Share on Facebook

9 signes que vous souffrez d’une dépression saisonnière d’été

Plus de 10% des cas de trouble affectif saisonnier (TAS) – ou dépression saisonnière liée au temps qu’il fait – se manifestent durant l’été. En voici les symptômes et quelques moyens pour mieux profiter des beaux jours.

1 / 11
Dépression saisonnière: ltrouble affectif saisonnier (TAS) peut-il se produire en été?BALAZS TOTH / EYEEM/GETTY IMAGES

Le trouble affectif saisonnier (TAS) peut-il se produire en été?

Parmi les choses que les thérapeutes souhaitent que vous sachiez sur le TAS, c’est qu’il ne se produit pas seulement l’hiver. Il existe en effet un TAS d’été. Découvrez comment le diagnostiquer et le combattre.

Faites attention à ces symptômes de dépression à ne jamais ignorer!

2 / 11
Dépression saisonnière: vous vous sentez déprimé tous les étés.NINAMALYNA/SHUTTERSTOCK

Vous vous sentez déprimé tous les étés

«Les symptômes de dépression saisonnière déclenchés par le trouble affectif saisonnier (TAS) estival se comparent à ceux d’une dépression classique. Ils reviennent en force au printemps et en été», explique Julienne Derichs, consultante du groupe Couples Counseling Today de Highwood. Ces symptômes de TAS estival, à l’instar de ceux d’hiver, refont surface à peu près toujours au même moment de l’année.

Voici comment prévenir la dépression saisonnière sans médication.

3 / 11
Dépression saisonnière: l’adaptation difficile à l’été.KIRILL-VASILEV/SHUTTERSTOCK

L’adaptation difficile à l’été

Il se produit un grand changement d’horaire durant l’été. Les enfants sont en vacances, et ce nouveau programme pourrait perturber votre équilibre. La brusque modification de vos activités pourrait déclencher un TAS estival, selon Helen Odessky, psychologue clinicienne et auteure de Stop Anxiety from Stopping You.

Mais alors, faudrait-il renoncer à l’heure d’été?

4 / 11
Dépression saisonnière: le bonheur forcé.ABELENA/SHUTTERSTOCK

Le bonheur forcé

Le sentiment de joie qui se rattache à l’été émane de partout: panneaux publicitaires, robes légères et sourires de vacances. «Cette joie collective peut amplifier et alimenter votre humeur dépressive», souligne la psychologue new-yorkaise Jephtha Tausig. «Vous n’arrivez pas à être heureux? Vous ne savez pas ce qui cloche?» Alors que tous profitent du beau temps et de la nature, ceux qui souffrent du TAS peuvent se sentir encore plus isolés.

5 / 11
Dépression saisonnière: celle héréditaire.MARADON-333/SHUTTERSTOCK

La dépression héréditaire

Qu’elle soit de nature génétique ou acquise au cours de l’enfance, la dépression ainsi que les troubles d’humeur connexes comme le TAS sont essentiellement héréditaires. Vérifiez si vos parents ou votre fratrie évitent le soleil et le bord de mer. «Selon les chercheurs, le TAS pourrait avoir des facteurs génétiques. Plus des deux tiers des patients souffrant du TAS auraient un parent qui présente de graves symptômes de troubles de l’humeur», dit Julienne Derichs.

La dépression, l’insomnie… Vous serez surpris d’apprendre que ces 16 traits particuliers proviennent de votre ADN!

6 / 11
Dépression saisonnière: la lumière excessive.CHATGUNNER/SHUTTERSTOCK

La lumière excessive

Le soleil et la noirceur ont un impact sur la régulation des rythmes naturels du corps. La mélatonine, une hormone sécrétée durant la nuit, est essentielle pour le sommeil. L’excès de lumière provenant du soleil et des écrans – téléphone, tablette ou ordinateur – durant la soirée pourrait ralentir la production de cette hormone capitale. Une théorie sur le trouble affectif saisonnier d’été soutient que trop de lumière entrave la production de mélatonine, confirme Julienne Derichs.

