Share on Facebook

L’importance d’une meilleure accessibilité pour les handicapés

Pourquoi est-il important de lever les obstacles pour offrir une meilleure accessibilité aux handicapés? Nous avons posé la question à la militante Jewelles Smith.

1 / 5

Pourquoi plus d'accessibilité pour les handicapés?Martin Ludlam/Shutterstock

La loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées

Il y a près de deux ans, le pays adoptait la loi sur l’accessibilité afin d’identifier et de lever les obstacles pour les personnes handicapées. A-t-on fait des progrès?

Tout cela prend du temps, mais la loi nous a quand même donné plus de pouvoir. Ainsi, l’an dernier, au début de la pandémie, les discours du premier ministre Justin Trudeau étaient accompagnés d’une traduction en langue des signes; et nous avons pu exiger et effectuer certains changements presque sur-le-champ. De nombreux Canadiens sont sourds ou malentendants. Pour leur propre protection, il était essentiel de leur faire comprendre les enjeux de cette crise sanitaire mondiale.

Il se peut que l’hôpital ne soit pas aussi accessible qu’attendu. Voici 50 choses qu’il vaut mieux savoir sur les hôpitaux.

2 / 5
Quel obstacle à l’accessibilité des personnes handicapées faut-il lever?Petrushin Evgeny/Shutterstock

Si vous aviez une baguette magique…

Si vous aviez une baguette magique, quel obstacle à l’accessibilité lève­riez-­vous?

Difficile à dire, car chaque situation est différente – et c’est là justement le message qu’il faut passer quand on parle de lever les obstacles. C’est plus qu’une «affaire de rampes», comme nous le répétons. L’accessibilité ne se réduit pas à la mobilité: il y a les troubles de la communication, les déficiences cognitives, les incapacités sensorielles – chaque groupe a ses propres défis à relever. Cela dit, nous sommes tous affectés par certains comportements et problèmes structurels. Le mouvement Black Lives Matter a révélé que la société tout entière reposait sur des structures privilégiant un groupe plus que l’autre, et cela est également vrai en matière de handicaps.

Jewelles Smith n’est pas la seule à vouloir changer le monde: c’est aussi le cas de Marc-Antoine Cloutier, l’homme derrière Juripop.

3 / 5
Pourquoi plus d'accessibilité pour les handicapés: ici une personne souffrant d'un spina-bifida.vanzittoo/Shutterstock

En quoi cela a-t-il touché votre propre expérience du handicap?

Mon handicap ne m’a vraiment affectée que quand je suis devenue mère – je suis atteinte d’un spina-bifida qui s’est accentué avec la grossesse et l’accouchement. J’ai dû faire face à ma propre attitude. Je n’étais pas prête à devenir «handicapée» et, comme la plupart des gens, j’avais des tas d’idées préconçues, ce qui est terrible. J’ai mis beaucoup de temps à les surmonter.

Sachez comment concilier un handicap physique avec des exercices cardiovasculaires.

4 / 5
Accessibilité pour les handicapés et le principe d’une «conception universelle».SeventyFour/Shutterstock

Le principe d’une «conception universelle»

Le principe d’une «conception universelle» occupe le débat sur l’accessibilité. De quoi s’agit-il?

C’est assez simple: les nouveaux environnements, produits ou techniques doivent être conçus pour tout le monde – ou du moins de manière qu’ils puissent être adaptés. En ce qui concerne les nouvelles maisons, par exemple, il devrait être prévu que, au besoin, on puisse facilement y installer un ascenseur. Il ne s’agit pas d’en mettre un dans toutes les maisons, mais de ne pas avoir à tout refaire quand on voudra répondre aux besoins des personnes souffrant d’un handicap. Notre existence doit être reconnue avant le début des travaux.

Avec l’âge, vous aurez peut-être besoin d’adapter votre maison pour la rendre plus accessible, assurez-vous de suivre ces conseils pour bien vieillir chez soi.

5 / 5
Canada est-il un bon élève en terme d'accessibilité pour les handicapés?GH Studio/Shutterstock

Le Canada est-il un bon élève?

Signalons les changements positifs du Bureau du directeur général des élections. Il a récemment affecté d’importantes sommes pour permettre une meilleure accessibilité aux salles. Je répète sans arrêt que nous représentons 20% de la population. Ce n’est pas négligeable en termes de votes.

Aussi, ces dernières années, Parcs Canada s’est démenée pour rendre les espaces verts publics plus adaptés – en aménageant des sentiers où fauteuils roulants et déambulateurs peuvent circuler, en rendant les toilettes accessibles et en affichant sur son site internet des cartes indiquant clairement les équipements accessibles dans les parcs. Ces changements pratiques montrent que le regard a changé. Il y a 10 ans, on concevait mal qu’une personne handicapée puisse vouloir se promener dans un parc, alors que nous avons les mêmes envies que tout le monde.

Apprenez-en plus sur les maladies chroniques qui font partie des plus invalidantes.

Contenu original Selection du Reader’s Digest