13 conseils pour mieux comprendre les infirmières

Les infirmières représentent la moitié des travailleurs de la santé au Canada. C’est un métier difficile, stressant et surtout admirable. N’oublions pas que ce sont des êtres humains qui font leur possible pour que nous soyons en bonne santé. Voici quelques conseils à suivre pour mieux profiter de leurs soins.

1 / 13
Les infirmières constituent environ la moitié des travailleurs de la santé au Canada.Rawpixel.com/SHUTTERSTOCK

50% d'infirmières

Les infirmières constituent environ la moitié des travailleurs de la santé au Canada et forment le plus grand groupe de professionnels de la santé. Si les médecins sont mieux reconnus, le personnel infirmier travaille en première ligne, et dans les régions isolées, il est parfois le seul fournisseur de soins de proximité.

Ces infirmières nous ont dévoilé les secrets des hôpitaux.

2 / 13
On pourrait croire qu'il n'y a que des infirmières, pourtant il y a 10% d'hommes.Monkey Business Images/SHUTTERSTOCK

10% d'hommes

Ne croyez pas que la profession est exclusivement féminine – même si nous en parlons toujours plus spontanément au féminin. Environ 10% sont des hommes – dont le nombre a crû trois fois plus rapidement au cours des cinq dernières années que celui des infirmières.

Voici ce que vous devez savoir savoir sur les hôpitaux.

3 / 13
Un segment croissant de la profession infirmière se rend désormais à domicile.Pixel-Shot/SHUTTERSTOCK

Soins à domicile

Un segment croissant de la profession se rend désormais à domicile, prenant ainsi en charge la majorité de la population vieillissante du Canada. Il s’agit de vous garder en sécurité et en bonne santé là où vous vivez.

Assurez-vous d'être prêt à vieillir chez vous.

4 / 13
En 2022, la Canada manquera d'infirmières.Gorodenkoff/SHUTTERSTOCK

Futur manque d'infirmières

Avec autant de baby-boomers âgés, le Canada devrait manquer de près de 60 000 infirmières d’ici 2022.

5 / 13
Les infirmières sont parfois dures entre elles.Shutterstock

Baisse des effectifs, hausse des agressions

Des effectifs inadéquats font peser le risque de violence sur ces employés. «Soixante pour cent du personnel infirmier canadien affirment avoir été physiquement agressés au travail», déclare Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières/infirmiers (FCSI). «Le nombre d’agressions et de harcèlements a augmenté au cours de la dernière décennie.»

Le personnel de la santé doit également trouver des solutions pour soigner et protéger les victimes d’agression sexuelle.

6 / 13
Les infirmières sont parfois blâmées sans raison.Shutterstock

Épuisement professionnel

Vous avez eu affaire à un soignant grincheux? Sachez que même les personnes les plus bienveillantes peuvent souffrir d’épuisement professionnel. En 2016, la FCSI estime que le personnel infirmier canadien a travaillé 20,1 millions d’heures supplémentaires.

7 / 13
Vous avez le droit de demander l'attention des infirmières.ShotShare/iStock

L'erreur est humaine

Les erreurs médicales sont hélas courantes. Selon l’Institut canadien d’information sur la santé, pour chaque série de 18 hospitalisations, un patient subira des préjudices non intentionnels – comme une erreur de posologie. «Si vous avez le moindre doute concernant votre traitement, n’hésitez pas à poser des questions», conseille Linda Silas.

Avant une visite chez le médecin, ne faites jamais ces 9 choses qui pourraient fausser le diagnostic.

8 / 13
Les infirmières restent toujours calmes.Abel Mitja Varela/iStock

Évitez de les déconcentrer

Évitez de parler au personnel infirmier pendant qu’il prépare vos médicaments – une étude australienne a découvert que, à chaque interruption, le taux d’erreur augmentait de 12%.

9 / 13
Soin.shutterstock

Confiez-vous

Vous craignez les aiguilles? Parlez-en – même les infirmières peuvent comprendre. «Je réalise entre 20 et 50 prises de sang et injections par journée de travail, mais je déteste avoir moi-même une prise de sang, avoue Andrea Smith, infirmière urgentiste ontarienne. Je dis à mes patients que je ressens la même chose qu’eux. Le temps que je finisse de raconter mon histoire, le travail est terminé.»

Évitez de dire l'un des mensonges fréquents à votre médecin!

10 / 13
Les infirmières ont parfois du mal à trouver la veine.Shutterstock

Malgré l'expérience

Même le personnel infirmier expérimenté peut éprouver de la difficulté à placer une ligne intraveineuse. «Généralement, nous faisons deux tentatives avant de demander l’aide d’une collègue», précise Andrea Smith. Si vos veines sont difficiles à atteindre, assurez-vous de rester hydraté, ou demandez une couverture chauffante – la chaleur dilate les veines, les rendant plus faciles à piquer.

11 / 13
Les infirmières aiment aussi les visites amicales.Joshua Hodge Photography/iStock

N'hésitez pas à demander

Demandez vos analgésiques avant que votre douleur ne devienne insoutenable – si vous attendez d’atteindre un seuil de 10 sur 10, elle sera plus difficile à maîtriser.

Ces symptômes peuvent paraître inquiétants, mais il sont en fait inoffensifs.

12 / 13
Vos probabilités de subir des blessures ou des infectionsAndrey_Popov/Shutterstock

Pensez à prendre un chandail

Emportez des vêtements chauds: les hôpitaux sont maintenus à une température très fraîche. Les bactéries se développent dans les environnements chauds et humides, et la climatisation déshumidifie naturellement l’air.

13 / 13
Assurez-vous que l’on vous aide «proprement»YAKOBCHUK VIACHESLAV/Shutterstock

L'importance de se laver les mains

Il n’est pas impoli de rappeler au personnel soignant de se laver les mains. Des études ont révélé que l’hygiène des mains est la manière la plus efficace d’empêcher la transmission d’infections nosocomiales, et près de la moitié des travailleurs de la santé ne respectent pas entièrement les protocoles.

Voici 15 maladies que l’on peut prévenir en se lavant les mains!

Contenu original Selection du Reader’s Digest