Share on Facebook

Halloween: 14 superstitions sinistres toujours inquiétantes

D’où vient notre superstition pour les sorcières et les chats noirs? Ces 14 légendes sur l’Halloween sont l’héritage des siècles passés.

1 / 14
La superstition des chats noirs.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Chats noirs

Au Moyen Âge, on associait les chats noirs au diable et en partie à l’éclosion de la grande peste noire. Ils étaient perçus comme les complices des sorcières: la présence des esprits sous forme d’animal était censée accroître leurs pouvoirs maléfiques.

Lors du procès des sorcières de Salem, les accusateurs étaient convaincus que ces femmes pouvaient se transformer en chats, et en chats noirs en particulier. Dans la légende écossaise du Cat Sith, un chat noir gigantesque volait les âmes des morts avant qu’elles ne puissent être sous la protection des dieux. Mais la croyance en cette malédiction du chat noir n’est pas unanime. En Allemagne, croiser un chat qui marche de gauche à droite est un bon présage.

Ce sont des créatures ensorcelantes et énigmatiques! Vous serez surpris par ces 21 faits fascinants sur les chats.

2 / 14
La superstition des fantômes et des draps fantomatiques.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Draps fantomatiques


La fête religieuse celtique de Samain, célébrée le 1er novembre, marque le début d’une nouvelle année et le passage de l’été des moissons à l’hiver froid et sombre. Les Celtes croyaient que les frontières séparant le monde des vivants de celui des morts s’effaçaient pendant la nuit qui précédait cette date, permettant ainsi aux défunts de revenir sur terre sous forme de fantômes.

Ceux-ci devinrent peu à peu représentés par des draps hantés. En effet, pendant des siècles, les artistes dessinaient les revenants sous leurs traits humains, ce qui créait une grande confusion. À partir du XIXe siècle, ils les ont recouverts d’un suaire blanc qui ressemblait beaucoup à nos draps actuels. Ces histoires de fantômes sont parfaites pour votre prochaine nuit blanche.

3 / 14
La superstition des sorcières.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Sorcières


La sorcière représentée dans la culture populaire est une vieille femme maléfique qui remue un brouet étrange dans un grand chaudron. Cette image est la reproduction de l’Aïeule, une déesse païenne. On la célébrait durant la fête de Samain comme symbole de sagesse, d’évolution et de renouveau saisonnier.

Les Celtes croyaient que les âmes des défunts attendaient dans le chaudron pour se réincarner. En remuant son contenu, l’Aïeule attirait de nouvelles âmes et permettait aux anciennes de renaître.

Éviter la visite de sorcières est l’une des superstitions étranges à travers le monde.

4 / 14
La superstition du balai magique.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/REDLINEVECTOR

Balai magique


Selon des légendes, les sorcières mettaient des herbes, comme la jusquiame, dans leurs potions pour leurs effets hallucinatoires afin d’accroître leurs pouvoirs magiques. L’historien britannique, Raphael Holinshed, raconte que Dame Alice Kyteler – la première femme inculpée pour sorcellerie en Irlande – avait été arrêtée en possession d’un tube d’onguent qu’elle employait pour graisser les extrémités d’un bâton sur lequel elle galopait. L’onguent était psycho actif et provoquait des transes.

On raconte que les sorcières frottaient les régions pileuses de leur corps avec des hallucinogènes. Ces témoignages nous proviennent des inquisiteurs qui obtenaient les aveux des sorcières grâce à la torture. Mais la mystique est demeurée intacte. On mentionne des sorcières qui auraient volé sur des tabourets ou de grandes fourches.

5 / 14
La superstition des chauves-souris.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Chauves-souris


Cette symbolique de l’Halloween est également rattachée à la fête de Samain. Les Celtes allumaient de grands feux autour desquels ils dansaient et sacrifiaient des animaux. Le feu attirait les insectes, ainsi que les chauves-souris. Le sang des chauves-souris faisait partie des ingrédients qui composaient les potions des sorcières.

À l’époque médiévale, on croyait que ces mammifères ailés annonçaient la mort et qu’ils étaient de connivence avec les sorcières. Ces superstitions ne sont pas les seules choses que vous ignorez au sujet de l’Halloween!

6 / 14
La superstition des vampires.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Vampires


On retrouve des légendes de monstres de la nuit un peu partout dans le monde, et notamment en Chine avec les jiangshis, esprits malins drainant leur énergie vitale de l’être humain, et les démons indiens suceurs de sang. Mais celle des vampires a connu son apogée après la découverte – par des explorateurs espagnols – d’espèces de chauves-souris buveuses de sang animal.

On connaît le comte Dracula, grâce à l’histoire écrite en 1897 par Bram Stoker. Mais il existait des versions beaucoup plus anciennes de vampires – esprits démoniaques revenant du royaume des morts.

7 / 14
La superstition de la pleine lune.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Pleine lune


La toile de fond de nombreux films d’horreur représente une pleine lune au milieu d’un épais brouillard. Étonnamment, il est rare que l’Halloween tombe un jour de pleine lune. La dernière fois était en 2001, et la précédente en 1955. On prévoit la prochaine en 2020.

