Share on Facebook

8 signes que vous partagez trop votre vie sur Facebook

Poster vos photos d’anniversaire? Pas de problème! Mais exhiber vos rendez-vous en amoureux tous les soirs, ça, c’est peut-être un peu trop. Et, d’accord, votre ravissant hamster sait faire des trucs hallucinants, mais est-ce vraiment une raison d’afficher la moindre de ses vidéos? Découvrez si vous étalez trop votre vie sur Facebook ou pas.

1 / 8
Vous ne réfléchissez pas une seconde avant de publier sur Facebook.ISTOCK/SVETIKD

Vous ne réfléchissez pas une seconde avant de publier

Bien que se livrer à un bon ménage de vos médias sociaux soit loin d’être aussi sexy que de se préparer un bon jus de fruits naturel, dites-vous que c’est peut-être tout simplement ce que vos amis Facebook attendent de vous. Si vous inondez leur fil Facebook de la moindre de vos pensées, de la photo que vous venez de prendre avec votre téléphone ou que vous partagez avec eux le lien d’un article que vous n’avez même pas encore pris le temps de lire, il est grand temps d’y remédier, ne serait-ce que pour protéger votre vie privée.

«Les gens oublient souvent que ce qu’ils postent sera encore là demain… et peut-être pour des années. Les médias sociaux sont imprévisibles et publics, alors mieux il vaut faire attention à ce que vous mettez en ligne parce que les chances sont grandes que cela vous retombe un jour sur le nez!» dit la psychologue et auteure, Dawn Michael. Sur Facebook, par exemple,  la fonction «Vous avez des souvenirs avec X à revoir aujourd’hui» vous renvoie votre passé en pleine figure. Voici ce qu’il pourrait arriver si les médias sociaux disparaissaient.

2 / 8
Vous publiez plus de quatre posts par jour sur Facebook.ISTOCK/FILADENDRON

Vous publiez plus de quatre posts par jour

Si vous vous êtes déjà demandé si vous postiez trop souvent, la réponse est probablement oui! Appelleriez-vous quelqu’un cinq à six fois par jour pour laisser un message, demande Julie Spira, cyberexperte et auteure de The Rules of Netiquette (Les règles de la nétiquette)? Probablement pas. «Vous partagez trop quand vous postez des trucs plus de quatre fois par jour, observe-t-elle. Pensez à ceux qui se connectent à Facebook le matin et le soir; s’il leur faut passer vos 12 affichages avant d’arriver à quelqu’un d’autre, il y a de bonnes chances qu’ils finissent par cacher vos publications et par les désactiver.» Essayez de ne rien publier pendant une journée et ne vous sentez surtout pas obligé de poster quelque chose tous les jours, dit-elle.

C’est la fin de l’année? Assurez-vous de ne pas publier ceci sur les réseaux sociaux pendant les fêtes.

3 / 8
On vous suit en voyage minute par minute sur Facebook.ISTOCK/MARTIN-DM

On vous suit en voyage minute par minute


Les vacances ne sont pas seulement un luxe, mais, souvent, un privilège pour lequel les gens économisent parfois des mois (voire des années). C’est pour cette raison que Julie Spira dit que si vous publiez heure après heure des photos de cet endroit merveilleux et hors de prix dans lequel vous vous prélassez, alors vous en faites trop – et ça devient légèrement agaçant!

«Bien sûr que nous aimons rêver devant les eaux turquoise des Caraïbes, mais si vous affichez un album photo et que vous l’alimentez tout au long de la journée, la variété finira par être vraiment limitée, explique-t-elle. Ne fanfaronnez pas sur Facebook afin de ne pas mettre mal à l’aise ceux qui n’ont pas le loisir de prendre de vacances!»

Partez sans vous ruiner en choisissant l’un de ces voyages de rêve en mode économique.

4 / 8
Dans «réseau social», vous négligez le mot «social» en postant sur Facebook.ISTOCK/GEBER86

Dans «réseau social», vous négligez le mot «social»


L’essence du réseau social, ce n’est pas d’être tourné vers soi, mais, plutôt, d’être un espace collaboratif où se connecter aux autres. Alors si tout ce que vous postez ne concerne que vous et jamais les autres, ou que vous ne commentez jamais ni n’engagez jamais le dialogue sur les posts d’autres personnes, on risque de penser que vous abusez du système. «Sur quatre posts que vous affichez, trois ne devraient pas vous concerner», ajoute Julie Spira.

