Share on Facebook

10 aliments pour combattre le cancer du sein

Votre alimentation peut à elle seule réduire vos risques de développer un cancer du sein. Découvrez les aliments que vous devriez consommer régulièrement pour le combattre et rester en bonne santé.

1 / 11

Des aliments anti-cancer

De nombreuses recherches démontrent que de saines habitudes alimentaires peuvent faire une différence significative dans les 23 000 nouveaux cas de cancer du sein au Canada chaque année. La preuve: selon une étude publiée dans le British Journal of Cancer en 2011, les femmes qui consomment le plus de fruits et de légumes sont moins à risque de développer un cancer du sein que celles qui en consomment moins.

 

Voici quelques-uns des aliments les plus puissants contre le cancer du sein.

2 / 11

1. Champignons

Selon une étude publiée dans Nutrition and Cancer en 2010, une grande consommation de champignons est associée à un risque inférieur de cancer du sein chez les femmes ménopausées. Les champignons cremini, pleurotes et shiitake, contiennent des antioxydants tels que la L-ergothionéine qui protège contre le cancer.

Essayez ceci: Ajoutez des champignons tranchés aux œufs brouillés, omelettes, ragoûts, sautés et viandes hachées pour les hamburgers et les pains de viande.

3 / 11

2. Pousses de brocoli

Selon les scientifiques de l’Université de Michigan, ces pousses sont riches en sulforaphane, un antioxydant qui peut cibler et détruire les cellules qui font croître les tumeurs.

Essayez ceci: Ajoutez-les aux sandwichs, aux salades, aux soupes et à votre pesto maison.

4 / 11

3. Grenades

D’après les scientifiques américains de la City of Hope’s Beckman Research Institute, les graines croquantes de la grenade (aussi appelées arilles) sont riches en acide ellagique, un antioxydant puissant qui peut inhiber une enzyme jouant un rôle dans le développement du cancer du sein. Les grenades, une riche source d’antioxydants, pourraient également améliorer la santé cardiaque. Vous pouvez obtenir les mêmes antioxydants du jus de grenade pur, mais n’en buvez qu’une seule tasse (250 ml) par jour pour ne pas avaler trop de sucre, ou consommez la moitié d’un fruit.

Essayez ceci: Garnissez le fromage cottage, les salades, le gruau et le riz pilaf de graines de grenades. Ajoutez aussi le jus aux smoothies et au thé glacé.

5 / 11

4. Lentilles

Une étude parue dans The American Journal of Clinical Nutrition en 2009 a analysé les habitudes alimentaires de plus de 3500 femmes américaines d’origine asiatique. Les chercheurs ont constaté qu’un apport plus élevé en légumineuses dont les lentilles et les haricots étaient associées à un risque plus faible du cancer du sein. Les lentilles (peu dispendieuses) débordent d’acide folique, de fibres et d’une foule d’autres nutriments qui peuvent faire fuir le cancer.

Essayez ceci
: Consommez les hamburgers et les tacos aux lentilles. Préparez des pâtes de grains entiers avec des lentilles, des tomates séchées, du chou haché et du fromage fêta en dés.

6 / 11

5. Noix

Des recherches préliminaires suggèrent que grignoter deux onces (60 g) de noix par jour pourrait freiner le développement de tumeurs cancéreuses du sein. Des chercheurs de la Marshall University School of Medicine en Virgine de l’Ouest supposent que les antioxydants, oméga-3 et phytostérols des noix peuvent aider à ralentir la croissance des cellules cancéreuses.

Essayez ceci: Ajoutez des noix à vos recettes de brownies et de muffins. Ou faites-les griller dans une poêle et ajoutez-les aux salades, pizza et céréales cuites comme le quinoa.

7 / 11

6. Bleuets

La recherche suggère que la ptérostilbène, un phytonutriment dans les bleuets, peut arrêter la croissance des tumeurs cancéreuses en les amenant à s’auto-détruire. Ce processus  est aussi appelé apoptose. Les bleuets sauvages surgelés sont tout aussi antioxydants et bourrés de nutriments.

Essayez ceci: Ajoutez les bleuets aux smoothies, au gruau, au yogourt et à la pâte à crêpes.

8 / 11

7. Épinards

Les femmes pré-ménopausées qui consomment une quantité élevée de folate (les épinards en sont une bonne source) ont 40% moins de risques d’avoir le cancer du sein, selon une étude publiée dans lAmerican Journal of Epidemiology en 2011. La vitamine B est nécessaire pour la division cellulaire appropriée et fait obstacle aux modifications de l’ADN qui peuvent conduire au cancer du sein.

Essayez ceci
: Utilisez les épinards pour relever sautés, quiches, plats de pâtes, œufs brouillés et smoothies.

9 / 11

8. Œufs

La choline, un nutriment essentiel très présent dans les œufs, réduit de 24% les risques de cancers du sein, selon une étude américaine menée auprès de plus de 3000 femmes. Ce nutriment essentiel trouvé dans le jaune de l’œuf est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement cellulaire. L’Institute of Medicine des États-Unis affirme que les femmes devraient en consommer 425 milligrammes par jour; un gros œuf en contient 126 milligrammes. Le poisson, la volaille, le porc, le boeuf, le brocoli et le germe de blé sont d’autres sources de choline.

Essayez ceci: Gardez des œufs durs dans le réfrigérateur du bureau et prenez-en comme collation de l’après-midi.

10 / 11

9. Saumon

Le saumon est l’un des rares aliments à contenir de la vitamine D en quantité importante. Des chercheurs de la Mount Sinai Hospital de Toronto ont établi qu’un apport accru de la vitamine soleil réduit de 24% le risque de développer un cancer du sein. La vitamine D peut empêcher les cellules de devenir cancéreuses. Aussi, manger du saumon frais ou en conserve fournit de l’acide docosahexaénoïque (DHA), un acide gras oméga-3 puissant qui peut tuer les cellules cancéreuses du sein et qui aide à arrêter la propagation de la maladie vers d’autres parties du corps.

Essayez ceci: Ajoutez du saumon en conserve dans les salades ou remplacez-le au lieu du bœuf dans les burgers et le pain de viande.

11 / 11

10. Pain de seigle

Après avoir examiné les recherches publiées, des scientifiques finlandais ont déterminé que la consommation de grains entiers de seigle peut diminuer le risque de cancer du sein. Une synergie entre les fibres, les lignanes, les vitamines, les minéraux et l’acide phytique font du pain de seigle un aliment de choix pour combattre le cancer du sein. Lors de l’achat, vérifiez la liste des ingrédients sur l’étiquette pour vous assurer que le premier élément est la farine de seigle entier et non la farine de blé.

Essayez ceci: Pour un déjeuner satisfaisant, grillez une tranche de pain de seigle et ajoutez-y un œuf poché, de l’avocat et quelques tranches de tomates.

 

Sur le même sujet:
Cancer du sein: 6 conseils pratiques
Cancer du sein: comment traiter le CCIS?
Un week-end contre le cancer du sein