Selon la légende, la magie est à son paroxysme à ce moment précis du cycle lunaire. Vous serez surpris par ces 7 mythes à déboulonner concernant la pleine lune.

8 / 14
La superstition des cimetières.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Cimetières


Selon une légende urbaine, il faut retenir son souffle devant un cimetière. Chaque respiration pourrait éveiller des esprits qui deviendraient jaloux ou que vous pourriez aspirer. Le lien symbolique entre le souffle, la vie et les esprits s’inscrit depuis toujours dans la pensée humaine. Dans la Bible, Dieu aurait donné le souffle de vie à Adam pour créer l’humanité.

9 / 14
La superstition des costumes d’Halloween.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Costumes d’Halloween


Durant la fête de Samain, les Celtes croyaient à la résurrection des âmes à qui ils laissaient de la nourriture et des boissons. Le fait de chasser un esprit réincarné en mendiant pouvait attirer le mauvais œil. Les gens portaient des costumes (têtes et peaux d’animaux) pour que les esprits se croient toujours parmi les morts.

En l’an 1000 de notre ère, l’Église catholique a décrété le 2 novembre journée des morts en sanctifiant une tradition païenne. Beaucoup de croyants se déguisaient en saints, en anges ou même en diables. Les enfants irlandais et anglais se costumaient et sollicitaient de la nourriture et de l’argent.

La popularité croissante des bals costumés au début du XXe siècle a incité certains clubs sociaux privés à organiser des fêtes d’Halloween pour les gens qui revenaient de leurs résidences campagnardes. La Collegeville Flag and Manufacturing Company est l’un des premiers grands costumiers américains d’Halloween. Inspirez-vous de ces 14 secrets de designer pour vos costumes d’Halloween.

10 / 14
La superstition du vendredi 13.NICOLE FORNABAIO/RD.COM

Vendredi 13


Le nombre 13 semble frappé de malédiction depuis les plus anciennes civilisations. Le Code d’Hammurabi, texte juridique babylonien, omet tout simplement la loi 13. Les anciens Égyptiens associaient le nombre 13 à l’au-delà. Mais son origine pourrait remonter au 13 octobre 1307, lorsque le roi Philippe IV de France a fait arrêter les Templiers par milliers et exécuter des centaines d’entre eux.

La peur du chiffre 13 s’appelle la triskaïdékaphobie, et celle du vendredi 13 la paraskevidekatriaphobie! Il n’est pas étonnant que les gens craignent cette date, car des incidents inquiétants ont eu lieu un vendredi 13.

11 / 14
La superstition des hiboux.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/ALEX BELOMLINSKY

Hiboux


On peut se demander pourquoi ces oiseaux de nuit sont associés à l’Halloween. L’aigrette sur leur tête peut leur donner un air de diablotins cornus. Une superstition grecque et romaine affirme que les sorcières pouvaient se transformer en hiboux pour sucer le sang des bébés. Ils étaient aussi leurs messagers et annoncent leur présence par leurs hululements.

12 / 14
La superstition des araignées.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Araignées


On décrit souvent les araignées comme des oracles et des voyantes à cause de leur capacité à tisser des toiles. Ces insectes ont été rapidement associés aux sorcières. Les araignées se joindraient à elles pour jeter des sorts. Et une sorcière qui mange une araignée noire entre deux tranches de pain beurré augmenterait son pouvoir.

Mais la présence d’une araignée à l’Halloween serait également le signe qu’un cher défunt pense à vous, selon une autre légende.

13 / 14
La superstition des citrouilles lanternes.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Citrouilles lanternes (Jack-o-Lanterns)


L’origine de ces citrouilles remonte à une fable celtique dans laquelle un fermier ivrogne nommé Jack défie le diable et ne peut accéder ni au ciel ni à l’enfer le jour de sa mort. Il est condamné à errer dans le purgatoire avec un seul navet avec lequel il fabrique une lanterne qu’il alimente d’un morceau de charbon de l’enfer que lui a donné le diable.

Et depuis, Jack guide les âmes perdues avec sa lanterne, d’où son nom anglais. Les Irlandais ont créé leur propre tradition en faisant des lampes avec des navets vides pour guider les bons esprits, et dessiné dessus des visages grimaçants pour éloigner les mauvais. Lorsqu’ils ont émigré en Amérique, les Irlandais ont dû, à défaut de navets, employer des citrouilles, avec la suite que l’on connaît.

À défaut de s’en servir comme lanterne, voici les bienfaits de la citrouille, pour la santé et la beauté.

14 / 14
Superstition: le noir et l'orange, couleurs officielles de l’Halloween.NICOLE FORNABAIO/RD.COM, ISTOCK/JUSTINROQUE

Noir et orange, couleurs officielles de l’Halloween


Ce mélange frappant de couleurs remonte aux célébrations païennes des récoltes. L’orange représentait les moissons et les feuilles d’automne, et le noir la mort de l’été et le changement de saison.

Contenu original Reader's Digest