Share on Facebook

Lombalgie: pourquoi votre traitement ne fonctionne pas

Des spécialistes du dos évoquent le fait que de nombreux patients souffrant de lombalgie ne reçoivent souvent pas le bon type de traitement. Voici ce qu’il faut savoir.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.DEAN DROBOT/SHUTTERSTOCK

Mobilité diminuée

Sur le chapitre du mal de dos, plane beaucoup de confusion et de souffrance. «La lombalgie est devenue la première cause mondiale d’invalidité», précise le professeur Martin Underwood, de l’Université de Warwick au Royaume-Uni, et co-auteur d’articles sur ce mal dans la revue The Lancet. Plus de 540 millions de personnes en souffriraient dans le monde. Selon les études récentes d’une équipe internationale de médecins et de chercheurs, la lombalgie serait souvent inadéquatement traitée. «Les croyances publiques, les pratiques médicales et les politiques en milieu professionnel ont progressivement imposé l’idée que la lombalgie était un problème médical requérant l’arrêt des activités courantes». Et comme l’inverse est aussi vrai, voici ce qu’il faut faire pour votre dos.

Voyez ici l’importance d’une meilleure accessibilité pour les handicapés.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.SYDA PRODUCTIONS/SHUTTERSTOCK

Nul besoin d’IRM ou d’imagerie

Une fois exclus les problèmes graves comme le cancer, les fractures, les infections ou l’arthrite, une scanographie du dos devient inutile. «Tout le monde présente des maux de dos non spécifiques, gérés selon le même protocole», affirme l’auteure principale de la recherche, Rachelle Buchbinder, Ph. D., épidémiologiste à l’Université Monash (Australie). Les patients veulent malheureusement trop souvent un diagnostic précis. Elle souligne que le recours à l’imagerie ne semble pas contribuer à l’identification de la source de la douleur.

Apprenez-en plus sur ces 7 types de cancers difficiles à détecter.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.IVAN ANTA/SHUTTERSTOCK

Oublier les infiltrations

L’utilisation d’infiltrations épidurales d’anesthésiques ou de corticostéroïdes devrait être totalement évitée. Rachelle Buchbinder affirme qu’il s’agit d’une forme de surmédicalisation: «Plutôt qu’un mal courant, la lombalgie est abordée comme un problème médical. Les médecins croient qu’ils doivent faire quelque chose, et prennent souvent la mauvaise décision.» Ils abuseraient des infiltrations épidurales, selon le Lancet. «Leur effet n’est pas confirmé, et elles ne figurent pas dans les lignes directrices de traitement des lombalgies non spécifiques. La possibilité d’effets secondaires graves, comme des lésions nerveuses, discrédite ces traitements», précise Martin Underwood.

Découvrez comment la psychothérapie peut venir affecter la lombalgie.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.DMITRY ZIMIN/SHUTTERSTOCK

Oublier la chirurgie

Toute chirurgie, dont la fusion des vertèbres lombaires, constitue un autre traitement invasif et surutilisé. Les auteurs du Lancet le déconseillent. Une fausse idée persiste malheureusement chez les médecins et les patients sur cette pratique risquée, prévient Martin Underwood. Selon Rachelle Buchbinder, il n’existe pas de preuve corroborant l’effet positif d’une intervention chirurgicale sur une douleur non spécifique. Pourtant, des médecins et des professionnels de la santé l’emploient toujours.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.SHUTTERSTOCK

Oublier les antidouleurs

Pour soulager vos lombalgies de façon permanente, fiez-vous aux moyens que propose la science. Et oubliez les analgésiques. «Les opioïdes puissants comme le fentanyl ou l’oxycodone ont peu d’effet sur les lombalgies persistantes. Ils peuvent même aggraver la douleur à long terme», dit Martin Underwood. «Ils comportent un risque important de dépendance, de surdose et même de décès.»

On peut les employer à court terme, à condition de les arrêter rapidement, car ils font plus de mal que de bien. Les médecins continuent pourtant de les prescrire: «Il est beaucoup plus facile de fournir des analgésiques pour des lombalgies invalidantes que des programmes de gestion de la douleur permettant aux gens de mieux la gérer par eux-mêmes.»

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.YAKOBCHUK VIACHESLAV/SHUTTERSTOCK

Oublier les procédures invasives

On peut se réjouir qu’il existe des traitements peu complexes et moins invasifs de la douleur du bas du dos. La physiothérapie, les massages et les étirements peuvent tous aider à soulager la douleur, selon le Dr Akhil Chhatre, professeur adjoint de médecine physique et de réadaptation à la faculté de médecine Johns Hopkins.

Voici 11 solutions pour vaincre la douleur au quotidien.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.RAWPIXEL.COM/SHUTTERSTOCK

Nul besoin de s’aliter

Le moyen facile – que les gens adoptent souvent – est de rester au lit; c’est inefficace, et ce même si certains médecins le recommandent toujours. «La chose la plus importante que nous avons apprise est que l’alitement n’est presque jamais le bon moyen pour traiter la lombalgie», explique le Dr Chhatre.

