Nouvelle voiture: 10 choses à savoir avant de quitter le concessionnaire

Pour vous aider à clore, sans tracas, cette importante transaction: voici ce que vous devez savoir lorsque vous faites l’acquisition de votre nouvelle voiture chez le concessionnaire.

1 / 10
Attendez à la toute fin des négociations pour demander le montant offert pour votre ancienne voiture.Mr Doomits/Shutterstock

Arriver sans rendez-vous – à ne pas faire

Prendre possession de sa nouvelle voiture ne se fait pas à l’improviste: on doit prendre rendez-vous! Ne serait-ce que pour vous assurer que votre véhicule sera prêt. Sachez que vous payez pour cette préparation, comme stipulé dans le contrat de vente. Les frais varient de 1000$ à 2000$. Laissez donc le temps aux employés du concessionnaire de retirer les plastiques, de procéder à l’inspection visuelle et de sécurité, de vérifier les fluides et la pression des pneus: bref de vérifier que tout est parfait.

Trouvez la solution qui vous convient, avant d'acheter ou louer une voiture.

2 / 10
L'ajout d'accessoires et de fonctionnalités constitue un point de négociation supplémentaire lorsque vous sentez que le prix ne descendra pas plus bas.BlueSkyImage/Shutterstock

Prendre le temps de se faire expliquer – à faire

Chez le concessionnaire, le représentant devrait être disponible pour expliquer les particularités du nouveau véhicule, ses subtilités mécaniques, ses accessoires et ses options. Ces explications peuvent prendre une heure, voire davantage si la voiture à la fine pointe de la technologie.

En prenant votre temps, vous découvrirez peut-être de belles surprises! Par exemple une connexion Bluetooth qui lit les textos ou un dispositif qui gare automatiquement la voiture.

Voici les 10 choses que vous devez savoir si vous cherchez une voiture électrique.

3 / 10
Ne pas signer sans avoir inspecté sa nouvelle voiture.HQuality

Signer sans avoir inspecté sa nouvelle voiture – ne pas faire

Avant de signer la paperasse, on inspecte soigneusement sa nouvelle voiture. (Voir notre aide-mémoire à la dernière diapo). Si vous avez des doutes sur quelque chose, mieux vaut le signaler avant de signer le contrat de vente. Premièrement, le concessionnaire sera plus enclin à remédier à toute situation problématique. Ensuite, il pourrait être difficile de prouver, quelques jours plus tard, que ce n’est pas nous qui avons égratigné cette portière, taché ce plafond ou déchiré ce siège…
Conseil: On privilégie une prise de possession de son véhicule de jour plutôt que de soir. Ainsi, l’éclairage extérieur est propice à une vérification minutieuse.

Avant d'acheter, informez-vous sur les 13 vérités que les vendeurs de voitures ne vous révéleront pas.

4 / 10
Classer vos papiers2happy/Shutterstock

Garder des traces écrites – à faire

Après avoir inspecté sa nouvelle auto, à l’intérieur comme à l’extérieur, on peut enfin se consacrer à la paperasse. Si la vérification visuelle a révélé quoi que ce soit, on le fait inscrire au contrat. Et l’on fixe un ultimatum au terme duquel on veut voir la situation corrigée. Par ailleurs, on s’assure de recueillir tous les documents pertinents: calendrier d’entretien, preuves de garanties (de base ou prolongée), certificats pour les protections souscrites, sans oublier le manuel du propriétaire.
Note : Au Canada, le manuel du propriétaire doit obligatoirement être produit en versions anglaise ET française. Cela dit, s’il s’agit d’un tout nouveau modèle automobile, il se peut que la version francophone se fasse attendre. Le concessionnaire doit alors s’engager à le fournir dès sa réception.

Retenez et évitez ces habitudes qui réduisent la durée de vie d’une voiture!

5 / 10
Écriture et personnalité: la psychologie révélée par votre signature.Shutterstock

Signer le contrat sans vérifier – à ne pas faire

On lit avec attention (et si nécessaire, on se fait expliquer) le document légal qu’on s’apprête à parapher. On vérifie ses renseignements personnels et qu’il s’agit du bon véhicule (sait-on jamais…) On s’attarde ensuite au prix d’achat ou de location, des frais et des taxes, de la durée du terme, du taux d’intérêt, des modalités et, s’il y a lieu, du montant versé pour une voiture en échange. Est-ce que tout est bien représentatif de ce qu’on a négocié?
Conseil: Si l’on a magasiné sa nouvelle voiture à la fin du mois, mais qu’on en prend livraison au mois suivant, les promotions peuvent avoir changé. On vérifie que l’on nous attribue bien celles promises… sauf, évidemment, si les nouvelles sont plus avantageuses!

Budget, consommation d'essence... Posez-vous ces 20 questions avant d’acheter un véhicule.