7 / 11
Dépression saisonnière: le manque de sommeil régulier.SYDA-PRODUCTIONS/SHUTTERSTOCK

Le manque de sommeil régulier

Les systèmes de l’organisme suivent des rythmes de 24 heures. La température, le métabolisme et le sommeil s’enlignent sur ces rythmes circadiens. «Les gens qui veillent tard durant l’été risquent de dérégler leurs rythmes circadiens», prévient Julienne Derichs. Le manque de sommeil peut être un facteur de risque de dépression. Mal dormir ou réduire son temps de sommeil en été pourrait mener à un TAS.

On vous donne 9 raisons qui expliquent pourquoi vous vous réveillez au milieu de la nuit!

8 / 11
Dépression saisonnière: la vie dans le sud.LINDA-MOON/SHUTTERSTOCK

La vie dans le Sud


Selon Julienne Derichs, «sans en connaître vraiment la cause, il semblerait que les Américains des états du Sud soient plus sujets au trouble affectif saisonnier que ceux du Nord.» Sachant que la température dans les latitudes moins nordiques est plus élevée et que les nuits sont plus chaudes (mauvais sommeil), il se pourrait que le risque de TAS estival soit supérieur dans le sud du continent.

9 / 11
Dépression saisonnière: les allergies en jeu.1059SHU/SHUTTERSTOCK

Les allergies en jeu

«De nouvelles études ont établi un lien entre l’allergie et la dépression», précise Jephtha Tausig. «Des rapports estiment que le risque de dépression est deux fois plus élevé chez les gens qui souffrent d’allergies sévères.» La floraison, les promenades et l’ouverture des fenêtres sont un défi majeur pour ceux qui souffrent d’hypersensibilité environnementale. Ces irritants peuvent entraîner une inflammation du cerveau qui cause la mauvaise humeur ou la dépression.

Voici ce que votre allergologue veut que vous sachiez sur les allergies.

10 / 11
Dépression saisonnière: le dénuement insupportable.ABELENA/SHUTTERSTOCK

Le dénuement insupportable

La panique du maillot de bain n’est pas un mythe. «Si vous souffrez d’un trouble de dysmorphie corporelle (préoccupation excessive relative à un défaut de l’apparence physique), chaque journée où vous devez porter un maillot de bain ou des vêtements légers vous rappelle les imperfections (imaginées par vous) de votre corps», explique le psychothérapeute texan Bruce Cameron. «Les gens qui en souffrent sont de mauvaise humeur jusqu’au moment où le temps frais leur permet de se couvrir.»

11 / 11
Dépression saisonnière: combattre le TAS estival.ABELENA/SHUTTERSTOCK

Combattre le TAS estival


«Si vous croyez être atteint d’un trouble affectif saisonnier d’été, consultez un thérapeute», conseille Julienne Derichs. Elle suggère également d’adopter les conseils suivants pour éviter le TAS:

  • Faites régulièrement de l’exercice en début de journée.
  • Évitez le soleil et la chaleur.
  • Votre sommeil doit être une priorité.
  • Buvez beaucoup d’eau et mangez sainement en priorisant les fruits et légumes.
  • Bougez! La passivité engendre le stress. «On doit tous avoir le sentiment de prendre notre vie en main. Le seul fait d’être maître de son existence ouvre toutes les portes», dit-elle.
  • Développez votre vie sociale! Un bon réseau de soutien peut vous permettre d’élargir votre vision du monde.
  • Notez trois faits positifs chaque jour, et réfléchissez sur les événements qui les ont engendrés. «Se concentrer sur le bonheur permet aux gens d’avoir une vision plus sereine de l’existence en les connectant à des émotions positives.»

Assurez-vous de savoir comment soutenir un proche atteint de dépression.

Contenu original Reader's Digest