Share on Facebook

Excès alimentaires : 8 effets sur votre corps et votre santé

Les excès alimentaires peuvent avoir de nombreux effets néfastes sur votre corps et votre santé.

1 / 8
gourmandise-pancreas-surmenageISTOCK/EVA KATALIN KONDOROS

Comment votre corps réagit-il aux excès alimentaires?

Certains d’entre nous consomment une grande quantité d’aliments riches en glucides, et ce, en très peu de temps. En réaction à une absorption excessive et rapide d’aliments riches en glucides, le pancréas libère de l’insuline afin de contrer et de gérer le surplus de sucre présent dans le flux sanguin.

Pour éviter les excès, faites vous plaisir avec ces recettes de desserts faibles en glucides (et savoureux).

2 / 8
gourmandise-dopamine-plaisirISTOCK/SVETLANKA777

À la suite d’excès alimentaires, la dopamine (ou hormone du plaisir) surgit

« Lorsque vous mangez sainement et de façon équilibrée, votre cerveau sécrète une légère quantité de dopamine, explique Denise Wilfley, professeure à l’Université de Washington, à Saint-Louis. Mais le fait de manger une grande quantité d’aliments riches en gras et en sucres, comme de la crème glacée par exemple, peut faire sécréter des taux extrêmement élevés de dopamine ».  Si vous avez des rages de sucres sur une base régulière, votre cerveau pourrait alors avoir besoin de plus en plus de dopamine – et donc de nourriture – pour atteindre ce même sentiment de satisfaction.

Consultez ces façons saines de « doper » votre hormone du plaisir.

3 / 8
gourmandise-stress-corps-cortisolISTOCK/GPOINTSTUDIO

À la suite d’excès alimentaires, votre corps sécrète de l’adrénaline et du cortisol

Le stress physique infligé à votre corps par les compulsions alimentaires stimule également la production d’adrénaline et de cortisol, des hormones du stress. Alors que votre corps subit ces variations hormonales dans le sang, il lutte du même coup pour atteindre l’homéostasie, soit retrouver un équilibre, explique la Dre Wilfley. Vous risquez de sentir un bref regain d’énergie, marqué par une augmentation du rythme cardiaque et de la sueur. S’ensuit alors une « chute », marquée par de la léthargie, un état d’irritabilité prononcé et de la fatigue, alors que les niveaux de glucose sanguin chutent drastiquement.

Durant ces périodes de fatigue, essayez ces trucs étonnants pour stimuler votre énergie.

4 / 8
exces-alimentaire-moyen-devasionISTOCK/FRANCKREPORTER

Lors d’excès alimentaires, votre cerveau prend une pause

« S’alimenter de façon consciente et manger de façon compulsive sont deux choses qui ne peuvent pas se produire simultanément », signale Kari Anderson, directrice générale du centre pour femmes Binge and Emotional Eating. Dans une étude publiée par l’American Psychological Association, les personnes qui s’alimentent de façon compulsive ont recours à ce mécanisme afin d’éviter la conscience de soi. « Le fait de manger de façon excessive et compulsive est un mécanisme de protection, et pour changer ce réflexe, un changement de paradigme est nécessaire », signale Mme Anderson.

Suivez ces 6 bonnes idées pour commencer à manger en pleine conscience.

5 / 8
exces-alimentaire-affecte-systeme-immunitaireISTOCK/OJO_IMAGES

Le système immunitaire peut également souffrir des excès alimentaires

Manger à l’excès peut aussi s’avérer néfaste pour vos organes internes. Alors que votre corps subit les hauts et bas des niveaux de sucre sanguin et d’insuline qui grimpent et redescendent en pic, votre système immunitaire peut s’affaiblir pendant près de 24 heures suivant un épisode de compulsion alimentaire, fait remarquer Dre Wilfley.

Renforcez votre système immunitaire en adoptant ces bonnes habitudes.

6 / 8
exces-alimentaire-affecte-sensation-faimISTOCK/CAROTUR

Les excès alimentaires peuvent vous rendre incapable de déterminer si vous avez vraiment faim

La ghréline est une hormone qui augmente l’appétit, signalant qu’il est temps de prendre une collation ou un repas. La leptine pour sa part réduit votre appétit, vous indiquant lorsque vous êtes rassasié. Or, des études ont démontré que les personnes souffrant de compulsions alimentaires peuvent devenir moins sensibles à ces hormones. Autrement dit, ceux qui cèdent à de la compulsion alimentaire régulièrement pourraient éprouver davantage de difficulté à bien identifier la faim.

Voici 6 moyens de savoir si vous avez réellement faim.

7 / 8
exces-alimentaires-troubles-sommeilISTOCK/GEBER86

Les excès alimentaires peuvent nuire à la qualité de votre sommeil

Manger à l’excès peut troubler la qualité de votre sommeil, selon la Dre Wilfley. Vous risquez avoir de la difficulté pour vous endormir et vous pourriez vous réveiller durant la nuit en raison d’inconfort, de reflux gastriques ou pour étancher votre soif. Les reflux gastriques chroniques sont courants chez les personnes qui entretiennent des compulsions alimentaires depuis longtemps.

Apprenez-en plus sur le lien entre l’alimentation et un sommeil de qualité.

8 / 8
exces-alimentaires-causes-consequencesISTOCK/WUNDERVISUALS

Quelle est la cause des excès alimentaires?

« Les compulsions alimentaires sont programmées par votre cerveau », signale Elyse Resch, une diététicienne certifiée et coauteure du livre Intuitive Eating. Selon Mme Resch, les compulsions alimentaires peuvent être causées par l’interdiction de manger certains aliments ou les carences alimentaires causées par un régime strict. Se gaver au point de sentir un inconfort, et ce, plus d’une fois par semaine pendant au moins trois mois, pourrait être un indice que vous avez un trouble alimentaire.

En 2013, l’American Psychological Association a diagnostiqué l’acte de manger à l’excès comme un trouble alimentaire qui affecte plus de 3,5 % des hommes et femmes des États-Unis. Si vous croyez être atteint(e) par ce trouble, consultez un médecin qui saura vous diriger vers les ressources pouvant vous aider.

Entraînez votre cerveau à détester le « fast food ».