6 / 10
Vérifiez le compteur et le réservoir avant l'achat de votre nouvelle voiture.Himchenko.E

Vérifier le compteur et le réservoir – à faire

Maintenant qu’on a les clés – ou la télécommande de démarrage –, on quitte le concessionnaire… N’oubliez pas de consulter le tableau de bord. Vérifiez d’abord la jauge d'essence, et si l’on vous a promis un plein de carburant, évaluez si l'aiguille confirme la chose.

Puis, jetez un coup d’œil au compteur kilométrique: indique-t-il moins de 100 kilomètres? Si oui, tant mieux. Mais dépasser la marque des 250 kilomètres, on demande des explications. S’agissait-il d’un «démo»?
Note: Si son «nouveau» véhicule affiche un nombre suspect de kilomètres, c’est peut-être qu’il a déjà été immatriculé et qu’il a servi de démonstrateur. Il faut savoir qu’en général, un «démo» se vend avec un léger rabais, notamment parce que sa garantie est déjà entamée depuis un moment et, donc, incomplète.

7 / 10
Mieux vaut magasiner ses assurances avant de choisir une nouvelle voiture.Natali_ Mis

Se pointer sans assurances – à ne pas faire

À moins que la transaction automobile ne soit réglée comptant ou par chèque certifié, le concessionnaire ne remettra pas les clés du véhicule à son nouveau propriétaire si celui-ci ne fournit pas une preuve d'assurance.

D’ailleurs, mieux vaut magasiner ses assurances avant de faire son choix automobile. En effet, le coût des primes peut (entre autres) varier selon le modèle.

Assurez-vous de connaître les 12 choses à faire dans les 10 minutes qui suivent un accident de voiture.

8 / 10
Vous ne pouvez annuler votre contrat de location, un inconvénient dont il faut tenir compte.Shutterstock

S’imaginer pouvoir annuler – ne pas faire

Selon les règles de l'Office de la protection du consommateur (OPC), à partir du moment où le client appose sa signature au bas d’un contrat de location ou de vente à tempérament (financée par le concessionnaire), il détient 48 heures pour annuler la transaction... à condition de ne pas avoir pris possession de la voiture neuve. La transaction a été payée comptant ou par le biais d'un financement extérieur? Dès que le contrat de vente est signé, il n’y a pratiquement aucune annulation possible. L’Office de la protection du consommateur vous indique également ce qu’il pourrait vous en coûter en pénalités.

Laisser le vendeur remplir le sondage de satisfaction – à ne pas faire

Les constructeurs automobiles mettent beaucoup d'emphase sur le sondage de satisfaction que les acheteurs sont appelés à remplir une fois la transaction conclue. Chez certaines marques, un représentant qui a toujours 10/10 devrait vous inquiéter… Même si le vendeur affirme qu’il peut remplir lui-même – ou qu’il ne le présente carrément pas –, on insiste pour le remplir soi-même. Et on le fait uniquement lorsqu’on est entièrement satisfait.

Le concessionnaire traîne à installer un accessoire manquant? Ce sondage devient un parfait levier de négociations.

9 / 10
ès que possible, on prend un moment pour feuilleter le manuel du propriétaire de votre nouvelle voiture.Alix Kreil

Lire le manuel (particulièrement la section rodage) – à faire

Dès que possible, on prend un moment pour feuilleter le manuel du propriétaire et on s’attarde particulièrement à la section Rodage. En règle générale, on doit parcourir les 1500 premiers kilomètres sans accélérations brusques et sans changements brutaux des rapports de transmission. Mais son nouveau véhicule peut exiger d’autres «quoi faire» et «quoi ne pas faire» - par exemple, ne pas utiliser immédiatement le régulateur de vitesse.
Conseil: On ne tient pas pour acquis que les pneus ont été gonflés par le concessionnaire, selon les recommandations du fabricant. On en vérifie la pression et on ajuste en conséquence, afin d’éviter l’usure prématurée et la surconsommer de carburant. Par ailleurs, après avoir parcouru une centaine de kilomètres, on vérifie le (bon) serrage des boulons aux quatre roues.

Une fois votre achat terminé, n'oubliez pas de laisser ces 14 objets (très utiles) dans votre voiture.

10 / 10
L’inspection de votre nouvelle voiture avant l'achat est primordiale.Billion Photos

L’inspection: aide-mémoire en 10 points

  • La carrosserie;
  • La peinture (doit-être irréprochable);
  • L’intérieur de la voiture doit aussi être impeccable (à commencer par les revêtements de sièges et de plafond);
  • Vérifier que les accessoires et les options commandés soient présents;
  • S’agit-il de la bonne version de la voiture? Équipée (s’il y a lieu) de la climatisation, du toit ouvrant et/ou des sièges chauffants?
  • Vérifier que le pneu de secours et son cric (ou la trousse de réparation) soient là où ils devraient être;
  • L’antirouille (si commandée) a-t-elle bien été appliquée?
  • L’abonnement à la radio satellite (s’il y a lieu) est-il fonctionnel?
  • Les disques du système de navigation (s’il y a lieu) sont-ils présents?
  • Assurez-vous que votre cellulaire communique comme il le devrait avec la connexion Bluetooth.