, si votre peau est abîmée par le soleil ou que vous fumez. L’exemple de Lex montre aussi que les poussées sont plus courantes après l’ingestion de certains aliments ou boissons. «La rosacée apparaît généralement au milieu de la trentaine et empire par la suite», observe la Dre Kellett.

Traitement: plusieurs préviennent les poussées de rosacée en évitant tout simplement ce qui les déclenche, ce qui met souvent à rude épreuve la volonté de la personne qui en souffre. «Ce sont souvent les bonnes choses de la vie», dit la Dre Beleznay, citant le café, les aliments épicés et l’alcool comme facteurs aggravants courants. Pour en atténuer la présence, certaines femmes se satisfont d’un fond de teint standard, d’autres emploient des crèmes sur ordonnance – voire le laser ou la photothérapie – pour contracter les capillaires des joues et pâlir la rougeur. Si la rosacée cause aussi des boutons, il existe des crèmes et des antibiotiques en comprimés pour s’en débarrasser.

Autres possibilités: il arrive, mais rarement, que les rougeurs attribuées à la rosacée soient en réalité un «masque de loup», éruption sur le nez et les joues qui est un symptôme du lupus, maladie auto-immune grave.

7 / 7
Irritation de la peau: le zona ou herpès zoster s’annonce d’habitude par un picotement, un engourdissement ou un élancement circonscrit à une petite région de la peau.Trybex/Shutterstock

Zona


Apparence: le zona ou herpès zoster s’annonce d’habitude par un picotement, un engourdissement ou un élancement circonscrit à une petite région de la peau, souvent sur l’abdomen. Quelques jours plus tard apparaît au même endroit une éruption parsemée de cloques. La réaction se faisant le long d’un nerf, cette plaque devient peu à peu une bande. Elle dure de deux à six semaines.

Cause: cette fois, on sait: c’est le virus de la varicelle. Même après guérison complète, il demeure tapi dans les cellules nerveuses et peut se réactiver des décennies plus tard, provoquant un zona. Les personnes dont l’immunité est compromise sont plus menacées, et selon une étude publiée dans BMC Infectious Diseases, «les deux tiers des malades sont quinquagénaires». Une personne sur quatre fera du zona au cours de sa vie et une sur deux après 85 ans. Bien que certaines personnes choisissent de se faire vacciner contre le zona dans la cinquantaine, l’Agence de la santé publique du Canada recommande d’attendre d’avoir plus de 60 ans, de sorte qu’il restera efficace lorsque le corps deviendra plus vulnérable. Apprenez-en plus sur le zona, cette maladie latente qui se manifeste avec le vieillissement.

Traitement: si vous pensez faire un zona et n’êtes pas vacciné, vous devez consulter un médecin sur-le-champ. «Les antiviraux en comprimés sont beaucoup plus efficaces s’ils sont pris moins de 72 heures après le début de l’éruption», dit le Dr Cohen. On prescrit en outre souvent un anesthésique topique ou de la codéine pour calmer la douleur.

Autres possibilités: si le zona n’est pas maîtrisé rapidement, il y a risque de névralgie post-herpétique, douleur qui dure plus de trois mois, parfois même plus d’un an. C’est ce qui arrive dans 10 à 20 % des cas. Et si l’éruption survient au visage, elle peut même con­duire à la cécité.Même si elle n’a pas souffert de complications à cause de son zona, Sham a quand même appris une leçon importante: «Même si vous êtes très occupée, vous devez parfois prendre le temps de vous faire examiner, dit-elle. Il est vraiment très important de savoir de quoi vous souffrez.»

 

Contenu original Selection du Reader’s Digest