Le curcuma, un allié santé

Le curcuma, cette épice qui donne à certaines préparations de moutarde et aux caris leur belle couleur jaune vif, pourrait contribuer à réguler la glycémie. Cet allié santé est utilisé de longue date dans la médecine populaire indienne et celle d’autres cultures pour le traitement des troubles de l’estomac, de l’inflammation, de l’arthrite et des entorses. Une épice autant savoureuse que bénéfique!

Ajouter du curcuma à vos recettes vous aidera à réguler votre glycémie.ShutterstockLe curcuma, cette épice qui donne à certaines préparations de moutarde et aux caris leur belle couleur jaune vif, pourrait contribuer à réguler la glycémie, en plus d’être un allié pour la santé. Cette racine proche du gingembre est l’une des meilleures sources de curcumine, un composé antioxydant dont on a montré, du moins chez des animaux diabétiques, qu’il pouvait prévenir les montées abruptes de la glycémie (le cumin est une autre bonne source de curcumine). L’épice elle-même n’a pas fait l’objet de beaucoup d’études, les chercheurs s’étant limités à des extraits de curcumine. Dans une étude menée sur des rats de laboratoire, on a observé que 10 mg d’extrait pouvait abaisser la glycémie de 37% au bout de 3 heures et de 55 % au bout de 6 heures. On ne connaît pas encore le mécanisme d’action de la curcumine, mais l’une des hypothèses avancées est qu’elle agit directement sur le pancréas pour stimuler la production d’insuline.

La curcumine exerce également de puissants effets antioxydants qui pourraient protéger contre la maladie cardiaque de même que contre les dommages causés par l’hyperglycémie : néphropathie (reins), neuropathie (nerfs), rétinopathie (yeux).

Le curcuma : glycémie et autres bienfaits santé

Le curcuma, cet allié santé, est utilisé de longue date dans la médecine populaire indienne et celle d’autres cultures pour le traitement des troubles de l’estomac, de l’inflammation, de l’arthrite et des entorses. On l’a également étudié pour ses propriétés anticancérogènes potentielles. Dans des études épidémiologiques, on a observé que l’incidence du cancer du côlon était considérablement plus faible chez les personnes qui en consommaient régulièrement. Dans des études in vitro, on a observé que la curcumine détruisait les cellules cancéreuses du col de l’utérus et prévenait les changements cellulaires nocifs.

Plus récemment, des chercheurs se sont penchés sur l’action potentiellement préventive de la curcumine sur la maladie d’Alzheimer. En Inde, où l’épice est omniprésente dans l’alimentation, l’incidence de cette maladie est très faible. Dans des études animales, la curcumine a diminué la production d’amyloïde, substance formant des dépôts caractéristiques dans le cerveau des personnes atteintes de cette maladie. Toutefois, bien que prometteuse, la curcumine n’a pas encore été étudiée chez les humains pour la prévention ou le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Allié pour la santé : ajouter du curcuma dans vos recettes

Lorsque vous achetez de la poudre de cari, choisissez-la bien jaune, signe qu’elle est riche en curcuma. Sinon, ajoutez du curcuma.

  • Mettez de la moutarde colorée au curcuma dans vos hamburgers et autres plats.
  • Remplacez le safran de la paella par du curcuma.
  • Ajoutez 1 c. à thé de curcuma dans votre soupe aux pois.
  • Ajoutez-en aux ragoûts et plats au four.
  • Cette épice convient tout particulièrement aux plats de lentilles.

Prenez garde au curcuma

Le curcuma, malgré ses vertus pour la santé, tache tout ce avec quoi il entre en contact : ongles, tasses et ustensiles de plastique, comptoir de cuisine. Prenez vos précautions !

Vous aimerez aussi :

Santé : top antioxydant des fines herbes et épices

3 épices qui guérissent

Saveur santé : divines épices

Vidéos les plus populaires