Share on Facebook

Le sexe après 50 ans: 6 mythes qu’il faut cesser de croire

De nombreuses croyances et idées fausses circulent au sujet de la vie sexuelle après 50 ans. Faites la lumière sur ce sujet délicat pour dissiper les mythes et connaître la vérité.

1 / 7
Le sexe après 50 ans.JACOB LUND/SHUTTERSTOCK

Le sexe après 50 ans

La sexualité présentée par les médias se concentre sur les gens dans la vingtaine. Or, ceci cache une tout autre réalité. À partir de la cinquantaine, la sexualité est souvent entachée de stéréotypes et de préjugés. Pourtant, les relations sexuelles ont de nombreux bienfaits sur la santé.

Voici les exemples les plus courants… heureusement démystifiés.

2 / 7
Mythe: on perd sa libido après 50 ans.HALFPOINT/SHUTTERSTOCK

L’âge

Mythe:
On perd sa libido après un certain âge.

Réalité:
Le désir sexuel n’a pas de limite d’âge. La satisfaction sexuelle à partir de la cinquantaine peut cependant reposer davantage sur la qualité de la relation avec le ou la partenaire que chez les couples plus jeunes.

Selon un sondage national sur le vieillissement en santé, mené par l’Université du Michigan auprès de personnes de 65 à 80 ans, près des trois quarts d’entre elles déclarent être satisfaits sur le plan sexuel.

Voici 20 faits que vous ignorez sur la sexualité.

3 / 7
Après 50 ans, l’homme perdrait sa capacité érectile.JACOB LUND/SHUTTERSTOCK

La capacité masculine

Mythe:
L’homme perd sa capacité érectile en vieillissant.

Réalité:
L’âge n’entraîne pas la dysfonction érectile. La diminution des taux hormonaux peut mener à des changements. L’érection peut requérir une stimulation sexuelle accrue et être moins durable qu’auparavant. Mais le plaisir qui en résulte en vaudra toujours la peine. Découvrez les raisons méconnues pour lesquelles les hommes disent «non» au sexe.

4 / 7
La libido en baisse chez la femme après 50 ans est-elle émotionnelle et psychologique?BBERNARD/SHUTTERSTOCK

La libido féminine

Mythe:
La panne de libido chez la femme de plus de 50 ans repose sur des facteurs émotionnels et psychologiques.

Réalité:
Des facteurs physiologiques pourraient également en être l’origine. Selon la Société nord-américaine de la ménopause, les changements hormonaux à la ménopause affectent souvent la réponse sexuelle. De taux d’estrogène bas peuvent causer un assèchement vaginal et de l’inconfort pendant la relation sexuelle.

Chez certaines femmes, la baisse de testostérone peut diminuer l’énergie et la libido. Chez d’autres femmes, cependant, l’appétit sexuel peut s’accroître en raison, notamment, des variations des taux de testostérone, d’estrogène et de progestérone.

5 / 7
Après 50 ans, la masturbation diminuerait votre capacité de jouissance avec un partenaire.HEDGEHOG94/SHUTTERSTOCK

La masturbation

Mythe:
La masturbation diminue votre capacité de jouissance avec un partenaire.

Réalité:
La masturbation peut accroître la jouissance sexuelle avec ou sans partenaire. Elle permet chez la femme de lubrifier et d’assouplir les tissus vaginaux et de stimuler les niveaux hormonaux qui alimentent la libido, selon le National Women’s Health Network. Elle permet également à l’homme de maintenir son érection. Évitez cependant les pires aliments qui «tuent» votre libido!

6 / 7
Après 50 ans, la raison principale de la dysfonction érectile serait d’ordre psychologique.MONKEY BUSINESS IMAGES/SHUTTERSTOCK

Dysfonction érectile

Mythe:
La raison principale de la dysfonction érectile est d’ordre psychologique.

Réalité:
Dans les faits, des raisons physiologiques comme une mauvaise circulation sanguine, des troubles de la prostate ou les effets secondaires de certains médicaments sont souvent la cause des difficultés d’érection. Il existe des médicaments pour traiter ce problème, comme le citrate de sildénafil, le vardénafil et d’autres. Renseignez-vous sur les causes courantes de dysfonction érectile.

7 / 7
Après 50 ans, un couple se connaît intimement et la jouissance de l’autre n’a plus de secret.Goodluz/Shutterstock

Moins de désir

Mythe:
Les couples de plus de 50 ans qui n’ont pas de relations sexuelles suivies ont moins envie d’en avoir et éprouvent moins de désir pour l’autre.

Réalité:
Le manque de contact sexuel chez les couples plus âgés résulte souvent de la maladie ou de l’invalidité d’un des partenaires.

Il faut cependant accepter que le sexe suive son propre cours quand on vieillit, ce qui ne veut pas dire que tout devienne négatif. La femme ménopausée qui n’a plus le souci de la contraception peut ressentir un sentiment nouveau de liberté et d’appétit sexuel qui se propage au couple. Et les couples retraités ou qui travaillent à temps partiel possèdent plus de temps et d’énergie pour leur vie sexuelle et leurs projets communs.

À partir de la cinquantaine, un couple se connaît intimement et la jouissance de l’autre n’a plus de secret. On imagine que les inhibitions sexuelles sont toutes disparues, et que la confiance et l’expérience s’inscrivent comme une garantie d’un épanouissement complet. Le sexe peut devenir un stimulant psychologique plus aigu lorsqu’il ne dépend plus seulement des taux hormonaux, mais qu’il s’alimente sur le désir de partager avec la personne aimée. Le sexe après 65 ans est peut-être moins fréquent, mais il peut devenir plus gratifiant chez de nombreux couples.

On vous dévoile les secrets bien gardés pour du sexe fougueux!

Contenu original Reader's Digest