Martin Underwood ajoute que cela réduit souvent la force musculaire dorsale, ce qui ne fait qu’empirer les choses. «Ce conseil courant de rester couché pour soulager le dos est dangereux. L’inactivité peut, de plus, promouvoir l’idée que la passivité peut être le meilleur moyen de contrer la lombalgie. »

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi. ND3000/SHUTTERSTOCK

Besoin d’activités physiques

«L’entraînement des muscles encadrant le dos est primordial pour le renforcement de celui-ci, et pour permettre de gérer graduellement la lombalgie», explique Martin Underwood. «Il n’est pas nécessaire de suivre un programme d’exercices spécifiques: la marche, la natation, le vélo ou autres activités courantes contribueront à protéger le dos, et à réduire la douleur et l’invalidité.»

Rachelle Buchbinder conseille également de faire du Pilates, du yoga ou du tai-chi. Après avoir reçu une évaluation médicale, la physiothérapie pourrait être bénéfique, selon le Dr Chhatre.

L’activité physique peut en faire beaucoup plus que vous pensez. Voici 8 problèmes de santé que l’on peut améliorer avec ces entraînements.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.SHUTTERSTOCK

Besoin de perdre du poids

L’obésité est liée à toutes sortes de problèmes de santé, comme la lombalgie. Selon Martin Underwood, que la perte de poids élimine ou pas la douleur, elle procure de multiples bienfaits santé. Un régime qui s’accompagne d’exercices contribue en général à une meilleure santé, et à rester plus actif, ce qui est bon pour le dos.

Il faut éviter les sucres raffinés, les aliments transformés et les gras trans pour diminuer l’inflammation qui mène aux maux de dos. «Le changement de mode de vie et d’alimentation peut aider à prévenir des poussées inflammatoires ultérieures», précise le Dr Chhatre.

Pourquoi le traitement votre lombalgie ne fonctionne pas? Voici pourquoi.SHURKIN_SON/SHUTTERSTOCK

La dimension psychologique

«Comme la douleur dépasse la dimension physique, il devrait en être de même dans le choix d’un traitement qui peut se tourner vers la pleine conscience, la psychologie de la douleur, les techniques de méditation, le biofeedback ou les stratégies d’adaptation», dit le Dr Chhatre. Chez certains, la crainte de la douleur est telle qu’elle altère l’activité, précise Rachelle Buchbinder.

La thérapie cognitivo-comportementale peut les aider à réduire leur stress et à apaiser leur anxiété. «Comme nous en savons plus sur le lien entre la douleur et l’humeur, des traitements qui combinent des approches physiques et psychologiques peuvent s’avérer utiles pour la lombalgie», ajoute-t-elle. Essayez ces positions de yoga contre les douleurs lombaires afin de mettre votre esprit et votre corps dans la bonne direction.

Découvrez les autres méthodes pour traiter la lombalgieGOAMI/SHUTTERSTOCK

Le choix de méthodes alternatives

Martin Underwood recommande l’ostéopathie, la chiropratique et d’autres méthodes alternatives. «Elles peuvent comprendre l’évaluation détaillée du dos, de l’éducation, des conseils, un programme d’exercices défini, une manipulation vertébrale ou une mobilisation rachidienne.» L’acupuncture peut également être utile: bien que les conclusions ne se recoupent pas, des recherches suggèrent que les personnes suivies par un acupuncteur auraient de meilleurs résultats que celles qui n’ont eu recours qu’à leur médecin de famille. Découvrez les remèdes maison contre le mal de dos, approuvés par les experts.

Vous devez continuer à travaillerMARVENT/SHUTTERSTOCK

Continuer à travailler

Les auteurs du Lancet font valoir que les patients qui souffrent de lombalgie se portent mieux en continuant à travailler. «Nous savons que l’arrêt de travail ralentit la convalescence, tout comme les indemnisations de remplacement de revenu», dit Rachelle Buchbinder.

Le soutien du superviseur et des collègues provoquera un rétablissement plus rapide, et réduira les rechutes. Des modifications de la tâche ou de l’espace travail peuvent également améliorer votre fonctionnement, ce dont vous devez faire part à votre employeur, votre médecin et votre assureur.

Il est aussi important de revoir ses connaissancesWAVEBREAKMEDIA/SHUTTERSTOCK

Revoyez vos connaissances

«Notre point de vue doit changer pour adopter des soins non urgents de la colonne vertébrale, selon le Dr Chhatre. Il est très encourageant de savoir qu’il existe de nombreux traitements médicaux, mais le corps s’autoguérit souvent avec de la discipline.»

Rachelle Buchbinder croit que les médecins devraient dénoncer les idées fausses sur les soins. Ils devraient partager leurs connaissances de la lombalgie, corriger toute fausseté et conseiller à leurs patients de rester actifs tout en poursuivant leurs activités courantes, dont l’exercice et le maintien au travail.»

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir de l’information fiable sur la santé! Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest