Il est possible de mourir de peur, selon la science

Les frayeurs à vous donner la chair de poule sont généralement très amusantes… mais peuvent-elles être dangereuses? Peut-on littéralement mourir de peur?

Il est possible de mourir de peur, selon la science.BENOIT DAOUST/SHUTTERSTOCK
La réponse courte est oui. L’élément clé d’une mort hypothétiquement provoquée par la peur est cette petite substance chimique que toute personne ayant joué à une partie de cache-cache particulièrement intense connaît bien: l’adrénaline. La peur place le corps dans un état de détresse émotionnelle grave, qui déclenche à son tour une réaction de survie (combat-fuite).

La réaction combat-fuite est un mécanisme de défense instinctif qui agit dans votre intérêt lorsqu’une menace est perçue. Vous transpirez abondamment, votre anxiété est exacerbée, votre taux de glycémie est élevé et votre rythme cardiaque s’accélère. Comme un animal acculé, vous êtes un peu moins rationnel, un peu plus imprévisible, mais prêt à survivre. (On vous a certainement expliqué ce qu’est l’adrénaline à l’école, mais votre professeur a peut-être oublié de vous enseigner ces autres faits scientifiques amusants.)

L’adrénaline déclenche tous ce processus, mais un seul organe, s’il est surchargé, peut entraîner une mort soudaine: le cœur. Si le corps humain n’expire pas dès qu’un rein ou un foie fait défaut, lorsque le cœur cesse de fonctionner, tout s’arrête.

L’adrénaline fait pénétrer le calcium dans le cœur à un rythme plus élevé, et quand il y a davantage de calcium qui afflue dans le cœur, celui-ci a du mal à revenir à son rythme normal de repos. Cela peut provoquer une fibrillation ventriculaire, un type de battement cardiaque irrégulier qui empêche le sang de circuler dans le reste du corps. Sans un traitement immédiat, cet état peut conduire à une mort soudaine.

Bien sûr, cette cause de décès provoquée par l’adrénaline n’est pas spécifique à la peur. Tout événement qui fait monter le niveau d’adrénaline d’une personne – qu’il s’agisse de regarder son équipe de hockey préférée remporter deux coupes Stanley consécutives ou de faire l’amour – peut provoquer une fibrillation ventriculaire. Donc, si vous avez l’intention de repousser vos limites pendant la fête d’Halloween, assurez-vous de le faire dans un environnement contrôlé, surtout si vous avez des antécédents cardiaques. Essayez déjà l’un de ces 31 classiques de l’horreur.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest!

Popular Videos

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest