Apprenez à lire les étiquettes alimentaires

Il est parfois difficile de comprendre les multiples informations figurant sur les étiquettes des produits alimentaires. Ces étiquettes vous aident pourtant à faire un choix éclairé pour votre santé. Voici comment les déchiffrer.

Apprenez à lire les étiquettes alimentaires

Lisez les petits caractères

Examinez la liste des ingrédients, présentés par ordre décroissant de poids. Ainsi, si sur la liste des ingrédients d’un jus d’orange figurent, dans l’ordre, glucose, saccharose, oranges, colorants, arômes et conservateurs, vous saurez que les sucres (glucose et saccharose) sont les composants essentiels de cette boisson.

‘ Comparez les produits en regardant les pourcentages des ingrédients essentiels indiqués dans la composition. Basez-vous sur les informations nutritionnelles données pour 100 g pour comparer les produits. L’étiquette comporte parfois une double information: pour 100 g et par ration.  Attention, cependant, la «ration» peut être définie par le fabricant et varier d’un produit à un autre, et dans certains cas être si réduite qu’elle masque l’apport énergétique du produit.

‘ Si vous ou un membre de votre famille êtes sujet aux allergies alimentaires, recherchez les mises en garde sur la présence éventuelle d’allergènes tels que l’arachide, le lait, les crustacés, le soya, les céréales contenant du gluten’ Les fabricants ont l’obligation d’inclure cette information, même s’il n’y a que des traces d’allergènes. L’étiquette doit mentionner par exemple «peut contenir des traces de’»

‘ Voyez aussi les autres informations sur des éléments potentiellement dangereux pour la santé, comme la quinine, la phénylalanine ou le guarana.

‘ Si vous voulez donner la préférence à des produits locaux, soyez attentif à la formulation employée:
«Produit du Canada» signifie que le produit a été fabriqué au Canada avec des ingrédients locaux, tandis que «Fabriqué au Canada» signifie qu’il a été élaboré ici mais que ses ingrédients peuvent provenir d’ailleurs.

‘ Si vous voulez être assuré d’acheter des produits sans OGM, recherchez l’indication «sans OGM» sur l’emballage. À noter que les produits alimentaires issus ou contenant des ingrédients provenant d’animaux ayant été nourris avec des aliments GM n’ont pas l’obligation de porter cette mention.

‘ Soyez particulièrement attentif à l’information nutritionnelle figurant sur les emballages des produits alimentaires en cas de pathologie impliquant le respect d’une certaine hygiène alimentaire, par exemple diabète ou troubles cardiaques. Ainsi la teneur en sel (sodium) est-elle importante à prendre en compte pour les personnes souffrant d’une affection cardiaque.

‘ Les produits alimentaires portant un logo de certification biologique, font l’objet d’une réglementation et de contrôles stricts, mais ils ne garantissent pas une absence totale d’additifs, certains conservateurs étant autorisés. Ainsi l’anhydride sulfureux, SO2, est le seul conservateur autorisé, selon certaines normes, pour l’élaboration des vins dits biologiques.

Petit lexique des matières grasses

Même les étiquettes les plus informatives demandent un peu de décryptage.

‘ Sans matières grasses
Ce n’est pas tout à fait exact, car il s’agit de produits ne contenant pas plus de 0,5 g de matières grasses pour 100 g.

‘ Faibles en matières grasses
Ces produits ne doivent pas excéder 1,5 % de matières grasses pour les liquides, 3 % pour les solides.

‘ À teneur réduite en matières grasses
Le produit doit présenter une teneur réduite d’au moins 25 % par rapport à la teneur normale du produit type.

‘ Produits «légers» ou allégés
Ces produits doivent contenir au moins 30 % de matières grasses, de sucres ou de calories de moins que la version classique du produit. La mention ne s’applique donc pas nécessairement aux matières grasses.

‘ Produits naturels
Cette mention n’exclut pas les matières grasses du produit, mais celles-ci sont d’origine naturelle, l’huile par exemple, ce qui ne signifie pas qu’elles sont bonnes pour la santé.

‘ Sans cholestérol
Le produit peut être riche en matières grasses et donc augmenter la teneur énergétique, mais il s’agit de graisses mono-insaturées, qui n’entraînent pas d’augmentation du cholestérol.

Petit conseil

Soyez très attentif lorsque vous achetez des aliments parfumés. Préférez ainsi un produit «à l’abricot» à un produit «aromatisé à l’abricot». La différence est qu’un yogourt à l’abricot, par exemple, doit contenir des morceaux d’abricot alors qu’un yogourt aromatisé à l’abricot n’en a généralement que l’arôme.

Popular Videos