5 / 8
Vous postez des photos de vos biens sur Facebook.Chris Wynn Photography/Shutterstock

Vous postez des photos de vos biens


À l’exception peut-être de votre bague de fiançailles (à condition de ne pas en faire une mise à jour quotidienne, bien sûr), exhiber les objets luxueux que vous possédez est plutôt de mauvais goût. Et, en plus, c’est une info totalement inutile. Partager tous azimuts ce type d’information pourrait non seulement faire de vous une cible pour les voleurs, mais cela pourrait aussi sembler égoïste aux yeux de gens qui ne comprennent pas vos intentions. «Cela peut paraître prétentieux de poster nos articles de mariage encore et encore! explique le Dr Michael. Au lieu de partager quelque chose de rare et de spécial, on se retrouve avec un truc envahissant et désagréable.»

Tout n’est pas mauvais, mais si on devait comparer voici quels seraient les avantages et inconvénients des médias sociaux.

6 / 8
Vous ne filtrez pas les photos de vos enfants avant de les poster sur Facebook.ISTOCK/SHIRONOSOV

Vous ne filtrez pas les photos de vos enfants


D’accord, votre bébé est absolument adorable! Et vous ne vous souvenez même plus du nombre de fois où vous avez dû sauvegarder le contenu de votre téléphone tellement vous avez mitraillé le merveilleux petit lutin. Mais, franchement, l’ex-mari de votre meilleure amie de collège a-t-il vraiment besoin de voir votre bambin avec une barbe de père Noël faite de bain moussant? Sans doute pas! Le psychologue Nikki Martinez lance une mise en garde: non seulement publier abondamment les photos de vos chérubins risque d’ennuyer ceux qui n’ont pas d’enfant, ne peuvent en avoir ou n’en ont rien à faire, mais elles peuvent aussi mettre en danger votre progéniture. «Ne surexposez pas vos enfants sur les médias sociaux, recommande-t-il. Ne partagez pas à tout va leurs photos, et assurez-vous d’avoir le plein contrôle du groupe qui peut les voir lorsque vous voulez vraiment partager quelque chose.»

De plus, les photos d’enfants fonts partie des choses à ne jamais afficher sur les réseaux sociaux.

7 / 8
Les gens qui aimaient vos posts disparaissent de votre fil d'actualité Facebook.ISTOCK/KIZILKAYAPHOTOS

Les gens qui aimaient vos posts disparaissent de votre fil


Nous connaissons tous une personne – coucou maman! – qui ne manque jamais une occasion de «liker» la moindre de nos manifestations en ligne et hors ligne. Et vous avez sans doute aussi des amis avec lesquels vous ne vous êtes pas connectés depuis une éternité qui, d’une manière ou d’une autre, savent tout de vous et réagissent à tout ce que vous affichez. Mais quand ce fan-club commence à disparaître, c’est sans doute que vous avez dépassé les bornes… «Vous constatez que les gens commencent à déserter votre flux? Vous n’avez rien vu d’untel depuis quelque temps alors qu’il est toujours sur votre liste d’amis? Ils ne commentent plus aucun de vos posts et ne réagissent plus? Sans doute ont-ils activé la fonction “Ne plus suivre untel”, constate le Dr Martinez. C’est une manière gentille de ne pas vous froisser – ce qui serait le cas s’ils vous effaçaient de leur liste d’amis – tout en leur permettant de ne plus voir ce que vous affichez. Si ça commence à se produire assez régulièrement, peut-être devriez-vous vous poser des questions.»

8 / 8
Vous postez des détails intimes de votre vie sexuelle sur Facebook.ISTOCK/WILLIAM87

Vous postez des détails intimes de votre vie sexuelle


Bien que le sexe soit moins tabou que jamais, il y a toujours un moment et un lieu propice aux échanges coquins et ce n’est jamais, mais alors jamais, sur Facebook – ou sur tout autre média social important. Ce qui se passe derrière les portes closes avec votre bien-aimé ne devrait jamais en sortir. Partager ce type d’informations sur les médias sociaux, sans considération pour l’autre personne, est une faute majeure. Pour le Dr Michael, vous mettez carrément votre relation (actuelle ou en devenir) en danger. Sans compter que vous pourriez dégoûter beaucoup de gens.

Le sexe est l’un des sujets fréquents à l’origine d’une dispute dans un couple.

Contenu original Reader's Digest