Share on Facebook

Repoussez ces 9 voleurs de mémoire

De nombreux troubles de mémoire peuvent semer la confusion et le désordre dans l’esprit le plus aguerri. Heureusement, il y a des solutions à plusieurs d’entre eux. Première étape: les diagnostiquer. Les neuf problèmes qui suivent font partie des neuf voleurs de mémoire les plus communs.

1 / 9
Bienfaits du curcuma : il peut diminuer l'hyperglycémie.Syda Productions/Shutterstock

Vous souffrez d’hyperglycémie

Les trous de mémoire peuvent prendre leur source dans votre sang—ou, plus exactement, dans le sucre qui est dans votre sang.

Protégez-vous! S’il y a des antécédents d’hyperglycémie ou de diabète dans votre famille, faites vérifier votre glycémie régulièrement. Mangez sainement et soyez actif.

Six millions de Canadiens sont atteints de prédiabète. Ces symptômes signifient que souffrez sans doute de prédiabète ou de diabète.

2 / 9

Vous ne dormez pas assez


Le cerveau semble profiter du sommeil pour ancrer ses nouveaux souvenirs. Selon une étude menée pendant deux semaines sur des bénévoles, ceux qui avaient dormi six heures par nuit ne se sont pas sentis privés de sommeil. Néanmoins, ils ont affiché de mauvais résultats dans les tests portant sur la mémoire à court terme.

Protégez-vous! Prenez de bonnes heures de sommeil. Si ce n’est pas possible, songez à des micro-siestes de six minutes: lors d’une étude, elles avaient suffi à stimuler les performances à court terme des bénévoles. Des chercheurs estiment que le simple fait de s’endormir peut enclencher le processus de mémorisation dans le cerveau.

Pour vous aider, voici une liste des 19 habitudes à adopter dès aujourd’hui pour mieux dormir.

3 / 9
Si vous n'arrivez pas à vous habituer à dormir sur le côté, mettez une balle de tennis dans la poche d'un t-shirt.Lucky Business/Shutterstock

Vous ronflez


Vous pouvez souffrir d’apnée du sommeil: les voies aériennes se bloquent durant le sommeil, privant d’oxygène les cellules du cerveau pendant quelques secondes. Les hommes plus que les femmes ont tendance à faire de l’apnée. Facteurs de risque: souffrir d’embonpoint et avoir plus de 40 ans.

Protégez-vous! Si vous ronflez beaucoup et vous sentez constamment fatigué, demandez au médecin de vérifier si vous souffrez d’apnée. Vous devrez peut-être porter, durant le sommeil, un appareil qui, par un petit tube, fournit un courant constant d’air à vos narines et prévient de dangereuses interruptions d’oxygène.

À tester absolument: ces 11 remèdes maisons qui soulageront vos ronflements!

4 / 9
TyroideAlbina Glisic/Shuttterstock

Vous vous sentez hyperactif—ou paresseux


Vous souffrez peut-être de troubles de la thyroïde. Les hormones thyroïdiennes régularisent le métabolisme, mais un excès ou une insuffisance de ces hormones peuvent fausser les communications entre les cellules du cerveau: un excès crée trop d’interférences pour que les messages puissent les franchir, tandis qu’une insuffisance ralentit leur progression.

Protégez-vous! Faites connaître au médecin les symptômes qui vous ennuient (les femmes sont tout spécialement exposées à souffrir d’hypothyroïdisme). Une glande thyroïde paresseuse vous donne une sensation de fatigue. Est-elle trop active? Votre cœur bat trop vite et vous vous sentez survolté ou angoissé.

 

5 / 9
Le rhume peut entrainer des complications chez les personnes âgées et les enfants. Pixel-Shot/Shutterstock

Vous avez plus de 65 ans


À votre âge, il devient de plus en plus difficile d’assimiler la vitamine B12 contenue dans les aliments. Or, une carence grave de B12 produit des symptômes qui ressemblent beaucoup à ceux de la maladie d’Alzheimer. Jusqu’à 20% des plus de 65 ans manquent de B12.

Protégez-vous! Si vous êtes âgé et manquez d’énergie, demandez au médecin s’il n’y aurait pas lieu de vérifier votre niveau de B12. Vous avez peut-être besoin de suppléments. Pensez aussi à subir un tel test si vous êtes végétalien, car type de régime vous prive des principales sources de cette vitamine.

Découvrez comment la vitamine B12 peut aider les personnes qui souffrent de dépression.

6 / 9
L’absence de sexe peut être due à la dépression. TZIDO SUN/Shutterstock

Vous êtes déprimé


Les personnes souffrant de dépression grave perdent des cellules cérébrales. Or, plus cet état se prolonge, plus elles se privent de cellules dans les secteurs clés de la mémoire.

Protégez-vous! Faites-vous traiter sans tarder. Selon le Rapport du Système canadien de surveillance des maladies chroniques, publié par le gouvernement du Canada, la dépression peut occasionner des troubles de mémoire. Une étude démontrait que les personnes ayant eu de longs épisodes de dépression semblaient moins capables d’améliorer leur mémoire, une fois la dépression jugulée.

Assurez-vous de connaître ces 9 habitudes qu’il faut supprimer pour éviter de tomber dans la dépression.

7 / 9
Somnifères: devriez-vous prendre des médicaments pour dormir?Shutterstock

Vous prenez des anti-allergènes ou des somnifères


Plusieurs médicaments couramment prescrits contre l’insomnie, l’incontinence, les allergies et la colique gastro-intestinale peuvent entrer en conflit avec un élément chimique très important du cerveau. Si vous êtes âgé, ces médicaments, appelés anticholinergiques, peuvent entraîner de la somnolence et des trous de mémoire.

Protégez-vous! Si vous avez plus de 65 ans, vous êtes plus vulnérable aux effets indésirables de la diphénydramine, anticholinergique vendu sans ordonnance comme somnifère et antiallergène. Vous plaignez-vous de confusion mentale après avoir commencé à prendre l’un ou l’autre de ces médicaments? Parlez-en au médecin ou au pharmacien.

Sachez reconnaître les 11 signes qui montrent que vos médicaments vous rendent malades.

8 / 9
Voleur de mémoire : vous marchez d'un pas démotivé Creaturart Images

Vous marchez à pas traînants


Les médecins parlent d’une démarche magnétique parce que vos pieds semblent adhérer au sol. Ce peut être le symbole d’une pression hydrocéphalique normale dans laquelle des sections du cerveau se gonflent de trop de liquide céphalo-rachidien.

Protégez-vous! Les problèmes de démarche, d’incontinence et de mémoire sont des symptômes classiques, mais on ne souffre pas toujours des trois à la fois. Un traitement hâtif vous réserve les meilleures chances d’améliorer votre mémoire.

9 / 9
Pour mieux vivre, soyez vigilant avec les médicaments que vous prenez.Lunatta/Shutterstock

Vous prenez trop de médicaments


Si vous prenez régulièrement cinq médicaments ou plus (polychimiothérapie), auxquels vous devez ajouter les remèdes vendus sans ordonnance, vous risquez beaucoup de souffrir d’interactions indésirables.

Protégez-vous! Assurez-vous que votre médecin connaît les noms de tous les médicaments que vous prenez. Si l’annonce publicitaire d’un médicament semble s’adresser directement à vous, consultez votre médecin—mais n’insistez pas pour qu’il vous donne une ordonnance.

Contenu original Selection du Reader’s Digest